Le parfait mareschal qui enseigne a connoistre la beauté, la bonté et les defauts des chevaux: les signes & les causes des maladies,etc.,etc, Volumen1

Portada
chez Emery, 1723 - 2 páginas

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 382 - ... qui pénètrent les parties du corps d'un cheval avec la même facilité que la lumière du soleil passe au travers d'un verre ; cet esprit sert de levain qui cause la corruption de la partie où il se jette le plus abondamment я Telle est la copception de Solleysel sur la nature du farcin.
Página 381 - Quand il ya quelque partie confiderable pour les fondions de la vie, qui ne fait pas ce qu'elle doit pour n'être pas dans un bon tempérament, ou pour n'avoir pas une jufte conformation, il faut que 1'^conomie du corps s'altère.
Página 123 - Si une pareille marque eil à l'endroit du ply de la cuifle par derrière environ le lieu...
Página 308 - ... feuilles & fleurs , s'il y en a , une pincée « de chacune , ou davantage , à proportion s'il y avoit beaucoup ce * playcs , ou pluficurs perform...
Página 309 - Il n'eft plus befoin les jours fuivans de racler ou laver les playe^ comme le premier jour , mais il faut au moins neuf jours durant y mettre du marc chaque matin , & prendre tous les mêmes jours à jeun une...
Página 167 - ... d'un cheval pour attacher le fer : le marteau dont les Maréchaux frappent les clous pour les enfoncer dans la corne , s'appelle un brochoir. Il faut donc , pour la première maxime , fe reflouvenir que le...

Información bibliográfica