Imágenes de páginas
PDF
EPUB

dans un cadre. Elle est décorée de seize colonnes canelées & Corinthiennes. Leur fust est de vingttrois pieds & demi de haut; le focle, base , chapiteau & entablement, de douze & demi: ce qui fait trente-fix pieds en tout.

Rien n'est comparable à la beauté & à la legereté de ces colonnes, que la délicatesse & le finides Trophées & des ouvrages de Mosaïque qui sont dans les paneaux de leurs focles , & la richesse de la baluftrade

qui regne au pourtour de cette Tribune. Les appuis en font de marbre , & supportez par des balustrades de bronze, cizelez & dorez au feu.

Les dans-æuvres des murs de face ont vingt-deux demi colonnes. Et sur les archivoltes de chaque vitreau, il y a deux Vertus dont la plûpart sont des chefsd'œuvres de sculpture.

LES VERTUS

&

[ocr errors]

I. Les deux premieres qu'on voit dans la Tribune qui est à main droite en entrant , sont la Charité , qui a dans son sein un enfant qui tette , & un cæur enAâmé dans une de ses mains. La Religion est de l'autre côté est figurée par une femme majeftueuse qui tient de sa main gauche une Croix, & a sa droite appuyée sur la fainte Bible , qui est sur ses genoux.

II. Sur l'archivolte de la seconde croisée, c'est la Prudence avec un miroir &un serpent. S'il ne s'agifToit ici que de la prudence humaine, il ne faudroit pas ajoûter d'autre attribut à la figure que j'explique ; mais comme la prudence chrétiếne consiste principalement dans la méditation de ce terrible moment qui décide de l'éternité

bienheureuse ou malheureuse, cette figure est appuyée sur une tête de mort. La Justice est de l'autre côté avec un faisceau de verges & des balances, ses attributs ordi. naires.

III. Le Secret caracterisé par un cacher que cette figure tient ; & la Patience qui a les mains jointes sur la poitrine , & porte un joug sur ses épaules.

IV. L'Humilité & la Sagesse.La premiere a un Agneau & une Cou. ronne à ses pieds. Le premier marque

sa douceur & sa docilité, & l'autre le peu de cas qu'elle fait des grandeurs

. La Sagesse est représentée avec des aîles qui signifient que son origine est céleste, & elle tient une Inscription.

V. La Moderation symbolisée par un mords & un sable ; & la Mortification sous la figure d'une femme triste & artenuée. Elle tiene une Discipline à la main.

VI. Dans le chevet du côté de l'Epître on a représenté la Libéra. lité Chrétienne appuyée sur une Corne d'abondance , de laquelle fortent des pieces d'or. Elle en diftribue une de l'autre main à un enfant qui la reçoit avec empreslenene. Le Zele est de l'autre côté : cette figure appuye le coude de son bras gauche sur un Livre , & tient d'une main une lampe allumée, & de l'autre une discipline. Ces attributs signifient que s'il est severe, il doit être éclairé. • VII. La Clémence sous la figure d'une femme qui tient une fêche ; elle appuye un de ses bras sur ün Lion. La Misericorde est de l'autre côré, tenant une branche d'Olivier qui est un signe de paix & de réconciliation; &eft couronnée de laurier,

VIII. La Vigilance est figurée par une femme qui vient d'une main un Livre ouvert, & une lam

1

pe allumée de l'autre. L'Eternité est de l'autre côté, portant dans ses mains un serpent qui mord sa queue & forme un cercle & une mêche allumée.

La Tribune du Chever que ces trois dernieres croisées éclairent est ornée, outre ces bas-reliefs, de six grandes chûtes de Trophées d'Eglise , & de six autres de branches de laurier & de palmier.

IX. L'Adoration ayant la main droite sur la poitrine , & tenant un encensoir de la gauche. La Côntemplation est auprès d'elle , tenant un Livre & ayant les yeux élevez au Ciel.

X. La Piéré qui a des aîles & tient des raisins, du bled & deux médailles ; & l'Obéïssance ayant un voile sur la tête & un frein qui lui passe sur les épaules.

XI. La Modestie coöffée d'un voile , & ayant un sceptre au haut duquel il y a un.oeil ; & la Pureté,

« AnteriorContinuar »