Imágenes de páginas
PDF
EPUB

C

d

de Dieu, parlant aux Prophetes, les inftruifant. Seigneur, vous avez été envoïé pour annoncer la parole à ceux qui font doux; guérir ceux qui ont le cœur brife; confoler ceux qui pleurent; avoir foin de ceux qui font dans les larmes, pour leur donner une couronne au lieu de cendre; l'huile de joïe au lieu de larmes, & un vêtement de gloire au lieu d'un efprit affligé. Nous crierons vers vous, Seigneur, & vous nous exaucere. Vous êtes avec nous dans l'affliction. Vous nous en tirerez & vous nous comblerez de gloire.

XIV.

f

Je vous adore, mon divin Sauveur, comme le faint d'Ifraël, qui nous rachete › & qui vient nous fecourir ; vous êtes le feul Sauveur, qui nous avez annoncé les chofes futures; le Saint qui eft parmi nous; & le créateur d'Ifraël, & nôtre Roi; vous effacez nos iniquitez, & vous ne vous fouviendrez plus de nos péchez ; vous êtes dès

[merged small][ocr errors]

le commencement; nul ne peut arracher ce que vous tenez. Quand vous avez réfolu, Seigneur, d'agir; qui pourra s'y oppofer? Vous nous enfeignez, Seigneur, ce qui nous eft utile; vous nous dites, venez à moi, vous tous qui me défirez avec ardeur. En vous feul eft toute la grace, la verité, l'efperance de la vie, & la vertu. Heureux le peuple. Seigneur, qui vous a pour fon Dieu.

i

XV.

[ocr errors]

Je vous adore, mon divin Sauveur, forti de la bouche du très-haut; kvôtre trône et dans une colomne de nuée. La lumiere que vous répandez fur le monde, eft comme la lumiere du matin. Celui qui vous écoute,repofera en affurance; il jouira d'une abondance de biens. Répandez, Seigneur, dans mon ame une force toûjours nouvelle.

m

XV I. 2. UMIR

iniai s

Je vous adore, mon divin Sauveur

[merged small][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

A

O

9

f

qui êtes le Verbe de Dieu, au plus haut des cieux; vous êtes la fleur des champs, & le lys des vallées. Vous êtes nôtre Roi qui vient à nous, ce Roi jufte qui eft nôtre Sauveur, monté fur une âneffe. C'est vous qui ferez nôtre paix; car vous ne nous avez pas traitez Selon nos péchez vous ne nous avez pas rendu ce que nos fautes meritent. Vous avez affermi vôtre mifericorde fur ceux qui vous craignent vous avez éloigné nos pechez de vous; & comme un Pere a de la tendreffe pour ses enfans, ainfi, Seigneur, vous avez compaffion de ceux qui vous craignent; parce que vous connoiffez la fragilité de notre nature & • que vous vous fouvenez que nous ne fammes que pondre.

2

XVI.

Je vous adore, divin Epoux, vous êtes le Soleil levant : Vous êtes la pierre angulaire & précieufe qui fera un ferme fondement. Je vous adore,

n Ecclefiaftique c. x. 5、

o Cantique c. 2. 1. p Zacharie 9.9. 9 Michée 5. 5.

r Pfal. 102.10. 11. 12. & 13 á

f Zacharie 3. 8.

t Ifaïe 28, 16,

comme cette unique pierre taillée, gravée avec le cifeau," fur laquelle eft bâtie la maifon du Seigneur : pierre adorable, vous avez été rejettée des Architectes, & vous êtes cependant devenue la tête de l'angle. *

XVIII.

.

Je vous adore, divin Pafteur 7 unique qui paiffez vos brebis, vous êtes le Roi de toute la terre 2 vous ferez le Seigneur, & vôtre faint nom fera reveré; vous deviendrez nôtre fanctification; mais vous ferez auffi une pierre de fcandale & un fujet de ruine à plufieurs. Que vous êtes terrible, Seigneur, dans votre conduite fur les enfans des bommes,

b

XIX.

Je vous adore, Seigneur, qui êtes grand,&appellé le Fils du Très-Haut,

[merged small][ocr errors]

C

f

le CHRIST, le Fils du Dieu vivant ; le Seigneur Dieu vous donnera le Trône de David vôtre Pere, vous regnerez éternellement,& vôtre regne n'aura point de fin. Je vous adore, étant deftiné pour être expofé à la vûë de tous les peuples, pour être la lumiere, qui éclaire les Nations & la gloire de vôtre peuple vous êtes auffi, Seigneur, pour la ruine & pour la refurrection de plufieurs & pour être en but à la contradiction des hommes. 8 O profondeur des refforts de la Sageffe, & de la fcience de mon Dieu; que vos jugemens font impenetrables, & vos voies in compréhensibles !

X X.

,

Je vous adore ô mon Sauveur comme le Fils bien aimé du Pere Eternel, h en qui il a mis toute fon affection & fes complaifances nous commande d'écouter.

étes beau, mon bien aimé, que vous avez de grace de charmes vôtre beauté !

e Lac c.3. v.34.

f Luc. c. 2 v.32.

g Epitre aux Rom. c. 11. v. 33.

h Marc. c. 10. v. 11,

i Gantique 1. v. 16,

& qu'il Que vous

K

« AnteriorContinuar »