Oeuvres complettes: revues, augmentées de plusieurs pièces, & accompagnées de préfaces, d'observations & de notes, Volumen4

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 64 - ... c'est une multitude d'âmes, pour la plupart viles et mercenaires, qui , sans songer à leur propre réputation , travaillent à celle des rois et des...
Página 74 - L'armée en deuil est occupée à lui rendre les devoirs funèbres, et la renommée, qui se plaît à répandre dans l'univers les accidents extraordinaires , va remplir toute l'Europe du récit glorieux de la vie de ce prince et du triste regret de sa mort.
Página 63 - Messieurs, du commencement et des suites de la guerre qui , n'étant d'abord qu'une étincelle, embrase aujourd'hui toute l'Europe. Tout se déclare contre la France. On soulève les étrangers, on débauche les alliés, on intimide les amis, on encourage les vaincus, on arme les envieux.
Página 74 - ... que cendre , pourquoi le perdonsnous dans la nécessité la plus pressante , au milieu de ses grands exploits , au plus haut point de sa valeur, dans la maturité de sa sagesse? Est-ce qu'après tant d'actions dignes de l'immortalité il n'avoit plus rien de mortel à faire'?
Página 54 - DE LA TOUR D'AUVERGNE , VICOMTE DE TURENNE , maréchal général des camps & armées du Roi...
Página 85 - Il n'avait eu d'autres relations à la cour que celles que lui donnèrent ou ses affaires ou ses devoirs. Le hasard? On fut longtemps à délibérer; et , dans une affaire aussi, délicate , on crut qu'il fallait tout donner au conseil, et ne rien laisser à la fortune.
Página 59 - ... prend tous ses avantages, mais qui se mesure avec ses forces ; qui entreprend les choses difficiles , et ne tente pas les impossibles ; qui n'abandonne rien au...
Página 7 - Arthénice 2, où se rendaient tant de personnes de qualité et de mérite^ qui composaient une cour choisie, nombreuse sans confusion, modeste sans contrainte, savante sans orgueil, polie sans affectation.
Página 53 - Samarie, après avoir brûlé sur leurs propres autels les dieux des nations étrangères ; cet homme que Dieu avait mis autour d'Israël, comme un mur d'airain, où se brisèrent tant de fois toutes les forces de l'Asie, et qui, après avoir défait de nombreuses armées, déconcerté les plus fiers et les plus habiles...
Página 72 - Seigneur des applaudissements qu'on croit se devoir à soi-même, et qu'on ne retienne au moins quelques grains de cet encens qu'on va brûler sur ses autels!

Información bibliográfica