Imágenes de páginas
PDF
EPUB

CRITIQUES

SUR

LA NOUVELLE EDITION

DU

DICTIONNAIRE

HISTORIQUE

DE

MORE RY;

Donnée en 1704.

+

A PARIS,
Chez RAYMOND MAZIERES
Libraire , rue S. Jacques , prés la rue

du Plâtre, à la Providence.

M. DCCVI.
Arec Approbation & Privilege du Roy.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

P R E F A CE.

[ocr errors]

En'est point une Critique du

Didionnaire de Morery que je donne au public ; je n'ay pas assez de temerité pour tenter une pareille entreprise. M. Bayle aprés de grands efforts , ne l'a pas entierement consommée: M. le Clerc qui est venu aprés luy, & qui a profité de ses lumieres , n'a fait que nous donner de nouvelles fau, tes, ajoûtées aux anciennes , qu'il ne s'est pas donné la peine de corriger : en effet l'édition qu'il donma en 1699. n'est exacte, à proprement parler, que dans les articles qui ont quelque conformité avec ceux que l'on trouve dans le Dic. tionnaire critique de Rotterdam. Les deux éditions qui ont paru

[ocr errors]
[ocr errors]

coup sur coup, à Paris , ne sont pas

beaucoup press ft défectueufes que les premieres ; & ceux qui en ont pris loin, les ont purgées de plusieurs fautes que

l'on trouve encore dans l'édition de 1699. La derniere sur tout, paroît avoir été portée au degré de perfe&ion, où un ouvrage de cette nature peut atteindre: la Chronologie a été réformée ; de yariable qu'elle étoit en plusieurs endroits, elle a été fixée à un ordre certain. Les articles ont été mis dans une forme plus commode pour le Lecteur & purgez de bien de faits apocryphes , qui ne servent qu'à étouffer la à faire douter des points les plus

i rire, & fondamentaux de l'Histoire, forfque

les auteurs ont eu l'indifcre, tion de les confondre : tout

у

est enfin dans un ordre agreable pour un Lectear avide , & utile pour un Sçavant: &on doit dire à la foüan. gé de M. Vaultiers qui s'est chargé

@

seul du poids immense de ce travail, qu'il falloit un homme de la pacience & de lon assiduité, pour ne pas succomber sous une fit gran. de entreprise ; sur tout quand on sçaura qu'il n'a été fecouru de perlonne, & qu'à un Religieux prés', dont les lumieres sont bornées à un certain genre d'érudition', tout le monde la abandonné. Il est vray qu'on pourroit luy, répondre, qu'il a receu des memoires, & que s'il avoit marqué en faire quelque cas, on luy en auroit fourni davantage dans le cours de l'impression, & à proportion de l'accueil qu'on auroit vû qu'il auroic fait aux premiers. Mais ce n'est pas de quoy il

s'agit icy, & en mon particulier je n'ay, aucune plainte à porter contre luy au gribunal du public. Bp

Aprés un tel décail, on jugera ai. sément de la nature de ce petit duyragą: il' ne contient que quelques Remarques qui ont échapées à M.

5 á iij.

« AnteriorContinuar »