Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

sieurs autres & pour entreprendre de les censurer. C'est en partie ce qui m'empêche d'expliquer ici mes sentimens sur la conduite & sur le stile de l'Hifcoire , pour ne pas donner licu de soupçonner que j'aie voulu faire d'odieuses applications à des Auteurs que j'estime & que je respecte. Je me contenterai donc de dire qu’uniquement renfermé dans mon sujet je me suis sur-tout appliqué à l'exposer avec le plus d'ordre & de clarté qu'il m'a été possible. Pour peu que j'eusse cu de penchant pour les épisodes & pour les descriptions brillantes, mon sujet avoid dequoi me tenter. Il m'a présenté des batailles celebres, des sieges fameux, des tableaux , des fpcctacles interessans , susceptibles de figures & de tout ce qu'on appelle les fleurs de la Rhetorique. Mais la matiere est li abondante, que si je lui avois donné plus d'étenduë , elle eut rempli plusieurs Volumes sans avoir recours aux épisodes ; & elle m'a paru assez interessante pour pouvoir se passer des ornemens empruntez de l'Art. Heureux si ne pouvant égaler le feu du P. Maimbourg , la finesse des réflexions du P. d'Orleans , l'élegance & la legereté de l'Abbé de Vertot, la noblesse & l'élevation de l'Hiftoire Romaine, je puis imiter la justesse & la solidité, l'ordre & la netteté du P. Daniel.

Quant aux sources d'où j'ai puisé la matiere de cette Histoire, il y en a qui sont connuës de tout le monde. Ce sont les Auteurs qui m'ont précedé & entre lesquels j'ai toujours suivi ceux qui m'ont paru les plus exacts & les mieux instruits. C'est de ces Auteurs que j'ai tiré tout ce qui regarde la guerre & les affaires generales de l'Europe. Mais j'ai eu besoin pour l'Histoire des Négociations,de m'instruire dans des Memoires particuliers , & ccux du Comte d'Avaux ne m'ont rien laissé désirer de ce côté-là. Ces Memoires qui sont aujourd'hui entre les mains de Madame de Fontcnille,sont presque tous Originaux. Ce sont les Lettres du Comte d'Avaux, les Dépêches qu'il recevoit de la Cour & celles qu'il y envoïoit. Rien par consequent de plus sûr ni de plus autentique. Je cite les

pieces

à la

marge à mesure que j'en fais usage. Mais les cite-je fidelement ? C'est un scrupule que j'aurois épargné aux lecteurs s'il m'avoit été permis d'executer le dessein que je m'étois proposé, qui étoit de donner avec ce Volume historique un second Volume composé des Memoires du Comte d'Avaux, pour servir de preuves au premier. Mais quelques obstacles dont il est inutile d'instruire le Public ont enspêché l'execution de ce projet , & -m'obligent de le remettre à la fin de tout l'ouvrage. Les lecteurs pourront alors se convaincre par cuxmêmes de l'exactitude & de la fidelité de mes citations ; & en attendant ils en trouveront les preuves dans les manuscrits de la Maison de Mesmes , s'ils veulent se donner la peine de les consulter , & dans ceux de la Bibliotheque de Colbert, où l'on trouvera une grande partie des Memoires sur lesquels j'ai travaillé.

HISTOIRE

SOMMAIRE

DU PREMIER LIVRE.

[ocr errors]

UT HER premier Auteur des troubles d'Allemagne.

