Imágenes de páginas
PDF
EPUB

le Chevalier de Marfillac, Meftre de Camp, Ch. L.

VILLEQUIER, M. le Duc de Villequier, Pair de France, Premier Gentil homme de la Chambre du Roy, Gouverneur du Boulonnois, le tout en furvivance, Brigadier, Ch. L. Lieutenant Colonel, M. de Montjon, Ch. L. Mas jor M. Tofcan, Ch. L.

BOUGARD, M. de Bougard, Ch.L. Lieutenant-Colonel, M. de Chambry Ch. L. Major, M. Chambouline-de S. Jol, Ch. L.

,

BERINGHEN M. de Beringhen, Commandeur dans l'Ordre de Malte Lieutenant-Colonel, M. de Frediere, Meftre de Camp, Ch. L. Major, M. de Montbeau, Ch. L.

LA FERONNAYE, M. de la Feron naye, le fils. Lieutenant Colonel, M. Tardif, Meftre de Camp, Ch. L. Ma. jor, M. de Sirly, Ch. L.

GERMINON, M. de Germinon, "Bri gadier, Ch. L. Lieutenant-Colonel, M. Caupene, Ch. L. Major, M. de Mey nial, Ch. L.

LENONCOURT, M. Sublet d'Heudi court Lenoncourt. Lieutenant-Colonel, M. le Chevalier de Landres, Ch. L. Major, M. le Comte de Gaffiong, Ch. L.

[ocr errors]

CHEPY, M. Grouches de Chepy} Brigadier, Ch. L. Lieutenant-Colonel, M. de Lantage, Ch. L. Major, M. du Parc, Ch. L.

BRISSAC, M. de Coffe, Duc de Briffac, Pair & Grand Pannetier de France. Lieutenant-Colonel, M. du Gono, Ch. L. Major, M. de Mauleon Ch. L.

[ocr errors]

CHARLUS, M. de Levis, Marquis de Charlus. Lieutenant-Colonel, M. de Beaulieu, Ch. L. Major, M. de la Pierre, Ch. L.

RUFFEC, M. de S. Simon, Marquis de Ruffec, Grand d'Efpagne. Lieutenant-Colonel, M. de S. Maur, Metre de Camp, Ch. L. Major, M. de la Roche, Ch. L.

ROYE, M. de la Rochefoucaud, Comte de Roye, Ch. L. Lieutenant Colonel, M. Moreau, Ch. L. Major, M. le Chevalier de Marteville, Ch. L.

HELMSTATT, M. d'Helmftatt. Lientenant-Colonel. M. d'Halanzy. Major, M. Filain.

NOAILLES, M. le Duc de Noailles, Pair de France, Capitaine des Gardes du Corps, Lieutenant General des Armées du Roy, &c. Ch. L. LieutenantColonel, M. de Chavaroche, Ch. L.

Major, M. de Vignacourt, Ch. L. BETHUNE, M. le Marquis de Bethu ne, Brigadier, Ch. L. Lieutenant-Colonel, M. Pillot, Meftre de Camp Ch. L. Major, M. de Secque, Ch.

L.

NUGENT, Irlandois, M. de Nugent le fils. Lieutenant-Colonel, M. Coghlan, Meftre de Camp, Ch. L. Major, M. de Nugent, Mestre de Camp, Ch. L.

[ocr errors]

VAUDEMONT, M. de Lorraine Prince de Vaudemont. Meftre de CampLieutenant, M. de Mouchy, Ch. L. Lieutenant Colonel, M. de Barbavara Meftre de Camp, Ch. L. Major, M. de Barbavara, Ch. L.

RATTKI, Huffarts, M. de Rattki. Lieutenant-Colonel, M. de Soffy. Major, M. Haumont.

BERCHINY, Huffarts, M. de Ber chiny. Lieutenant-Colonel, M. de Bonnaire. Major, M. Kiffaludy.

Ces deux derniers n'ont qu'un Escadron.

[ocr errors]

Meftres de Camp de Cavalerie reformez, & qui n'ont pas encore été remplacez, ni faits Brigadiers.

MESSIEURS,

De Renepont.

De Canferan.

Du Fief des Loges, Ch. L.
Le Marquis de Noailles.

De Villiers, Ch. L.

Dalzau, Ch. L.

De Gouffier.
Daultanne.
De Malan.
De Montauban.
De S. Phal-Coulange.
D'Eftagnol.

De Vaudremont, Ch. L.
De Putange.
D'Aubeterre.

De Vertamont.

De S. Blimont.

De Beaucaire.

Le Comte de Rachecourt.

De Verfeilles.

III. DRAGONS.

Les Dragons font plus anciens en France qu'on ne s'imagine.

On en attribue l'origine à Charles de Coffe, Marêchal de Briffac, I. du nom, qui inventa cette Milice, pendant qu'il commandoit les Armées du Roy Henry II. en Piémont. Les Etrangers en leve rent après cela pour leur fervice. Il y en avoit encore dans nos Troupes au commencement du regne d'Henry IV. & en 1622. lorfqu'on commença à bloquer la Rochelle. Ils furent abolis après la prife

de cette Ville; mais on les rétablit en 1635. Le Cardinal de Richelieu en eut auffi-tôt un Regiment de 1200. hommes. Le Cardinal Mazarin en avoit un en 1648. M. de la Ferté- Senneterre, depuis Maréchal de France, en leva un en 1645. Le Roy en leva un en 1657. dont il donna le commandement à M. de Peguilhin, aujourd'hui Duc de Lauzun: mais quand le Roy créa la Charge de Colonel General des Dragons, on fit deux Regimens de celui du Roy : l'un fut le Colonel General, l'autre, le Royal.

Lors de l'inftitution des Dragons en 1635. il fut dit qu'ils combattroient à pied ou à cheval, felon que le fervice le requereroit

Mais par l'Ordonnance du 25. Juillet 1665. il eft porté qu'ils feront reputez du

« AnteriorContinuar »