Imágenes de páginas
PDF
EPUB

autres. Les premiers étoient dans le Nord, & sans doute dans l'Illyrie; les autres en Occident, & vraisemblablement dans la .grande Grèce ; car je ne sçaurois me persuader , que les Gaulois dont il s'agit, füssent des Gaules proprement dites.

Les raisons sur lesquelles je me fonde sont, 1o. Que les Gaulois de nos Gaules n'étoient pas gens à redouter une puissance aussi éloignée, que celle d'Alexandre : moins encore à prendre part à ce qui se passoit en Orient , & suivre l'exemple de ceux, qui couroient au-devant de leurs fers.

2°. C'est que de tous les Gaulois d'Occident, il n'y avoit proprement que ceux qui étoient établis dans la grande Grèce, qui pûssent être informés des victoires d'Alexandre, par le commerce qu'ils étoient obligés d'avoir avec les Grecs, au milieu desquels ils vivoient. Or ces Grecs étoient parfaitement bien inftruits par leurs Métropoles, des victoires rapides du Roi de Macédoine; & se moulant sur elles touchant les honneurs, qu'elles rendoient à ce 288 Des Origines Celt. ds Gaul. Héros , ils entraînerent les Gaulois dont ils étoient environnés , & les porterent à lui envoïer des Députés avec les leurs, c'est-à-dire , en la compagnie des Députés des Cités d'Italie & de Sicile, dont Orose & Justin font mention.

3o. Une derniere observation importante qu'il y a à faire, c'est ce que marque Diodore de Sicile, que la députation que les Galates envoïerent à Alexandre l'année même de la mort, les fit connoître aux Grecs pour la premiere fois. La proposition est fausse pour plusieurs raisons que j'ai exposées au commencement de mes Eclaircissemens. On peut les consulter ; & l'on se convaincra que Diodore de Sicile , aussi-bien que la plûpart des anciens, n'ont gueres connu ni les Galates, ni les Gaulois, & qu'ils n'ont souvent parlé des uns & des autres, que pour défigurer leur histoire.

F I N.

[blocks in formation]

100.

A BORIGENES

. Cles) étoient différens des les Gaulois ont été appellés Aborigenes, Adriatique (le Golfe) où les presens des

Hyperboréens étoient portés, pour les faire tenir à Delos,

34. Adriatiques envoient des Ambassadeurs à Alexandre,

13. Ædituus , fonction particuliére des Ministres d'Apollon dans les Gaules ,

63. Agde, pourquoi appellée ville des Ligu

riens ou des Celtes, 124. Sa fondation, même. sert de rempart aux Marseillois

contre les Gaulois, Aius Locutius. Divinité à laquelle les Romains érigerent un autel

258. Alexandre reçoit dans la Thrace quelques

Députés des peuples des environs , en particulier des Gaulois, p. 17. Autre amballade que ce Prince reçoit à Babylone

N

2 22.

de la part des peuples de presque tout le

monde connu, p. 12. 13. 283. 285.286.
Allia, riviere auprès de laquelle les Ro-

mains furent défaits par les Gaulois, 235,
Decret du Senat au sujet du jour que cete
te bataille fut donnée,

260.
Alpes, hautes montagnes du nord, diffé.

rentes de celles qui sont au couchant de
l'Europe,

43.
Alpes Penines , par où les Boïens & les Lin-

gonois passent en Italie, 218. Les Mon-
ragnards des Alpes font la guerre aux
Gaulois,

221. 265.
Ambigat , Roi des Bituriges, charge ses ne-

veux de conduire deux colonies de Gau-
lois, l'une en Italie, & l'autre au-delà du

215.
Ambre, côte où on le pêchoit, 40. incon-
nuë jusques vers le tems de Pline, 172.

173•
Ambrons (les) étoient Gaulois, 147. Ils

étoient différens des Ombriens , 102.
vont attaquer Marius ,

I 24.
Amnites, peuple des Gaules, fitué à l'em-

bouchure de la Loire, 129. Leurs femmes
célébroient les Myfteres dans une ille
voisine,

130.
Ampuries, Colonie des Marseillois en El-

pagne. Voyez Empuries.
Ananes, peuples des Gaules , paffent en
Italie,

218.
Anguinum ; cuf,que les Druïdes recevoient
en l'air,

133•
Antiates, peuple du Latium,

127.

Rhin,

Antibe , Colonie des Marseillois, 223-
Apollon , Divinité adorée dans les Gau-
les ,

32.
Aquitains ( les ) étoient compris sous le

nom de Galates , de Celtes, & de Gau.
lois , 5. 6. 10. se donnoient une origine
Grecque,

75. 128. 139.
Archidame, Général des Lacédémoniens,

gagne une bataille avec le secours des
Gaulois,

265.
Arganthonius, Roi de Tartelle , offre

aux Phocéens un établissement en El-
pagne,

214.
Argonautes (les)s'embarquerent sur un vais.

feau construit par le nommé Argos. 158.
Arimaspes, peuple du Nord, dont le païs
tenoit à celui des Hyperboréens, 35. 36.

40.
Ariovifte introduit les Germains dans les

Gaules, 185. 186. 187. les place dans le
païs des Séquanois,

190.
Arvernes, peuple Celtique, subjuguent tout

le païs qui est entre les Pyrénées, l'Océan
& le Rhin,

108.
Aruns Tyrrenien engage Bellovése à passer
en Italie,

163.216.
Ascenaz s'établit dans la Phrygie mineure,

dans la Bithynie, & dans la Troade, 167.
ses descendans viennent peupler les côtes
méridionales de la Gaule & de l'Italie,

168.
Atepomare Roi des Gaulois, 269. Déclara-

tion qu'il fait aux Romains , même. Il
est surpris,

même.

« AnteriorContinuar »