Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ce; & l'autre porte un caducée & des livres:ce qui marque que cette partie du monde est extrémement fertile , & que les Arts & les Scien. ces y Alorissent.

L'Aurore répand des fleurs que le Soleil colore ; & le Point-du-, jour porte un flambeau à la main. Douze jeunes filles représentent les Heures; quelques-unes se tiennent par la main & suivent le So. leil , & d'autres attelent ses chevaux à son char.

Le Tableau des côtez qui fait face aux croisées , représente ce somptueux repas de Cléopatre & de Marc-Antoine

pendant le. quel dans la chaleur de la dé. bauche cerce Princesse fit diflou. dre, & avala une perle qui pesoit , à ce qu'on dit , quatre-vingt cao rats, & valoir sept cens cinquante mille livres.

Dans le second , c'est Didon qui examine le Plan de Carthage qu'elle fit bâtir. Un Architecte lui en explique le dessein.

Dans le troisiéme , c'est Rhodopé. Cette fille étoit née en Thra. ce: Elle eur le malheur de tomber dans l'esclavage,& de fervir quelque temps avec Erope. Enfin elle füc rachetée par Charaxus frere de Sapho. Dans la fuite elle scut mettre à profit ses charmes &' fa beauté. Elle fit le métier de Courtisane à Naucratis , & fçue si bien faire valoir le ralent, qu'elle y acquit des biens immenses. Des Auteurs Grecs assuvent qu'elle en fit bâtir une de ces fameuses' Py. ramides d'Egypte qui ont été mi. sesau rang des Merveilles du mons de. Cependant Herodote qui en devoit savoir plus qu'eux là dessus, n'en dit pas un mot , non plus que d'une fort jolie Historierte qu'ils ont debitée sur la même Rhodo. pé. Ils ont dit qu'un jour qu'elle le baignoit , un Aigle fondit fur

fes habits, & enleva un de ses fouliers qu'il laisla tomber sur les

genoux de Pfammitichus Roi d'Egypre. Celui-ci jugeant de la beauté du pied par le soulier , fit cher, cher par tout la beile à qui il appartenoic, & l'époula ausitòt qu'il l'eut vûe.

Le quatrieme représente Nito. crix Reine d'Affirie, qui pour arrêter les Conquêtes des Medes fit rompre le cours de l'Euphrate. Cette Chambre a été peinte par de Seve l'aîné.

Sur le platfond de la Sale qui suit, on voit Mercure qui répand fes influences sur des femmes qui représentent les Sciences & les Arts , & portent chacune les attributs qui leur conviennent.

Dans le Tableau qui est au-dessus des croisées, on voit la Peinture sous la figure d'une Femme qui peint.

Dans celai qui est vis-à-vis , c'est Penelope qui travaille à ce fameux Ouvrage de Tapisserie , à la faveur duquel elle échapa aux poursuites de ses temeraires An

mans.

Sapho qui joue de la Lire , eft dans celui qui est au-dessus de la cheminée. Cette dixiéme Muse étoit de l'Isle de Lesbos, & vivoit vers la

quarante-deuxiéme Olympiade , c'est-à-dire environ' fix cent ans avant Jesus Christ. Elle étoit veuve d'un Habirant de l'Isle d'Andros, quand elle devint éperdûement amoureuse de Phaon, qui par ses mépris l'obligea de fe précipiter dans la mer. Cette infortunée Sapho avoit aimé avec tant de passion & d'attention qu'il ne faut pas trouver étrana ge, si elle fit dans cet art des dé. couvertes fort sublimes , & si ce fur sur le calcul qu'elle avoir fait des signes ausquels on peut con. poître si une personne est amou

reuse, qu'Erasistrate reconnut que la maladie d'Antiochus venoit d'un excès d'amour,

Le sujet du Tableau qui est vis. à. vis , est Aspasie qui s'entretiene avec des Philosophes. Elle étoit née à Miler d'un pere appelle Axiocus. Sa beauté & son esprit étoient capables de tour charmer ; & Pericles en devint si passionné. ment amoureux, qu'il répudia la femme pour vivre avec Aspasie ; & depuis il l'aima aussi constam. ment que si elle n'avoit pas éré son épouse.

Un fragment de conversation qui est parvenu jusqu'à nous,

, fera un peu connoître le caractere d'efprie d'Aspasie. La complaisance & l'union étoient aussi rares parmi les maris & les femmes de son temps , qu'elles le font du nôtre ; & voici ce qu'elle dit à Philesie qui ne vivoit pas bien avec Xenophon son mari. Dites-moi, je vous

« AnteriorContinuar »