Imágenes de páginas
PDF
EPUB

TEGLIS,

TRAGEDIE,

1

REPRESENTEE

POUR LA PREMIERE FOIS

PAR

LES COMEDIENS FRANÇOIS,

Le 19 Septembre 1735.
Par Monsieur de M ***

Le prix est de trente sols.

A PARIS, Chez PIERRE RIBOU, vis-à-vis la Comédie

Françoise , à S. Louis.

MDCCXXX V.
Avec Approbation du Privilege du Roy.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

a

PR
P R É FACE

F
I je me conforme à l'usage assez ordi-
naire, en mettant ici une Préface, ce
n'est pas qu'enorgueilli par le succès

de cette Piéce, je veuille apprendre avec emphase à ceux qui, dans quelques années, la

pourroient trouver dans la poussiere de quelque Bibliothéque , qu'elle a obtenu les suffrages du Public; & prendre de-là occasion de tâcher de prouver, par de vains raisonnemens, qu'elle méritoit d'être encore plus applaudie.

Cet encens, qu’un Auteur offre à son amour propre, lui devient souvent plus funeste qu'il ne pense : ceux, entre les mains de qui tombe son Ouvrage, indignés de tant de vanité , ne le lisent que pour le critiquer; ou du moins trop prévenus en fa faveur, & trop préparés à être frappés par

des traits admirables, font fort surpris de le trouver au-dessous de l'idée qu'ils s'en étoient formée:& fans égard, alors, à l'approbation du Public, dont se vante l'Auteur, ils accusent celui-ci d'arrogance, & l'autre de mauvais goût.

Persuadé que je ne dois l'accueil favorable

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

ã

qu'a reçîn ma Tragédie, qu'à l'indulgence qu'on a que pour un coup d'effai; & convaincu qu'on m'a tout pardonné en faveux de quelque talent qu'oną crû reçannoître en moi, je suis bien éloigué de penser qu'on n'a fait que me rendre la justice qui m'étoit dûe, & que l'Ouvrage est digne, par lui-même, des applaunissemens qu’on a daigné lui accorder.

Je ne demandois du Public que de n'être pas rebuté ; il a fait plus, il m'a encourage : trop fatisfait de ses bontés, jecroirois m'en rendre indigne, fi je laissois échapper l'occasion de l'assurer de mą reconnoissance. C'est ce motif, qui, non seulement , in'engage à faire une Préface , mais qui me détermine encore à me faire imprimer. Il est vrai que je suis rassuré par la premiere grace qu'il m'a déja faite ; je me flatte que, se refsouvenant des raisons qui l'ont desarmé en ma faveur , il daignera lire la Piéce, avec le même esprit qu'il l'a vûe représenter.

Je sçais bien qu'il exige de ma reconnoiffance d'autres marques que de foibles remercîmens: mais plus il a eu de bontés pour moi , plus il me faut de tems pour travailler à les mériter. J'y ferai mes efforts; j'étudierai son goût, je profiterai de ses décisions: mais quelque

soin que je puisse prendre, je ne compterai jamais que sur ses nouvelles graces, parce que je n'aurai rien oublié pour'me les attirer.

Je n'ai pas dessein non plus de répondre ici

[ocr errors]
[ocr errors]

aux diverses objections qui m'ont été faites : de pareilles dissertations sont presque toujours fort inutiles , & font rarement revenir la victoire du côté de l’Auteur. Elles prouvent seulement qu'il se croit infaillible, & qu'il est assez orgueilleux pour s'imaginer d'avoir fait un Ouvrage sans défaut. La meilleure façon de répondre aux Critiques, c'est de tâcher de ne plus retomber dans les mêmes fautes ; je suivrai cette maxime autant que je pourrai: Heureux, si voulant évitet Carible, je ne vais pas

échouer dans Scylla! Cependant comme le sujet de cette Piéce n'est pas fort connu, on ne sera peut-être pas fâ

, ché que je le rapporte ici:& fans me parer d'une vaine érudition, j'avouerai de bonne foi que le hazard melayani présenté dans le Dictionnaire de Bayle, je crus y découvrir tour d'un coup un fonds affez heureux pour une Tragédie. Mon âge, & sur-tour la situation où écoit inon caur, me le firent envisager comme celui où je réussirois le mieux. Je n'eus d'abord que le dessein de me satisfaire moi-même, & de vaincre l'ennui, où l'oisiveté & le féjour de la Province m'exposoient. Mais quelques amis auprès de qui je voulus me faire honneur de mes amusemens,m'ayant excité à retoucher mon Ouvrage , étant ensuite venu moi-même à Paris , on m'a engagé insensiblement de correction en correction, à le mettre en état d'être hazardé sur le Théatre. Voici l'article tel qu'on le trouvera dans le

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »