Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Dans le platfond qui est après celui dont je viens de parler, on a peint saint PIERRE vêtu de bleu & de jaune. Il a une de ses clefs à la main ; & deux petits enfans qui sont auprès de lui , tiennent l'autre. Ce grand Saint a les yeux levez vers le Ciel, & de la main gauche il montre le peuple qui prie dans l'Eglise. Il intercede pour lui, & demande à Dieu de recevoir les saintes ames dans fa gloire.

A la droite du Saint est un grand Ange qui a les mains jointes & qui prie aussi pour nous. A fa gauche est un autre Ange qui montre le Ciel à une de ses ames bienheureuses, qui vient de sortir des Aâmes du Purgatoire pour aller jouir de la gloire. Au milieu de la joie qui éclate sur son visage, on remarque encore un leger ressentiment des peines qu’s. elle a souffertes. Le blanc & le rou. ge de la draperie sont des simboles

de fa pureté & de la charité. Ún Ange paroît dans le ciel, lui ap? porte une palme & répand sur elle des fleurs d'immortalité. De ce même côté sont encore deux petits Anges, dont l'un remercie Dieu de la délivrance de cette ame , & l'autre écarre des nuages.

Sur le platfond triangulaire qui est immédiatement après, on a représenté trois pețits enfans dont l'un paroît descendre sur l'Autel, & répand des fleurs à plei. nes main's. 'Les deux autres sont sur un nuage, l'un ayant les mains jointes & regardant du côté de l'Autel; & le troisiéme appuyé sur' celui-là, tiene sa draperie volante, & regarde le peuple qui est dans l'Eglife:

Dans le platfond qui fuit après celui dont je viens de parler, on a peint le martyre de S: ANDRE' frere aîné de S. Pierre. Cet'Apôore est représencé demi couché

avant que

sur sa Croix, ayant les yeux levez, vers le Ciel , & étant plein de gra. ce & de force.Plusieurs Anges lont les témoins de son martyre & de fon triomphe. L'un montre le fouet avec lequel le Saint fut fouetté

que d'être mis sur la Croix. Le plus grand soûtient un des cô. tez de la Croix, deux autres ne font que spectateurs;& tous ensemble admirent ses vertus & nous invitent à les imiter.

La Vocation de S. PHILIPPE à l'Apostolat, suivit de fi près celle de saint André, que le Peintre ne les a pas voulu séparer. Ce Saint est ici représenté, les yeux levez au Ciel , ayant un genou sur des nuages, & la main droite sur l'esto. mac, pendant que de la gauche il tient la Croix fur laquelle il mourut. Trois Anges lui aident à la foûtenir , un grand par le bas , & deux petits par le haut. A droite du Saint on voit encore

deux petits Anges , dont l'un le montre à l'autre ; & ils admirent tous la force avec laquelle le Saint court au martyre.

S. SIMON Cananéen, ou le Zelé, est peint dans la voûte de cette Tribune qui est au-dessus de la Chapelle de la Vierge. Ce Saint est à genoux sur des nuages soûtenus par des Anges. Il regarde le peuple , & montre de la main droite une Scie solltenue par un Ange. C'est avec cet instrument que fon

corps fut coupé en deux, De la main gauche il nous montre la Gloire , nous avertit par cette attitude qu'il faut fouffrir infini ment pour la mériter ; & que ce n'est qu'après avoir passé par ces épreuves, que nous pouvons efperer d'y entrer & de jouir de ce parfait bonheur qui ne finira janiais.

CHAPELLE DE LA VIERGE:

Pour décrire les peintures de certe Chapelle qui font de Boulogne le jeune , je vais interrompre pour un moment la description de celles de la Tribune.

Dans la Calotte , c'est l'Assomption de la Vierge. Son corps est déja immortel, & ne se ressent plus de tout ce qu'il a souffert dans cette vie. Il est sur des nuées & dans une attitude pleine de moy. vement & d'ardeur. Son vêtement est blanc bleu. La sainte Vierge a une grace qui a quelque chose de divin. Ses regards & les bras s'élevent versi le Ciel. Elle le contemple avec ra. vissement, paroît comme embrasée du feu de l'Esprit saint qui s'é-panche vers elle , & semble déja', par une espece d'avantgoût, jouir: de la gloire , & avoir rejoint. cm

« AnteriorContinuar »