Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1

cu que les honnêtes gens fe. ront favorables à un homme qui ne pense qu'à les instruire , après s'être instruit luimême, pendant que d'autres ne pensent qu'à les étourdir par des expreslions fanfaro. nes , & plus propres à faire connoître l'orgueil des Ecri. vains

les monumens qu'ils décrivent.

Comme je n'ai uniquement pensé qu'à peindre à l'esprit ce que les choses que je déa cris y peindroient elles-mê. mes par leur présence , j'ai moins cherché à briller qu'à me servir d'expressions simples, aisées, naturelles & celles enfin qu'une Descrip

, que

cion semble les demander.

Qu'on ne s'attende donc pas à trouver des fleurs dans chaque page de ce Livre ; fouvent bien loin de pouvoir courir après les ornemens, j'ai été absolument contraint de dire les choses d'une maniere unie, & de ne faire voir que

de la netteté là où j'aurois souhaité fairę paroître de l'esprit. Cependant quand le sujet a pu être orné j'ai tâché de n'en point perdre l'occasion; & ç'a été pour lui ôter cet air de séchereffe , qui est presque toujours inséparable des Descriptions exactes, que j'y ai fait entrer la Fable & l'Histoire. Si je n'écrivois que pour des Savans, j'avoue que

[merged small][ocr errors]

je me serois épargné cette peine: mais on fe doit à tout le monde. Il y a beaucoup de gens de qualité & de mérite , qui ayant cultivé leur raison avec plus de soin que leur més moire, n'ont pas toujours présent tout ce que les Poëtes ou les Historiens nous disent sur un sujet. En un mot j'ai voulu apprendre la Fable & l'Histoire à ceux qui ne les ont jamais fçûes, ou en faire ressouvenir ceux qui pourroient les avoir oubliées.

Des deux Tables que j'ai ajoûtées à la fin de l'Ouvrage, il y en a une qui contient un Abrégé de la vie des Ouvriers, dont il est parlé dans le corps du Livre. J'y ai marqué, aus tant qu'il m'a été posible , le tems & le lieu de leur naissance, la partie dans laquelle ils excelloient , la page de ce Livre où il eit parlé des Ouvra, ges qu'ils ont faits, & enfin le tems de leur mort; ensorte que d'un coup d'ail on verra ce qu'on ne trouveroit que dispersé dans plusieurs Volumes.

Il n'y a personne qui ne croye, en voyant VERSAILLes, que ce Palais n'est plus susceptible de nouveaux embélissemens, & qu'il a été conduit à ce point de perfection auquel on ne peut rien ajoû. ter. Cependant si la nature & l'art semblent épuisez, le goût exquis du Roy ne l'est

pas;

& l'on travaille tous les jours à rendre les Appartemens plus agréables ou plus commodes, & à l'embélissement des dehors.

La Chapelle n'ayant été achevée qu'en 1710 , j'en ai fait imprimer la Description en particulier, pour servir de supplément aux premieres Editions de ce Livre , & on l'a inserée dans celle-ci à sa place. Je la fais voir sous trois aspects différens. J'en donne d'abord le plan , puis je décris sa déco. ration extérieure, & enfin l'in. térieure, où je fais une description assez ample des Ouvrages de Sculpture & de Peinture

« AnteriorContinuar »