Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1

Montagne, de la Mothe-le-Vayer, de Swift , & de quelques autres que je pourrois nommer , qui ont attaqué de la maniere la plus cynique les ridicules de leurs tems , & conservé le titre de Sages.

Je veux que le scandale cesse , & sans perdre le tems en apologie , j'abandonne la marotte o les grelots, pour ne les reprendre jamais, & je reviens à Socrate.

Sachez cependant qu'entre tous les avantages qu'il vous a plú d'attacher à ce retour , celui de

en consacrer les premiers fruits est le seul qui m'ait flaté.

VOUS

24591

V

EPIT RE. L'ai pensé qu'ils ne seroient pas indignes du Public , s'ils étoient dignes

de vous.

Puissiez-vous donc les agréer & voir avec indulgence votre nom à la tête d'un Ouvrage, triste à la vérité, mais l'on traite des sujets qui vous sont familiers, & d'une façon qui ne vous est pas tout à fait étrangére.

Ce n'est , MADAME , ni à votre esprit ni à vos charmes ; mais c'est seulement à vos talens & à vos connoissances que je me suis proposé de rendre hommage pour cette fois.

J'ai l'honneur d'être avec un profond respect ,

MADAME,

Votre très-humble & très

obéisfant Serviteur ,

DIDEROT

AVERTISSEMENT.

LES Mémoires que je présente au Public, en très-petit nombre, sont presque tous fur des sujets intéressans. J'ai désiré de les traiter d'une façon qui fut à la portée de la plâpart des Lecteurs; inais après quelques efforts inutiles, il en a fallu venir aux calculs , & il ne m'est resté d'autre ressource que de placer mes x & mes y, de maniere que ceux qui n'ont aucune connoissance de l’Algébre, pussent les omettre, fans que ni le fil ni la clarté du difcours en souffrissent. C'est ce que j'ai exécuté assez heureusement dans le premier Mémoire. La chose étoit impossible dans le second. On peut lire , sans prefqu'aucune teinture de Mathématique, le troisiéme & le quatriéme. Le cinquiéme s'est trouvé dans le cas du second. Je n'aurois point eu cet Avertissement à faire, si les Personnes , entre les mains de qui ce Livre pourra tomber, étoient toutes aussi instruites que

celle qui m'a permis de le lui dédier : ses Ouvrages prouveront incessamment , que l'éloge que je fais ici de fon esprit & de ses connoissances, eft dans l'exacte vérité.

« AnteriorContinuar »