De l'usage de l'artillerie nouvelle dans la guerre de campagne

Portada
Charles-Lavauzelle, 1924 - 144 páginas
0 Opiniones
Las opiniones no están verificadas, pero Google revisa que no haya contenido falso y lo quita si lo identifica

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 8 - Je manque d'expressions pour te « peindre le mérite de Buonaparte : beaucoup de science, autant « d'intelligence et trop de bravoure, voilà une faible esquisse des « vertus de ce rare officier. C'est à toi, ministre, de les consacrer « à la gloire de la République.
Página 10 - Révolution, la somme de 1 00 000 francs (cent mille francs), comme souvenir de reconnaissance pour les soins que ce brave général a pris de nous, lorsque nous étions, comme lieutenant et capitaine, sous ses ordres.
Página 9 - Nous n'avons pu, citoyens collègues, dans les premiers jours de notre entrée à Toulon, vous donner que des détails imparfaits...
Página 55 - C'est à lui de calculer qu'en telle occasion il faut ramener le canon , soit pour aller prendre ailleurs une position meilleure, soit pour que le soldat découragé ne prenne pas la retraite pour une fuite ; qu'en telle occasion il faut l'exposer...
Página 59 - ... remplir ; on remue de la terre, on multiplie les ouvrages, et l'on ne calcule ni qui défendra cette immensité d'ouvrages, ni que des troupes, enfermées dans des retranchemens pareils , perdent tout l'avantage que pourraient donner la manœuvre et la science. Quel est le but des fortifications? C'est de mettre une troupe inférieure par le nombre, par le courage ou par la science des mouvemens, en état de résister à une troupe qui lui est supérieure en quelqu'un de ces points. Donc toute...
Página 7 - Je me flatte, écrivait-il, d'être aussi « bon patriote qu'un autre ; mais mon sentiment est « de marcher à la Révolution d'une manière douce
Página 55 - ... nuise plus long-temps et plus efficacement à l'ennemi; qu'en telle autre enfin, il faut le laisser prendre , parce qu'il en coûterait trop de sang, ou un temps trop précieux pour le défendre ; et parce qu'après tout , à la guerre, il n'ya pas de honte à faire ce qu'il est impossible d'éviter. CHAPITRE VI. Rapport de la icience des fortifications avec la tactique et avec la guerre en général.
Página 9 - ... titulaire. Les voici, tels que Bonaparte les adressa, le 19 janvier 1794 : 1. Décret provisoire du 22 décembre 1793 : « Les représentants du peuple présents au siège de Toulon, satisfaits du zèle et de l'intelligence dont le citoyen Buonaparte, chef de bataillon au deuxième régiment d'artillerie, a donné des preuves en contribuant à la reddition de cette ville rebelle, l'en ont récompensé en le nommant général de bri...
Página 7 - poids et un grand embarras de moins, d'autant « mieux qu'elle n'est d'aucune utilité à l'artillerie ». Et il assimilait très judicieusement en cela l'artillerie à la cavalerie armée du mousqueton.
Página 65 - Le moment où les troupes doivent agir est déterminé par les ravages qu'aura faits l'artillerie sur les troupes et les retranchements Les retranchements étant ouverts, les troupes ennemies inquiétées et battues de toutes parts, la victoire qu'a préparée l'artillerie ne dépend plus que de la bravoure des troupes...

Información bibliográfica