Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors]

E U T R OP I I LIBER SECUNDUS. .

NNO CCCLXV. ab Urbe condita, AN

post captam autem primo, dignitates inutatæ sunt:&

pro

duobus Confulibus factiTribuni Militares Consulari

poteftate. Hinc jam cæpit Romana res crescere. Nam Camillus co anno Volscorum civitatem, quæ per LXX. annos bellum gefferat, vicit,& Æquorum urbem,& Sutrinorun,atque omnes, deletis eorum exercitibus,occupavit;& tres fimul triumphos egit.

I. L'an trois cent soixante-cinq , &c. ) Il y a erreur de Chronologie. Les premiers Tribuns Militaires fureng créés, comme je lay remarqué, l'an 3 u. Le Sénat fe vit obligé, l'année précedente de passer une Loy qui permit aux Plebeïens de s'allier avec les Patriciens & de pouvoir parvenir au Consulat ; mais ili. le fervit de termes équivoques puisqu'il ordonna que les mariages seroient libres, & que les Plebeïens feroient admis au Tribunat Militaire avec l'autorité de Consuls.

L’an 3.17. on créa pour la seconde fois trois Tribuns Militaires ; Aimilius Mamercus Titus Quintius fils de Cincinnatus ... & L. Julius fulus.

L'an 3 2 2. on en créa pour la troisiéme fois.

L’an 32 9. on en créa pour la quatriéme fois ; il y en eut quatre cette année, T. Quintins Pænus (incinnatus ... C. Furius ., Marcus Pofthumius ... Aulus Cor. nelius ciljes. Leur nombre fut par la suite plus ou moins grand, lelon les besoins de la Républiquc.

On en créa encore l'an 336 , 347 ; & 365: un an devant la prise de Rome par les Gaulois , Telon Denys d'Halicarnasc, cu un an après,.Iclon Varron..

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

'AN de Rome trois cent soixante & cinq , & Ans d'é

2

[ocr errors]

les Gaulois, on changea les dignitez de la Répu- 3650 blique : & au lieu de deux Consuls, on créa des Tribuns Militaires qui avoient la même puissance que les Consuls. La République commença dèsfors ä s'aggrandir. 2 Car cette même année Camille prit la Ville des Volsques qui avoient fait la guerre aux Romains pendant soixante & dix ans ; 3 il prit aussi la Ville des Æques , & celle des Sutriniens, après avoir défait leurs Armées. Ensuite il triompha dans. Rome de ces trois peuples à la fois.

C'est ce qui a trompé Eatrope , qui a pris pour la premiere création des. Tribuns Militaires, le renouvellement qui en fut fait en 365.

Depuis la création de cette nouvelle dignité, quia se fit en 3 11. il y eut tantôt des Consuls & tantôt des Tribuns Militaires, mais plus souvent de ces derniers dont le nombre n'étoit point fixé. Cela dura jusqu'à l'année 389. que L. Sextius & Æmilius Mamercus furent Consuls.

Les Tribuns Militaires commandoient en chef un corps de Troupes, comme étoit une Legion.

2. Car cette méme année &c.) Ce ne fut que l'an 3.6 7.. que Camille défit les Volsques qui, selon Sigonius , faisoient la guerre aux Romains depuis cent-sept ans,

selon d'autres , depuis soixante & dix ans. 3. L'an 3 68. Caniille défit les Æques & les Toreans, reprit Sutri ou Satrium , ville alliée des Romains, & la rendit à ses habitans. Les Tofcans s'en étoient emparés dans l'opinion qu'ils ayoient de la foiblesse des Romains , depuis leur défaite par les Gaulois. Eu-. hope confond les. Voliques & les Æques avec les S12-

ou ,

Titus etiam Quintius Cincinnatus Præa nestinos , qui usque ad urbis Romæ portas bello venerant, persequutus , ad flumen Alliam vicit : & civitates , quæ sub ipfis agebant, Romanis adjunxit ; ipsum Præneste aggressus', in deditionem accepit : quæ omnia ab eo gesta sunt viginti diebus, triumphusque ipfi decretus.

