Imágenes de páginas
PDF
EPUB

M

Après cette grande Cour terminée en demi-lune, on en trouve deux moyennes, de vingt toises de long sur douze de large : elles font entourées de bâtimens.

Par la Porte principale qui est dans le grand Avantcorps , & par deux autres qui sont dans ces Cours moyennes, on entre dans un fort beau Manège couvert , qui a vingt toises de long sur huit de large derriere lequel on trouve un vaste Manége découvert qui fait face au Chény,

Aux côtez de dehors il y a encore deux petites Cours de vingt toises de long fur neuf de large, lesquelles fervent pour les fumiers, & sont fermées par un mur de la hauteur du premier étage. Les frontons qu'on voit sur les portes de ces deux Cours sont des mêmes Sculpteurs. Au reste , c'est dans certe Ecurie que sont tous les chevaux de Manege , &. une

de fer,

partie des Coureurs de Sa Majesté.

LA PETITE ECUR I E.

La petite Ecurie est fermée ainsi que la grande , par une grille

&
par

deux pavillons qui flanquent deux aîles , & sont couronnez par deux frontons, où l'on voit des enfans assis sur des Tro. phées , sculptez par Arcis. .

La Porte où se joignent ces af. les , est ornée d'un fronton où sont les Armes de Sa Majesté. Au-deffous il

y a un Groupe de trois chevaux conduits par le Cocher du Cirque ; & sur les Massifs qui soutiennent le fronton, l'on voit des Trophées d'armes qui sont d'une legereté & d'une beauté surpre. nante; le tout sculpté par le Com. te , qui a fait aussi les frontons des Cours qui sont aux côtez.

Par la Porte principale on entre dans la plus large des Ecuries à

E. D

м.

deux
rangs,

de

vingt-quatre che. vaux chacun ; & au bout on trouve une coupe de douze toises de diametre , qui fepare cette premiere Ecurie de deux autres qui font dans les ailes. Il y a ici une autre grande Porte qui est couron. née d'un fronton dans lequel il y a deux hommes & deux chevaux sculptez par Dedieu. C'est dans la petite Ecurie

que

sont les Chevaux de Carrosse , & le reste des Cou

reurs,

AVANTCOUR DU CHASTEAU.

Des Ecuries on revient à la Place Royale. L'élévation en glacis du terrain sur lequel le Château est bâti , l'inégalité des Cours & des Bâtimens qui se resserrent en s'éloignant de cette Place, font que le Château , vû de cet endroit & de l'Avenue de Paris, semble former une magnifique décorazion de Théatre. De cette Place

[ocr errors]

l'on monte dans l'Avantcour du Château, qui en est séparée par une grille de fer enrichie d'enroulemens, montans, pilastres & couronnemens le long de laquelle on trouve deux guérites qui servent de piédestaux à deux Grou. pes de pierre.

Celui qui est à la main droite c'est les Victoires de la France sur l'Empire, qui est figuré par l'Ai gle. Ce Groupe est de Gaspard de Narsy. A gauche ce sont les Victoires de la France sur l’Espagne fymbolisée par le Lion':ce Groupe est de Girardon.

Cette Avantcour qui est en for me de demi-lune, a quatre-vingt cinq toises de long, & quatre gros Pavillons aux quatre coins qui flanquent deux alles. C'est dans ces bâtimen's

que

lon gent trois Secretaires d'Etat, & plusieurs autres officiers.

On sort de çerte Avantcour par

A: у

deux grandes portes de fer qui sont aux deux côtez , & donnent deux points de vûe parfaitement bien alignez, & qui ne sont bornez qu'à une assez grande distan. ce de là, par des bocages & des cotteaux qui s'élevent insensible. ment, & font le plus bel effet du monde.

GRANDE COUR DU CHASTEAU.

De l'Avantcour on entre dans une grande Cour, qui en est fe. parée par une grille de fer ornée ainsi que la premiere, le long de laquelle on voit deux guérites posées fymmétriquement, qui fervent de piédestaux à deux Grou. pes de pierre. A droite c'est la Paix, qui le flambeau à la main brûle un Trophée d'armes , & rien de la main gauche un Caducée quaeftfon fymbole:ee Groupe eft de Tiaby. Celui qui.eft à gauche

« AnteriorContinuar »