Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Dieu est avec lui, qu'il dispose de tout dans la maison de Dieu , & qu'il est le canal & la fource CHAPITRE de toutes les bénédictions.

XXIX: La femme de Putiphar qui ne peut le persuader l'arrête par le mantean. Elle l'accuse d'avoir

voulu la corrompre.. La Synagogue, épouse infidelle & adultére,

2 comme les prophétes l'appellent souvent, irritée de la pureté de la doctrine , & de son inviolable: attachement à la loi de Dieu , & de l'horreur qu'il témoignoit de ses maximes corrompues, & de ses criminelles prévarications, a faili le vêtement de sa chair , & l'en a dépouillé par violence. Elle l'a noirci par de faux crimes, comme s'il avoit voulu la

corrompre, Personne ne parle pour lui. Il souffre en silence

do en patience. Le Saint & le Juste a été condamné , sans

que personne osât prendre hautement la deffense. 11 n'a répondu aux acculations de ses ennemis , & aux dépositions des faux témoins, que par un profond filence ; & ni les plus sanglantes infultes , ni les plus cruels supplices n'ont tiré de fa bouche aucune plainte. Placé entre deux criminels , il prédit à l'un sabi

grace, eso à l'autre fa condamnation. Cependant au milieu des plus profondes humiliations, opprimé, & publiquement deshonoré par la calomnie, près d’expirer sur une croix entre deux criminels : & confondu avec eux,l'Evangile nous le montre dilposant du fort des hom nes avec un souverain pouvoir ; accordant à l'un des deux voleurs la grace de la foi,& laissant l'aure dans ses ténébres; promettant le ciel à l'un y

& punissant l'autre par un supplice dont la croix CHAPITRE n'étoit que le commencement; les ayant trouvez XXIX. tous deux coupables du même crime, condamnez par le même tribunal au même

genre

de more, dans un même jour & à la même heure ; étant également voisin de tous les deux, mais mettant une différence éternelle entre eux par une miséricorde, que les bonnes cuvres n'avoient pû mériter ; justifiant l'un par une foi inespérée , & laiffant l'autre dans ses crimes , & dans fon infidélité.

[ocr errors]

par

la mort,

IV. Il fort de prison après trois ans. Son habit

de deuil est changé en un habit de joie.

Tous fléchissent le genou devant lui. Enfin, après avoir été trois jours dans l'obscurité du tombeau , il est entré par sa résurrection dans une gloire proportionnée aux opprobres dont il avoir été rassafié. Sa chair souffrante & humiliée

est devenue immortelle , spirituelle , & toute divine. Il s'étoit abbaillé Phil, 2. 9. jusque dans la pousiére : C'est pourquoi Dieu la

'élevé, do lui a donné un nom qui est au-deffins de tout nom ; afin qu'au Nom. de Jesus tout genou fléchisse dans le ciel,fur la terre, es dans les enfers, do que toute langue confese que le Seigseur Jesus-Christ est dans la gloire de Dieu son Pére.

Le soleil, la lune , dom onze étoiles l'adorent. Gen. to. so.. Ainsi les fonges de Joseph , & sur-tout le fe

cond, trop auguste pour lui, & pour la famille, ont un parfait accomplissement dans J. C. adoré par les Patriarches & les rois , dont il est delcendu ; adoré par la synagogue fa mére dans les prémices d'Israel qui ont embrassé la foi; adoré par les Elûs de tous les fiécles , brillants

par Leur justice comme des étoiles ; adoré dans le

[ocr errors]

le ciel ;

toute la nature pro- CHA AITRE

tout ,

premier songe par la terre ; adoré dans le fé-
cond
par

adoré

par sternée devant lui.

XIX. Il est étalli sur toute l'Egypte. Tout le peuple

lui est soumis. Dieu lui a assujetti toutes choses , & lui a donné une souveraine autorité sur son

royaume, qui est l'Eglise. Il préside à

& conduit tout' avec un pouvoir fi abfolu , & fi érendu , que rien n'échappe à la Providence, & que tout est réglé par son ordre. Les méchants , aussi bien que les bons sont soumis à fa puissance ; & ceux qui s'écartent de l'ordre des devoirs par la transgression de ses comman. dements, sont assujertis malgré eux à l'ordre des peines par l'inflexible sévérité de ses jugea ments. Car puisque Dieu lui a assujetti toutes Hebr. 2. 3d chofes, il n'a rien laisé qui ne lui soit assujetti,

Le Roi seul eft au-desus de luj.
Mais, quand l'Ecriture , dit que tout lui et

1. Cor. Isa afujetti, il est indubitable, dit ś. Paul , qu'il 27. fant en'excepter celui qui lui a assujetti toutes choses. Le Pére céleste qui soumet tout à son Fils incarné , demeure indépendant , & continue de régner , après lui avoir tout soumis i & l'humanité du Fils élevée au - dessus de toutes les créatures, demeure elle-même éternellement soumise à celui qui lui a assujetti toutes ibid. 7288 choses , afin que Dieu soit tout en tous.

