Le banquet du boys: nouveau texte, publii avec une introduction et des notes par Anatole de Montaiglon et James de Rothschild

Portada
 

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 7 - De tous estatz le plus entier Et qui me revient à merveilles C'est la vie de Franc Gautier, Qui vit entre ses pastourelles Au chant des oyseaux, soubz ses fuelles, Ayans pain bis et gros fromage, Glic de jambons et de boteilles ; Telz gens ont bon temps et font rage.
Página 4 - Je n'ay paour de trahison tissue •• » Soubz beau semblant, ne qu'empoisonné soye » En vaisseau d'or. Je n'ay la teste nue » Devant Tyran, ne genoil qui se ploye. » Verge d'huissier jamais ne me desboute, » Car jusques là ne me prend convoitise » Ambition, ne lescherie ' gloute. » Labour me plaist en joyeuse franchise, » J'ayme (Dame) Héleine, et elle moy sans faille * » Et c'est assez; de tombe n'avons cure.
Página 26 - ce n'est tout, qui vouldra si l'achève. Or çà, mon livre, si vis baptisari, Si dy : « Volo », et on te nommera ; Quo nomine vis ergo vocari? — Il est muet; jà mot n'en sonnera. Au fort aller 2, qui le demandera, Sans tant tenir les chiens aux abois, Vêlà son nom : C'est le Bancquet du Boys 3.
Página 16 - Chascun fit 5 feu de tripper 6 et saillir, Chascun fit feu de frapper de la botte, Chascun fit feu de sa dame assaillir, Chascun fit feu de mener sa mignotte ; A tant arrive, à tout sa belle 7 cotte, Ly maufourbis 8 Gombault à ce bedon, Qui à Gontier aporte moult 9 beau don. Trop feust la court joyeuse 10 en son venir, Car de tous lez recommence la joie. Chascun y queurt ; nul ne se u peut tenir 1.
Página 25 - Lourdeur de l'atmosphère due à l'approche de l'orage : « a little thunder, in a morning, drynesse, drought, drie weather. » COTGRAVE. De la famille de chaleur. 7. Chappeau : couronne de fleurs, guirlande : Mais sus le drap je vueil chappeaulx Desquelz il sera tout couvert, Et qu'ilz soyent jolys et beaux Et de belle herbe toute verd. Fortunes et Adversitez de Jehan Régnier, seigneur de Guerchy. Autres au bois tout de gré se perdirent. Je n'en dis plus; de Adam sommes et de Eve... Si ' ce n'est...
Página 17 - De dueil n'ont cure ne de mérencolie; De tous les biens qui sont ores en France Rien ne leur est, car ce n'est que folie. 1 Bibl. de l'Arsenal, Anciennes Poésies du xv
Página 2 - ... fait prompte justice. La célébrité, et surtout la rareté de la pièce de Philippe de Vitry nous font un devoir de la reproduire ici. Nous plaçons en regard la ballade de Villon. Le lecteur embrassera du même coup d'œil la pastorale et la réponse.
Página 2 - Qui par amours depuis s'entrebaisoient, Et bouche et nez, et polie et barbue. Quand eurent prins des doux mectz de nature, Tantost Gontier, hache au col, au bois entre; Et dame Héleine si mist toute sa cure A ce buèr 9 qui cœuvre dos et ventre.
Página 7 - Pour avarice sent doloureux martyre, Trahison doute, en nully ne se fie, Cueur a félon, enflé d'orgueil et d'ire, Triste, pensif, plein de mélancolie. Las, trop mieulx vaut de Franc Gontier 1 la vie, Sobre liesse et nette povreté, Que poursuivir par orde gloutonnie Cour de Tyran, riche malheureté 2.
Página 5 - S'ilz se vantent coucher soubz le rosier, Ne vault pas mieulx lict costoyé de chaise? Qu'en dictes- vous? Faut-il à ce muser? Il n'est tresor que de vivre à son aise. De gros pain bis vivent, d'orge, d'avoine, Et boivent eau, tout au long de l'année. Tous les oyseaulx d'icy en Babyloine A tel escot une seule journée Ne me tiendroient, non une matinée.

Información bibliográfica