Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Bibl.

terre que les Liguriens conduisoient leurs colonies dans l'Iberie. Vide Strab, in Paulo Æmil. p. 257.

La troisiéme est, que Scylax n'a connu de toutes les Gaules , que le Rhône & la ville de Marseille ; & qu’ainsi il n'a pû placer des Iberes dans le païs des Volces , puisqu'il n'en avoit aucune teinture.

La quatriéme est, qu'en rappor

tant au regne de Darius fils d'HyfGrec. 6. taspe le tems où Scylax a écrit & vêiij. Pogle cu , comme le fait Fabricius sur des

raisons qui me paroissent convaincantes, les Marseillois avoient fait en Espagne l'établissement d’Em• puries & d'Hemeroscopium , avec l'acquisition de Rhozes avant l'an 269 de Rome, qui est l'année de la mort de Darius.

La cinquiéme eft, qu'il y a dans Justin un endroit paralléle à celui de Scylax. En effet, ce que ce dernier

appelle des Liguriens & des Iberes Juftin. les ensemble, Justin l'honore du nom hil.

d'alliances entre les Marseillois & les xliij.cap.

Iberes : ce qui porte l'établissement des Gaulois & des Marseillois en EFpagne

à des tems fort reculés.

s.

S. VIII.
Vrai fens d'un passage de Plutar-

que. Pourquoi les Phocéens de
Marseille ont été quelquefois
appellés Liguriens.
Et je trouve en effet

que

Plutar-" 76. que & Etienne. de Byzance ont ** donné à ce même païs le nom de “ Ligurie , & à ses habitans ce." 66 lui de Liguriens : ce qui ne peut " être fondé certainement, que sur 56 ce que les Liguriens le possedoient " & l'avoient peuplé.»

Je ne suis nullement surpris, que l'Auteur moderne ait cru que

Plu. tarque donnoit au païs des Volces le nom de Ligurie ; il a suivi en cela le sentiment des judicieux Collecteurs P. 75. de nos Historiens ; & ces derniers ont adoptéà l'ordinaire celui des Auteurs de Histoire Générale de Languedoc: Mais avec tout le respect & toute l'estime que j'ai pour les uns & pour les autres , j'ose aflûrer qu'ils n'ont point pris le sens de Plutarque.En effet,cet Hiftorien,par ces paroles, A*;- rio. 413.

In M4.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Begres Arzúcar émé Má exor rangi lánar: Tav, ne veut point dire que les Teutons & les Ambrons traverserent la Ligurie en cotoiant la mer pour aller attaquer Marius, mais que ces barbares marcherent contre Marius , qui s'étoit retranché dans la Ligurie au voisinage de la mer. Ma raison eft que la Ligurie ne s'est jamais étenduë en-deçà du Rhône, comme Strabon le dit en termes exprès. Aussi s'en faut-il bien qu'Etienne de Byzance favorise le sentiment contraire, comme on peut s'en convaincre en jettant les yeux sur l'endroit indiqué :, Ajaibn , xótis Arz'an, i Kertãr. Agde, ville des Li. guriens , ou des Celtes. Agde en effet étoit dans le païs des Volces , & dès - là dans la Celtique : cependant comme elle avoit été bâtie

par les Marseillois , dont la métropole étoit assez avant dans la Ligurie Transalpine , elle

étoit appellée quelquefois ville des Liguriens, ainsi que leshabitans d'Empuries, comme nous l'avons vû plus haut.

Auffi le nom d'Ombriens , ce »» nom générique de toute la nation

Pag. 76

9

Ligurienne , s'y retrouve presque sans aucun changement dans celui o des Ombraniciens. »

L’Auteur moderne établit pour principe, que le nom d'Ombriens eft le nom générique de toute la nation Ligurienne, & tire de-là des inductions relatives à son système. Mais s'il veut qu'on lui passe les inductions, on le prie une seconde fois avant toutes choses, de faire recevoir son principe. Jusqu'à ce qu'il le false, on ne trouvera pas plus les Ombriens de l'Italie dans les Ombraniciens de la Celtique , qu'on trouve les Libuens Gaulois dans les Lybiens d'Afrique.

[ocr errors]

S. IX.

Les Liguriens étoient aussi diffé

rens des Volces d'Italie , que le
païs même qu'ils occupoient.

Le nom même de Volces, sous “ Pag. 76. lequel étoient compris les deux premiers & principaux peuples des 6 Celtes d'entre le Rhône & les Py.“ renées, est un nom singuliérement

و

[ocr errors]

asité dans les colonies Ligurien„ nes : tels étoient en effet les Vol„ces en Italie ; & de même qu'en ,, Italie ce nom étoit général à plu„ fieurs peuples distingués entre eux » par d'autres noms proprès joints à , celui de Volces, comme les Vol„ces Ecetraniens , les Volces An„tiates, les Volces Pometiens, &c.

de même les Volces des Gau

les joignoient à ce nom de Vol„ ces un autre nom particulier , „ qui les distinguoit entre eux, com„me Volces Arecomiques, Volces „Te&osages. » "Le nom de Volces, que portoient les deux premiers & principaux peuples des Celtes d'entre le Rhône & Ies Pyrenées , ne prouve pas plus, que ces peuples fûffent Liguriens d'origine; qu'il prouve que les Ecetraniens , les Antiates, les Pometiens , & les autres peuples d'Italie qui le prenoient , avoient une origi, ne Celtique. Avant d'inférer du nom de Volce une origine Ligurienne pour les peuples des Gaules qui en étoient décorés, il faut examiner, fi

« AnteriorContinuar »