Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

te bataille , qu'il fait remporter au Di&tateur Camille , sans qu'il en coûte aux Romains que la peine de lever les bras, de tuer plusieurs milliers de Gaulois , d'en faire un pareil nombre de prisonniers , de se rendre maîtres de leur camp, & de contraindre ceux qui ne vouloient pas tomber entre leurs mains à s'enfuir dans la. Poüille , pour y chercher leur salut ; ce qui mérita les honneurs du triomphe à Camille. Tit. Liv. l. vj. 6. 42. Appian. bel. Gal: p. 754. Orof. lib. iij. c. 6.

L'autorité de Polybe , qui est antérieur au tems , où les Romains commencérent à altérer l'histoire, pour avoir lieu de s'attribuer des victoires & des triomphes imaginaires, détruiroit le Roman de TiteLive , si les contradictions que j'ai remarquées sur l'an 375. & celles qu'on peut observer sur cette année, n'en découvroient clairement le phantôme. Mais rien n'établit mieux l'ignorance de Tite-Live,que ce qu'il imagine pour couvrir les Gaulois d'une plus grande confusion ; fça

[ocr errors]

voir , qu'ils se retirerent dans la Poüille, supposant que cette Province étoit étrangere à leur égard; tandis qu'il est certain

que

c'est de ces quartiers qu'ils partirent, quand ils vinrent former le fiége de Clufum & de Rome.

L'AN DE ROME 387. AVANT

JESUS-CHRIST 367.

Au commencement de cette an. née le Sénat mit en délibération les mesures qu'il falloit prendre contre les Gaulois , sur le bruit qui s'étoit répandu qu'ils s'attroupoient dans la Poüille, après s'être répandus dans la campagne. Tit. Liv. lib. vij. c. 1.

OBSERVATION.

Ce récit eft faux, comme je l'ai deja démontré. Ce n'est pas tout : les Romains, que Tite-Live représente cette année en garde contre les surprises des Gaulois, feront dans cinq ans les plus mal avisés, & les plus lâches de tous les hommes.

ni de rompre

[ocr errors]

L'AN DE ROME 392. AVANT

JESUS-CHRIST 362. Trente ans après la prise de Rome, les Gaulois vinrent jusqu'à Albe avec de grandes forces. Les Romains surpris & n'aiant eu le tenis ni d'afsembler leurs alliés les mesures de leurs ennemis , n'oserent se présenter devant eux. Polyb. l. ij. p. 106.

Atepomare Roi des Gaulois mettant tout à feu & à sang aux environs de Rome, déclara qu'il ne se retireroit qu'après que les Romains auroient livré leurs femmes aux Gaulois. Les Romains inspirés par une de leurs esclaves, ne leur envoïérent que des esclaves , à la place de leurs femmes. Les Gaulois n'eurent pas plutôt satisfait leur passion , qu'ils furent accablés de lassitude & de fommeil. Retaņe, qui étoit celle qui avoit suggéré un si bon avis aux Romains, escalada alors les murs de Rome à l'aide d'un figuier sauvage, & vint annoncer aux Consuls l'état, dans lequel elle avoit laissé les Gau

[ocr errors]

lois

. Sur son rapport les Romains font une sortie, & reviennent vainqueurs. Apud Plutarc.t.ij.p: 313. A. Fausetés avancées

par

les Historiens Grecs d. Romains.

Les Gaulois viennent par la voie Salarienne jusqu'à trois milles de Rome. Les Romains élisent Q.Pennus Dictateur ; celui-ci va avec les jeunes citoïens de Rome se poster vis-à-vis des ennemis. Les deux camps n'étoient séparés que par l’Anio , sur le pont duquel un jeune & vaillant Gaulois s'avança & défia le plus brave des Romains de se battre avec lui. Titus Manlius se présente, combat le Gaulois, le tue détache le collier que le Gaulois portoit , & se le met lui-même tout sanglant à son col : ce qui lui mérite le surnom de Torquatus. Le succès de ce combat intimide les Gaulois , & les oblige de se retirer en cachette pendant la nuit. Tit. Liv. lib. vij. 6. 10. Florus lib. i. c. 13. Orofius lib. iii. c. 6. Cic. de officiis lib. iij. Aulus Gel, l. ix. 6. 13.

.

[ocr errors]

OBSERVATIONS.

1°. Polybe , dont je rapporterai plus bas les paroles , fait foi que ce récit est également faux dans le fond, & dans toutes ses circonstances, principalement l'épisode du combat de Manlius : aussi Plutarque n'a eu garde de l'adopter. Cet Historien même ne convient pas avec Tite-Live touchant ce qu'il a pris de lui : cár outre qu'il rapporte cette guerre à des tems bien antérieurs, & donne aux Romains un Dictateur différent de celui dont parle Tite-Live ; il assim gne à cette guerre un tout autre fuccès que l'Ecrivain Romain.

2o. Aurelius Victor met le combat de Manlius Torquatus deux ans plus bas , sous la Di&tature de Sulpitius. De vir. illuft. c. 28. · 3o. Dès que Tite-Live fait venir les Gaulois de la Poüille , & qu'il les fait approcher d'Albe, ce n'est point la voie Salarienne qu'il doit leur faire tenir : la voie Valerienne est la seule qui pouvoit les conduire dans le Latium.

« AnteriorContinuar »