Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

1747

1.25

.I7 TRETIEN 5 248 UN DOCTEUR,

A V EC
BIBLIOTHECAIRE,
Au sujet des Ouvrages
E MR. BAYLE.

MIER ENTRETIEN.

Q

Uefaites-vous-là ? Vous tirez

ce rideau bien brusquement. Bibliothécaire. Eh! bon jour, Mony a long-tems qu'on ne vous a vu. nt vous portez-vous ? octeur. Fort bien. Mais ce n'est pas I s'agit. D'où vient votre empresseermer cette Tablette ? Biblioth. C'est une idée subite, dont aurois vous rendre raison. octeur. Cette réponse équivoque piantage ma curiosité. Il

ya

là fans e la contrebande, que vous n'aimez isler yoir.

A

HCT

ENTRETIEN S.

3
d'unecritique très fine , d'une délicatesse ex-
quife & capable de contenter les goûts les
plus difficiles.

Le Dofteur. Ne vous ai-je dit que cela?
Nai-je pas ajouté que c'étoit un Auteur
dangereux pour des Philosophes ostrés, ,
ou des Théologiens médiocres ? Ne vous
di - je pas dit qu'il favorise le Pyrrhonil-
me en fait de Religion ; qu'il y conduit

1

у
insensiblement & avec une adresse d'au.
tant plus pernicieuse , qu'elle est mieux en-
veloppée : enfin qu'être Déifte ou Athée,
& ètre Disciple de Bayle, c'est à peu près
la même chose ?

Le Biblioth. Je sçais bien que vous l'avez
assez décrié en général ; & qu'en louant ce
qu'il a d’estimable , vous en faifiez du reste
ane censure fort severe. Mais je ne me sous
viens pas que vous m'en ayez jamais donné
une idée li affreule.

Le Dotteur. Souvenez-vous , je vous prie, d'un échantillon de son Eloge, que je vous montrai autrefois dans la Préface d'un Lie vre intitulé , Traité des Abus de la Critique en matiere de Religion.

Le Biblioth. Je crois en avoir un exem-
plaire. Le voilà justement.

Le Dosteur. Ecoutez ceci avec toute l'ata
tention dont vous êtes capable. Ce judi-
cieux Censeur des excès insupportables de
la Critique, après s'être plaint amérement

A ij

!

1

1 1

[ocr errors]

ritique très fine, d'une délicatesse ex< capable de contenter les goûts les ifficiles. Docteur. Ne vous ai-je dit que cela ?

pas ajouté que c'étoit un Auteur eux pour des Philosophes outrés, · Théologiens médiocres ? Ne vous pas dit qu'il favorise le Pyrrhonisfait de Religion ; qu'il y conduit lement & avec une adresse d'auis pernicieuse, qu'elle est mieux enée : enfin qu'être Déifte ou Athée, Disciple de Bayle, c'est à peu près ne chose ? Biblioth. Je sçais bien que vous l'avez écrié en général ; & qu'en louant ce d'eftimable , vous en faisiez du reste sure fort févere. Mais je ne me souis que vous m'en ayez jamais donné e fi affreuse. octeur. Souvenez-vous , je vous prie, hantillon de son Eloge, que je vous

autrefois dans la Préface d'un Li. culé, Traité des Abus de la Critique re de Religion. iblioth. Je crois en avoir un exemLe voilà justement. octeur. Ecoutez ceci avec toute l'ata

dont vous êtes capable. Ce judienseur des excès insupportables de que, après s'être plaint amérement

« AnteriorContinuar »