Répertoire du Théâtre français ...

Portada
J. Didot ainé, 1823

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 29 - ... mieux aller. Cependant on ne voit jamais sur votre visage cette tranquillité d'un père de famille qui répand la joie dans toute sa maison; vous vous tourmentez sans cesse, et vous tourmentez par conséquent tous ceux qui sont obligés de vivre avec vous. M.
Página 298 - GUILLAUME. Je vais vous le faire porter chez vous par un de mes garçons. Il me souvient qu'il y en a là de coupé justement ce qu'il vous en faut.
Página 45 - J_JA maudite bête qu'une mule quinteuse! Le vilain homme qu'un médecin hargneux ! Qu'un pauvre garçon est à plaindre d'avoir à servir ces deux animaux-là ! et que le ciel les a bien faits l'un pour l'autre!... Ouf! me voilà tout hors d'haleine ; mais , Dieu merci ! c'est pour la dernière fois. SCÈNE II.
Página 290 - Me payer? Attendez, monsieur, s'il vous plaît ...je me remets un peu votre nom. Oui, je connais depuis longtemps votre famille. Vous demeuriez au village ici près ; nous nous sommes connus autrefois. Je vous demande excuse ; je suis votre très humble et très obéissant serviteur.
Página 293 - De marron? que cela est beau! gage,* monsieur Guillaume, que vous avez imaginé cette couleur-là? M. Guillaume. Oui, oui, avec mon teinturier. M.
Página 48 - Je ne suis pas, moi, tout-à-fait de cet avis-là. Il est vrai que la vertu défend à une fille d'épouser contre la volonté de ses parents un homme qui lui plaît ; mais la vertu ne lui défend pas de s'opposer à leur volonté, quand ils veulent lui donner pour époux un homme qui ne lui plaît point.
Página 28 - Elles sont logées, monsieur. Vraiment, depuis cela j'ai aidé à Guillaume à mettre dans le grenier une charretée de foin; j'ai arrosé tous les arbres du jardin, j'ai nettoyé les allées, j'ai bêché trois planches, et j'achevais l'autre quand vous avez frappé.
Página 16 - Oui; et j'y ai si bien réussi, que lorsque deux personnes dont je sais les affaires discourent ensemble avec un peu d'action , je ne veux que les voir en face , et je gagerais à leurs gestes et à l'air de leur visage de vous rapporter mot pour mot ce qu'ils ont dit.
Página 331 - Parhleu! monsieur le juge , il n'est rien de plus véritable ; c'est lui-même. Oui , il emporta hier de chez moi six aunes de drap, et ce matin, au lieu de me payer trente écus.. . . M. BAHTOLIN. Que diantre font ici six aunes de drap et trente écus ? Il est , ce me semble , question de moutons volés?
Página 324 - M. PATELIN. Je comprends ton affaire Il ya deux voies à prendre. Par la première , il ne t'en coûtera pas un sou.

Información bibliográfica