Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors][merged small]

SON ALTESSE SERENISSIME:

MONSEIGN EUR LOUIS-AUGUSTE DE BOURBON, DUC DU MAINE,

PRINCE SOUVERAIN

DE DO M B E S.

M

ONSEIGNEUR,'

far l'honneur de presenter à VOTRE ALTESSE SERENISSIMI , un Ouvrage, qui semble être autorisé

de paroitre fous fes auspices. C'eft le précis de ce qui s'est paßé de plus mémorable entre la France es la République des Suisses, qui peut se flatter d'être le plus ancien & le plus constant de les Alliés.

ce que

Vous y verrez, MONSEIGNEUR,

les Rois, à commencer du Regne de Charles V II. ont fait pour s'attacher les Cantons par des Alliances réīterées , & avec quelle Sage candeur cette Nation a sçú éviter les piéges, que des Puissances jalouses lui ont tendus pour troubler une confederation auf précieuse.

Si des Evenemens peu menagés, y ont fait naitre quelque alteration dans les premiers temps, VOTRE ALTESSE SERENISSIME remarquera, à quel point l'union entre d'aussi anciens amis, s'est ranimée Sous les Regnes suivans , par les puißans secours que

la France à retrouvé dans la valeur de la fidelité d'une Nation constamment attachée aux interêts de la Couronne.

Cette République , en continuant de cherir ses anciens engagemens , y trouve depuis long-tems, un nouveau motif d'étre flattée par la distinction, de voir le Commandement General de les Troupes au service de ce Royaume, confié à un [Prince qui, par des qualités superieures, lui rappelle fans

[ocr errors]

la grandeur de fon Origine , e le souvenir dun Roy', qui connut mieux qu'aucun de les Prédecesseurs, le prix de fon Alliance , pendant tout le cours de fon Regne.

L'émulation avec laquelle les Officiers de ces Troupes s'efforcent, de leur côté, de mériter la Protection de VOTRE ALTESSE SERENISSIME, ne permettra jamais de douter, qu'ils n'aspirent à à se maintenir dans l'esprit de valeur & de désintereffement , dont leurs Devanciers aufi-bien qu'eux - mêmes, ont donné des preuves utiles à l'Estat dans les deux dernieres Guerres ; puisqu'ils Sont persuadés, que c'est le seul moyen de se rendre dignes de l'estime d'un General, qui , par la pénétration & par son équité, sçait discerner le vrai mérite dans les Militaires.

Animés de cet esprit, que ne feront-ils pas, pour soutenir cette émulation, sous les yeux du Prince destiné au même Generalat, en qui ils reconnoissent avec l'Univers, les Vertus qui forment les Héros , & qui en a déja donné des preuves dans les Climats les plus éloignés, & à la vûë des plus grands Generaux de l'Empire.

Oferois-je , Monseig NEUR, me joindre à un Corps également distingué par fon Zèle pour le

[ocr errors]

Service du Roy, 8 par son attachement à VOTRE
Altesse SERENISSIME, pour lui offrir ce
témoignage public du très-profond respect, avec
lequel je suis,

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
« AnteriorContinuar »