Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors]

L'orme heureux qui est tout près de la ca+ hutte du Charbonnier, offre une vue si bien composée, que je lui ai donné la préférence dans la quantité que j'aurois pu choisir : beaucoup de gens instruits, en lisant sur cet arbre , Le voici cet orme heureux ma Louise a reçu ma foi, se sont rappelé l'ariette du Déserteur; ils ont effacé ma foi, pour y subftituer mes væux,

Le sentier que vous suivez traverse un petit bois de pins, & conduit sur une hauteur où est pratiquée une grotte cintrée , soutenue par un pilier. On y lit ces quatre Ters grayés sur le roc: Vois-tu, passant, cette roche creusée !

Elle mérite ton respect :
Elle a servi, toute brute qu'elle est,
Pour abriter la Vertu couronnée.

Cette grotte, ou plutôt ce banc couvert, présente un asile commode pour jouir de la fuperbe vue que l'on découvre de la roche Joseph. Si l'on me reprochoit de ne l'avoir pas

fait graver, je répondrois qu'elle étoit top ndue pour être réduite dans un aufli petit format; d'ailleurs les vues à vol d'oifeau, qui produisent souvent un effet agréable par leur immensité & leur variété, sont ordipairement très-ingrates en peinture, où la mul riplicité des détails nuit à l'effet général. Je demandai à mon conducteur, ayant de quitter cet endroit, l'explication des vers de l'info cription. Il me dit que l'Empereur étant venu voir Ermenonville , la pluie l'avoit surpris dans ce lieu , & qu'il s'étoit mis à .couvert sous cette grotte; c'est depuis ce temps qu'elle est appelée la roche Joseph ; & M. de Gérardin a voulu consacrer ce petit événement par ces quatre vers. J'avoue que je fus fâché que cet hommage à Joseph II vînt troubler dans mon esprit l'idée d'égalité que l'aspect d'un désert y avoit fait naître.

En suivant le sentier tracé à mi-côté, vous trouvez écrit sur un tronc de genevrier : Sentier des Peintres. Que tous ceux qui n'ont rien senti en parcourant l'enclos de la forêt, qui n'ont rien éprouvé lorsque le tableau du Désert s'est présenté à eux dans tout son développement, enfin que ceux qui ne sont venus ici que pour pouvoir dire , & moi aussi j'ai vu Ermenonville , s'arrêtent, là. Que gagneroient-ils à poursuivre ? Rien. En descendant la montagne, ils arriveront à la maison de Jean-Jacques par un chemin plus court & plus facile , & n'en auront pas moins vu Ermenonville. Mais que ceux qui cultivent les arts ou qui en ont le sentimenta

[ocr errors]

( 47 ) suivent le sentier des Peintres ; il est fait pour les gens de goût, les Artistes, & les Amateurs ; le plaisir qu'ils éprouveront les dédommagera de la fatigue de monter & defcendre à tous momens pour suivre un chemin tortueux, par lequel on arrive à des points de vue différens, qui portent tous un caractère sauvage & étranger. Le jeune Elève qui brûle de marcher sur les traces des grands Maîtres , y trouvera , à chaque pas, de quoi faire des études qui l'aideront à s'en

approcher ; & l'Artiste consommé pourra y étudier aussi les formes heureuses, variées, & pittoresques des geneviers, qui ne sont nulle part aussi beaux ni en aussi grand nombre qu'ici.

Après avoir parcouru cette côte couverte d'arbres verts , & embellie de toutes les produdions sauvages de la Nature, vous defcendez dans une vallée de sable blanc, d'où l'on découvre des collines sablonneuses, couyertes de bruyères, d'une immense étendue, & terminées par la forêt : une chaîne de rochers couronnés de pins , forme le devant de ce tableau de Salvator; c'est en ce lieu aride, agreste, inhabité, que l'homme peut fe convaincre qu'il est dans la Nature des fituations qu'elle n'a point créées pour lui. O vous, ames sensibles, que l'asped de ce Désert

[ocr errors]

ne vous effarouche pas ! venez le parcourir; le souvenir de l'objet aimé vous accompagnera dans vos promenades solitaires ; & vous ausli , homme jufte, vidime de la méchanceté de vos semblables, vous pourrez y trouver quelques adoucissemens à vos peines ; mais que' le méchant s'en écarte , il y seroit seul avec lui-même.

Après avoir traversé cette vallée sablonneuse, & s'être arrêté au banc placé près d'un buisson de genevrier, on arrive au pied des rochers : un petit sentier qui prend sur la droite vous les fait parcourir , & donne des tableaux assez agréables, pour ne pas trop vous apercevoir de la difficulté du chemin qui vous fait gravir à travers les rocs , pour vous mener enfin au sommet, sur lequel s'élève une maison couverte en chaume : l'intérieur est tout en rochers ; on lit sur celui qui est en face de la porte : Jean-Jacques eft immortel. Le temps , qui détruit tout , peut effacer cette inscription, mais elle se gravera successivement dans tous les cours sensibles, tant qu'on lira les Ouvrages de Rousseau. Cette chaumière est la plus ancienne fabrique des jardins d'Ermenonville ; elle fut dédiée à J. J., dont elle porte le nom , & qu'elle conseryera fans doute. Des bancs de mousse,

pratiqués

« AnteriorContinuar »