Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

rum per Apuliam , Calabriam & Brutios occupavit : quo tempore etiam rex Ma

: cedoniæ Philippus ad eum legatos misit;. promittens auxilia contra Romanos , sub hac conditione, ut deleris Romanis , ipse quoque contra Græcos ab Annibale auxilia acciperet. Captis igitur legatis Philippi, & re cognita , Romani in Macedoniam Marcum Valerium Lævinum ire jusserunt ; in Sardiniam Titum Manlium

; Proconsulem : nam eriam ea follicitata ab Annibale Romanos deseruerat. Ita uno tempore quatuor

locis

pugnabatur ; in Italia, contra Annibalem , in Hispania, contra fratrem ejus Asdrubalem; in Macedonia , contra Philippum ; in Sardinia, contra Sardos , & alterum Afdrubalem Carthaginenfem. Is à Tito Manlio Proconsule, qui ad Sardiniam missus fuerat , vivus est captus ; eccisa cum eo duodecim millia , capti mille: quingenti ; & à Romanis Sardinia subaca. Manlius. victor captivos & Afdrubal'em Romam, reportavit. Interea etiam Philippus à Lævino in Macedonia vincitur , & in Hispania à Scipionibus Afdru

à bal, & Mago bertius frater Annibalis.

ز

, elte fe fit ; il fut néanmoins fait Consul l'année sui-.

vante.

2. Philippe Roy de Macédoine, &c. ) Ce Prince alt bruit des Victoires qu’Annibal remportoit sur les Ron mains, esperant de partager avec lui leurs dépoüilles, & d'en tirer ensuite du recours contre les Grecs , L'engagea secretement avec les Carthaginois contre

[ocr errors]
[ocr errors]

.

Babre & des Brutiens. Dans ce même tenis Ans de ? Philippe Roy de Macédoine lui envoya des Am- Rome.. bassadeurs pour

lui offrir du secours contre les Romains, à condition qu'après les avoir défaits , il le viendroit aufli fecourir lui-même contre les Grecs, Mais les Romains ayant surpris ces Ambassadeurs ; & connu les intențions de Philippe, envoyerent contre lui M. Valerius Lævinus dans la Macédoine , & Ticus Manlius Torquatus Proconsul, dans la Sardaigne. Ainsi Rome avoit la guerre en quatre endroits a la fois; en Italie contre Annibal; en Espagne contre AG drubal son frere ; dans la Macédoine contre Phi. lippe' ; & dans la Sardaigne contre les peupics de cette Ife , & contre un autre 'Afdrubal qui commandoit les Carthaginois. Ce dernier fut défait & pris prisonnier par Titus Manlius Proconful qu'on avoit envoyé dans la Sardaigne ; il y eut douze mille homnies de tués des ennemis, quinze cent furent faits prisonniers, & toute: fa Sardaigne fut remise fous robéissance des Rom mains. Manlius-après ceste victoire revint à Riome, où il amena Aldrubal ,, & tous les prisonniers qu'il avoit faits.

Dans ce même tems Philippe fit aussi vaincu 54,00dans la Macédoine par Lævinus, L'autre Aldrubal , & Magon troisiéme frere d’Annibal, furent pareillement défaits en Espagne par les deux Scipions,

[ocr errors]
[ocr errors]

les Romains mais four de frein füt découvert par là? surprise de fes: Ambassadeurs qui furent arrêtés une premiere fois par le Préteur Valerius Lævinus qui étoit campé près de Nocere, & une seconde fois par Valerius Flaccus Vice-Amiral de la flote Romaine , qui gardoit les côtes de la Calabre. Ils tromperent: fe premier Tous prétexte qu'ils venoient demander: Palliance des Romains , & leur offrir du levours con-tro Annibal , &: au lieu d'aller à Romcils trouverent le moyen de te sendre dans le Camp des Carthagi

[ocr errors]
[ocr errors]

ins

2

nois; mais ils furent découverts à leur retour par la flote Romaine ; Valerius Flaccus surprit les Lettres d'Annibal dont ils étoient chargés pour. Philippe ; & les envoya au Sénat.

Decimo anno poftquam Annibal in Italiam venerar , P. Sulpicio, Cnxo Fulvio Consulibus , Annibal usque ad quartum . milliarium Urbis accessit , equites ejus. usque ad portas , mox Consulum metu cum exercitu venientium, Annibal ad Campaniam fe recepit. In Hispania à fratre Asdrubale ambo Scipiones, qui per multos annos victores fuerant terficiuntur : exercitus tamen integer remanfit ;

casu enim magis quàm virtute erant decepti, quo tempore etiam à Consule Marcello Siciliæ magna pars capta est, quam tenere Afri eeperant : & , ex

1. Dix ans après', &c. ) Ce fut la huitiéme année de l'entrée d'Annibal en Italie. Ce Général y entra en 5 36.

2. Publius Sulpicius clai. Enams Fulvius , doc.) Ce der.. nier prit Capoue après qu'Annibal se fut retiré dans la Campanie. On fit trancher la tête à 5 6. Sénateurs de cette Ville qui se trouverent vivans , les autres broicnt morts pendant le Gege qui dura deux ans.

