Imágenes de páginas
PDF
EPUB

tacha fon baudrier, le mit avec l'épée par dessus les poids , & dit cette parole insolente : Malheur aux vaincus. Sur cela les Romains & les Gaulois entrent en contestation. Camille survient : il ordonne aux Romains d'emporter leur or, & aux Gaulois de se retirer. Ceux-ci fe plaignent que Camille contrevient au traité,& prennent les armes; mais aterrés par la voix du Général Romain , ils se laissent battre avec la même facilité qu'ils avoient battu l'année précéu. dente les Romains. Ils sortent de Rome à la faveur de la nuit: Camille qui les observe les suit , & les atteint à huit mille de Rome. Le combat recommence: il fut rude & longtems disputé ; à la fin les Gaulois perdent l'équilibre , & sont tous passés au fil de l'épée, ensorte qu'il ne reste pas un seul soldat qui puisse porter la nouvelle de cette défaite en son païs. Tit. Liv. l. . c. 49. Plutarc. in Camil. p. 143, 144. Florus, 1. I. C. 13

. Les Gaulois au sortir de Rome attaquent Veascium , ville alliée des

Romains. Camille vient les attaquer eux-mêmes , en tuë un grand nombre, & se rend maître de leur camp, sur-tout de l'or qu'ils avoient reçû des Romains en vertu de la capitulation. Diod. l. xiv. p. 325.

Les habitans de la ville de Cere attaquent dans la Sabinie les Gaulois qui avoient pris Rome, les défont , & leur enleyent l'or que les Romains leur avoient livré volontairement. Strab. l. v. p. 220. Diodo Sic. l. xiv. p. 325.

Les Gaulois qui sont dans cette partie de l'Italie, dont la mer Ionienne baigne les côtes, prirent la fuite: mais Camille qui les poursuivoit les atteignit en deçà du mont Apennin , & les força de traverser ces montagnes & de se retirer au-delà. Appian. Annibal. p. 318.

Camille défait les Gaulois auprès de l’Apennin, dans une plaine qui est encore couverte de sépulcres. Et voilà pourquoi on l'appelle encore LE BUCHER DES GAULOIS. Procope 1. iv.

Les Gaulois aïant défait les Ron

mains sur les bords de l'Allia , prirent Rome & la détruisirent hors le Capitole , pour le rachapt duquel ils reçurent des sommes immenses qu'ils emportérent dans leur pais avec les Aigles Romaines, qui étoient tombées entre leurs mains. Mais Camille qui avoit été déclaré Dietateur tout absent qu'il étoit , les fuivit , les combattit , & reprit l'or qui leur avoit été donné, & il l'appendit dans les temples de la ville, qui à cause de cela fut appellée Pisaurum. Servius Æneïd. l. vj. p. 462. A. B.

Drusus un des ancêtres de Tibere; reporta de la Gaule où il avoit été Propréteur , l'or qui avoit été donné aux Senonois, afin qu'ils levar fent le siége du Capitole ; car cet or ne leur fut pas enlevé par Camille, ainsi qu'on l'a débité. Sueton. in The berio, 6.3

Comme les Gaulois s'en retour noient triomphans dans leur païs , Camille tout exilé qu'il étoit , raffembla de la campagne tout ce qu'il pût de troupes & les enveloppa : ainsi il recouvra l'or & les Aigles

&

Romaines, dont les Gaulois étoient faisis. Sextus Rufus, in Breviario. CONTRADICTIONS. Tite-Live , lib. V. 6. 47,

dit

que les Romains de Veïes auroient bien voulu avoir Camille pour Di&ateur, mais qu'ils n'oferent rien entreprendre fans la participation du Sénat. Au lieu que Plutarque in Camil. p. 141. affûre qu'ils passerent outre, que ce fut Camille qui refusa d'accepter la dignité qu'on lui offroit, jusqu'à ce que le Sénat eût parlé.

Tite-Live , l. v. 6, 46, 47,48 & 49, met plusieurs jours d'intervale entre celui où le Sénat déclara Camille Dictateur, & celui où ce Dictateur chassa selon lui les Gaulois de Rome. Et le même Auteur, 1. xxij. c. 14 , avance que le jour même

que

le décret de l'élection de Camille fût porté à Veïes, ce Dic. tateur vint aux portes de Rome , monta sur le Janicule descendit dans la plaine , entra dans la capitale & en chafla les Gaulois. Tite-Live, lib. 1. 6. 39,

dit

que

[ocr errors]

Camille étant survenu dans le tems qu'on pésoit l'or, que les Romains s'étoient obligés de donner aux Gaulois, avoit d'un côté défendu aux Romains de livrer cet or, & de l'autre ordonné aux Gaulois de se retirer: ce qui avoit été exécuté. Néanmoins le même Historien , lib. vj. c. 4. , assûre que Camille deux ans après retira une si grande somme de la vente des esclaves , qu'il fit dans la guerre qu'il soûtint contre les Etrusques , qu'il eut de quoi pažer aux Dames Romaines le prix des bijoux, qu'elles avoient fourni pour faire la quantité d'or, que le Tribun Sulpicius

' remit aux Gaulois le jour qu'ils leverent le siége du Capitole & se retirerent.

Tite-Live & le gros des Auteurs supposent évidemment, que Camille n'étoit plus exilé quand il vint attaquer les Gaulois : mais quelques autres marquent le contraire, & disent même qu'après cette expédition, ce Général alla se confiner dans le lieu de son exil. Tels sont , Servius Æ. neid. l. vj, p. 462. A. B. Sextus Rus fus in Breviario.

« AnteriorContinuar »