Sept années d'abondance en Egypte. Les premiers temps du régne de Jelus-Christ dans l'Eglise , ont été des années d'une fertilité & d'une abondance incroyable. Le Saint-Espriç inonda tout d'un coup la terre , & la remplit de

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

a

ses bénédictions. Les dons miraculeux des lanta CHAPITRE gues, des guérisons, de prohérie, de révélation, XXIX. d'inspiration, furent très - communs dans les

commencements , & se conservérent long Gen. to. 5. temps. Le nombre infini de mareyrs, dont le

sang rendoit l'Eglise féconde ; les solitaires qui leur succédérent après la paix de l'Eglise , & qui changérent des campagnes arides & brû. lantes en un jardin de délices ; les Evêques ilJustres en fainteté, & remplis de lumiére pour instruire l'Eglise ; la docilité & l'obéissance des peuples pleins de respect pour l'autorité des Pasteurs, & de religion pour nos mystéres, fuTent les sept années d'abondance , dont le fiécle des Apôtres étoit la premiére.

Sept années de famine. La famine prédite par Jesus-Christ a fuccédé à cette abondance. La charité s'est réfroidie : la foi est devenue rare : les bons exemples ont été presque étouffez par la multitude des scandales : les ténébres de l'ignorance, ou d'une fausse science, ont pris la place de la lumiére , je veux dire de cette haute connoilsance de Jesus-Christ , sans laquellc tout le reste ne conduit à rien : on s'est contenté d'une dé votion superficielle , au lieu de la solide piété des anciens : l'Evangile a été négligé , les loix de la pénitence oubliées, & les régles des mæurs perverties. Ily a du bled en Egypte , oFoseph commande,

Mais au milieu d'une indigence si générale, J. C. s'est réservé du bled pour sa famille. Ce bled , sous un nom fort fimple, couvre tout ce qui peut

nourrir la foi & la piécé. Les Ecritures, l'intelligence de ce pain céleste ; les véritez rés

:

[ocr errors]

Gen. to. S.

[ocr errors]
[ocr errors]

ܪ

[ocr errors]

vélées & pour le dogme & pour les maurs ; les bons exemples dans chaque fiéccle ; les Flûs CHAPITRE qui ne se sanctifient jamais hors de l'Eglise , & XXIX. qui feront toujours la principale richesse ; les Sacrements , & les autres moyens de salut ; enfin la grace intérieure , qui est véritablement le pain de l'ame & du coeur , sont le bled

que le véritable Joseph a réservé dans des greniers pour

les années de famine , comme un reste précieux des années d'abondance.

Ce bled ne se trouve que dans l'Eglise ou régne Jesus-Christ. Partout ailleurs la disette eft extrême , & tout y meurt de faim. L'Eglise de

Jesus-Christ, dans les temps mêmes de la plus grande stérilité, a du bled en réserve ; & c'est le Teul

idyaume où il y en ait. Il faut quitter toutes les autres sociétez, pour y venir chercher la nourriture & la vie,

a

Pharaon envoye à Joseph tous ceux qui lui des mandent du pain. Joseph vend le bled aux

Egyptiens, comme aux autres.

[ocr errors]

Mais on ne peut rien obtenir , si l'on ne sadresse à Jesus - Christ lui même. C'est à Lui que le Pére céleste nous envoye : Celui-ci est

Luc. 9. 3-5. mon fils bien-aimé : écoutez-le. Nous-irions inu- Jean. 6.299 tilement sans luiļau thrône du Prince , pour demander grace. La premiére vérité salutaire, est que

sans le Fils on n'obtiendra rien. Il distribuc la nourriture qui se conserve jusques dans la vie éternelle : & il est lui-même certe rourriture : il Ibid. 1. 339 est le pain de Dieu qui vient du ciel, dos qui don. ne la vie au monde. Personne ne vivra que par lui. Tous ceux qu'il n'aura pas nourris mourront de faim ; soit parce qu'ils ignorent où il y a du bled , soit parce qu'ils refusent celui

« AnteriorContinuar »