3. Plátót par artifice, &c. Ces deux freres aprcs avoir presque détruit l'armée des Carthaginois en Elpagne , & rétabli Sagonte , furent enfin opprimés par les ruses des ennemis. Ils avoient à combattretrois Généraux qui furent Afdrubal. Barça, Aldru. bal Gisgon, & Magon ; pour se tirer du péril qui les menaçoityils curent recours à leurs amis ; d'un côté Syphax vint les joindre,trente mille Celtiberiens s'offriront à eux d'an autre côté. Avec ce lecours,ils se crurent en état de combattre: & pour le faire avec moins de confusion, ils partagerent leurarmée de la sorte. Publius Cornelius retint les deux tiers des Troupes Romaines avec celles de Syphax pour s'opposer à Asdrubal: Gisgon., & à Magon Cncus. fon frere entreprit. de;

Ces deux Valerius ont trompé M. de Prezfontai- Ans do ne, qui dit que Xenophanes Ambassadeur de Philipe Romo. fut pris & repris par le même Valerius.

I Dix ans après l'entrée d’Annibal' en Italie, 843• fous le Consulat ? de P. Sulpicius , & de Cnæus Fulvius , Annibal s'approcha jusqu'à quatre mille de Rome , & fir avancer sa cavalerie jusqu'aux portes de cette ville ; mais il se retira bientôt dans la Campanic , épouvanté par l'arrivée des Confuls qui venoient avec leur Armée. Son frere Asdrubal tua les deux Scipions qui pendant, plursieurs années avoient toûjours eu le dessus sur les Carthaginois, leur Armée néanmoins demeura dans son entier ;. car les ennemis les avoient surpris 3 plâtôt par artifice , que par un effet de leur courage : dans le même tems Marcellus re-, prit une grande partie de la Sicile , dont les. Carthaginois s'étoient déja emparés, & fit trant

[ocr errors]
[ocr errors]

faire tête à Asdrubal Barça, & à Maffinila avec le reste de l'armée Romaine & les Celtiberiens. Ce Malfinissa commandoit une partie de la Numidie, & és toit venu au secours des Carthaginois.

Mais Asdrubal Barça gaigna les Celtiberiens par promesses & par argent; Cneus Scipion s'en voyairt abandonné, alla le retrancher dans un endroit où il crut qu'on ne pourroit le forcer..

Cependant Cornelius son frere étoit enveloppé par les armées d'Afdrubal Gilgon, de Magon, & de Malfaniffa. On lui vint dire que 7 à 8 mille Espagnols venoient pour groffir l'armée des Carthaginois ; jugeant propos d'empêcher cette jonction il laiflă Ion Camp sous la garde de Fontejus un de ses Licu

& partit de nuit à la tête de Sooo hom-mes pour combattre ce secours. Les Numides qui s'apperçurent de la marche , le suivirulit, & il fue en un instant enveloppé par plus de trente mille hoinmes qui lui fiient: effuyer un rude combat ; où il pé rit lui-même.

Cneus fut quelques jours après forcé dans son Camp , & perdit la vie en fe défendant courageule.. ment. On mer la mort de ces deux freres sous l'an de Rome 542.

L'Espagne couroit. zisque d'étre alors citierement:

[ocr errors]

tenans

[ocr errors]
[ocr errors]

nobiliffima urbe Syracusana præda intgens prælata eft. Lævinus in Macedonia cum Philippo & multis Græciæ populis , & rege Aliæ Attalo , amicitiam fecit : & ad Siciliam profectus, Annonem quemdam Afrorum ducem apud: Agrigentum civitatem cum ipfo oppido cepit , eumque Romam cum captivis nobilibus mifit ; quadraginta civitates in deditionem accepit , sex & viginti expugnavit. Ita omni Sicilia recepta, Macedonia fracta, cum ingenti gloria Romam regreffus eft. Annibal in Italia Cnæum Fulvium Confulem subito aggressus , cum octo millibus hominum interfecit.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

perduë , fi L. Martius , quoique fimple Chevalier Romain , n'eût rallié les fuyards, battu lan des deux Aldrubals , & forcé dans une même nuit les deux Camps des Carthaginois avec beaucoup de succes.

4. La prise de Syrack è, &c.) On met la prise de cette ville fous l'an de Ronie 5 40. sous le Contular de Q. Fabius Maximus Verrucosus & de M. Claudius Marcellus. On y comptoit pour lors quatre villes diftinguées les unes des autres par leurs murailles fermées d'un seul mur) que défendoient plus sieurs citadelles & de fortes Turs. Cette ville avoit pasé pour imprenable jusqu'alors, ausfi Marcellus ne l'emporta-t-il que par furprise , & après un long siege. Un de ses soldats lui fit remarquer que ce mur qui renfermoit les autres pouvoit étre ailément escalade; il en fix l'éprouve une nuit que tous les habitans s'és toient enyvrés à la célébration d'une fòre de Diane :: plus de deux mille Romains fc crouverent fur les remparrs sans avoir été découverts, ils descendirent & vinrent ouvrir la porte la plus proche du camp après avoir égorgé ceux qui la défendoient. Marcel lus cntra par ce moyen avec une bonne partie de son armée dans la ville, dont il força deux quartiers le premier jour , & emporta fe reške les jours suivans, malgré les efforts que firenç les Carthaginois pour y

« AnteriorContinuar »