11. Progrès du Lutheranisme. 111. Ligue de Smalcalde. IV. La France s'interesse aux troubles de l'Allemagne. V. Charles V. déclare la guerre à l'Electeur de Saxe do au Lantgrave de Helse-Cassel. vi. L'armée de la Ligue se di sipe. vii. Charles V. fait l'Electeur de Saxe prisonnier, do le prive de l'Electorat. vili. Le Lantgrave de Helle est arrêté prisonnier. 1x. Nouvelle Confederation des Princes Protestans. x. Le Roi de France traite avec le nouvel Electeur de Saxe. Xi. L'Electeur de Saxe fait la guerre à l'Empereur. xii. Le Roi de France s'empare de Metz, Toul Verdun. X111. Les Princes Proteftans s'accommodent avec l'Empereur. xiv. Traité de Passau. xv. La Paix de Religion. xvi. Ferdinand I. succede à Charles V. Révolution des Païs-Bas. xvii. Calme de l'Empire fous Ferdinand 1. & Maximilien 11.xv111. Les troubles recommencent en Allemagne par la contestation entre divers Prétendans sur la succesion du Duc de Cleves e de Juliers. xix. Nouvelle Confederation entre les protestans. xx. Ligue des Catholiques. xxi. Accommodement entre les deux principaux Prétendans à la succession de Juliers. XXII. Entreprise de l'Empereur sur la ville de Juliers. XXIII. Les Princes Protestans s'y opposent par la voie des armes. xxiv. La ville de Juliers eft réduite sous l'obéissance de l’Eletteur de Brandebourg & du Duc de Neubourg. xxv. Désordres commis à Passau & en Boheme par les troupes de l'Archiduc Leopold. xxvi. L'Archiduc Mathias délivré Prague. XXVII. Mathias eft couronné Roi de Boheme ou ensuite Empereur. xxv111. L'Electeur de Brandebourg entreprend sur les droits du Duc de Neubourg , lequel se fait Catholique. xxix. L'Espagne & les Provinces-Unies prennent parti dans la guerre de Juliers. XXX. Troubles de Boheme. xxxi. Origine des troubles. XXXII. Atécrit inutilement aux Etats de Boheme. xxxiv. Les rebelles fe préparent à la guerre. XXXV. Expedition du Comte de Dampierre & du Comte de Bucquoi en Boheme. xxxvi. Obstination des Rebelles. XXXVII. Les Proteftans de Boheme reçoivent des secours de divers Princes. XXXVIII. Le Comte de Mansfeldt afSiege Pilsen & s'en rend le maître. xxxix. Continuation de la guerre. xl. Mort de Mathias. Ferdinand 11. lui fuccede. xli. La Boheme refuse de reconnoître Ferdinand. xlii. L'Autriche, la silesie, la Moravie & la Luface fe foulevent contre Ferdinand. XLIII, Désordres commis par les Proteftans de Moravie. xliv. Le Comte de la Tour aflege Vienne sans succès, e le Comte de Bucquoi défait Mansfeldt. xlv.Ferdinand 11. eft cous ronné Empereur. xlvi. Frideric V. Electeur Palatin est couronné Roi de Boheme par les Rebelles. XLV1Y. Irruption de Betlem-Gabor en Hongric. xlviii. Le Comte de la Tour attaque sans succès le Comte de Bucquoi dans ses retranchemens près de Vienne. xlix. Préparatifs de Ferdinand pour Bohême. L. Il demande du secours au Roi de France, a à d'autres Princes. 11. Préparatifs de Frideric. Lii. La France envoie des Ambassadeurs en Allemagne pour y pacifier les troubles. liii. Le Duc de Baviere foumet l'Autriche à l’Empereur. Liv. Ferdinand fait une nouvelle sommation aux Rebelles. lv. L'armée imperiale entre en Boheme. Lvi. L’Electeur de Saxe entre dans la Lu face. Lv11. L'Electeur Palatin se tient sur la défensive. LV111. Marche de l'armée imperiale vers Prague. Lix. Disposition des deux armées ennemies, ex. Bataille de Prague ou de Vveissenberg. LXI. L'Electeur Palatin prend la fuite.lxii. Reddition de Prague & de toute la Boheme. 1X111. La guerre continuë encore en quelques endroits de la Boheme & dans la Hongrie. lxiv. Mort du Comte de Bucquoi, LXV. L'Empereur s'accommode avec Betlem-Gabor.

guerre de

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

1. Luther premier

[ocr errors]

LIVRE PREMI E R.

'ALLEMAGN E jouissoit d'une pro-
fonde paix par la subordination de
tous les Membres qui composent ce Auteur des trou-
grand Empire , lorsqu'une fatale dif- bles de l'Alema-

pute de Religion en bannit peut-être pour jamais cette union parfaite qui assure le repos des peuples. La dissension comme un souffle rapide pafsa des Ecoles jusques dans les Cours des Souverains. Plusieurs Princes que de prétenduës exactions de la Cour de Rome irritoient depuis long-temps contre les Papes , saisirent avec ardeur l'occasion qu'on leur présenta de secouer le joug de l'Eglise

« AnteriorContinuar »