Verum dignitas Tribunorum Militarium non diu perseveravit. Nam post aliquantum nullos placuit ficri : & quadriennium ita in Urbe fuxit , ut poteftates ibi majores non essent, Resumpserunt tamen Tribuni Militares Confulari potestate iterum dignitatem, & triennio perseveraverunt. Rurfus Confules facti.

'

triniens ; ces derniers néanmoins étoient alliés des Romains, & implorerent le secours de Camille pour faire sortir les Toscans de leurs terres & de leurs Ville.

L’an 3 7 1. Manlius surnommé Capitolinus fut convaincu d'aspirer à la Royauté, & condamné à être précipité du Mont Tarpeien.

4. L'an 376. les Tribuns du peuple éxciterent une sédition, en demandant la remise des usures. Le Sénat refusa de l'accorder ; c'eft' ce q”i engagea les

Tribuns à s'opposer à une levée de troupes que l'on a Genu. vouloit faire contre les Prenestiniens qui faisoient des cius doo

courses jusqu'à la porte Colline. Cincinnatus fut élu Servilius Dictateur, il défit les ennemis sur les bords de l'AlHala fis

lie, prit en 20 jours neuf de lcurs villes, avec. Pre

neste même, leur Capitale. fils l'an

si L’an 388. Camille malgré les importans ferde Rome 389,

Lucio Genucio , & Quinto Servilio Camille Consulibus mortuus eft Camillus : honor

rent Con.

1. Suus le Consulat de a Genucius , &c ) L'an 390. Suivante. la perte fit de grands ravages dans Rome, Camille ear

mourut ľannée

4 Titus Quintius Cincinnatus repoussa ceux Ans de de Præneste qui étoient venus faire la guerre juf- Romer qu'aux portes de Rome, les vainquit près de la 376riviere d’Allie, & soumit aux Romains les Villes : qui étoient auparavant sous l'obéissance de ces peuples. Il assiegea Præneste même , & s'en rendit maître. Vingt jours luy fuffirent pour ces expéditions, après lesquelles

il eut à Rome les honneurs du triomphe,

338.

[ocr errors]

☆ Mais la dignité de Tribun Militaire ne tarda guere à tomber ; car au bout de quelque tems on ne voulut point en créer de nouveaux & quatre ans se passerent, sans qu'il y eût dans la Ville de souveraines dignitez. Cependant les Tribuns Militaires reprirent leur autorité de Consuls, & gouvernerent pendant trois ans. Les Consuls fu- 389. rent ensuite rétablis,

[ocr errors]

vices qu'il avoit rendus à la République , fut encore exposé à la haine des Tribuns du peuple ; ils l'envoyerent citer par un Huissier qui voulut mettre la main sur lui. Il comparut suivi de tout le Sénat , & comme , apres beaucoup de conteftations, l'affaire dont il s'agissoit se fut terminée à l'avantage du peuple ; il fut ramené dans son logis avec toutes sortes d'applaudisemens. Le peuple s'étoit soulevé, & vouloit que l'un des Consuls fut de famille.Plebeïenne , ce qui lui fut accordé. On créa aussi un Préteur & deux Ædiles Curules du corps des Patriciens. Camille étoit pour lors Dictateur pour la cinquiéme fois, il avoit triomphé quatre fois ; ainsi l'on vit tomber la dignité de Tribun Militaire. Æmilius Mamercus Patricien, & L. Sextus Sextinus Lateranus Plebeïen furent créés Consuls cette même année.

Sous leConsulat de Lucius Genucius, & de Quincus Servilius , Camille mourut : on lui rendit des 39@. mourut. Il laissa des fils qui eurent part aux Dignitez de la République.

« AnteriorContinuar »