Imágenes de páginas
PDF
EPUB

venoient les Druïdes.

p. 73 $. XVI. Sentimens & dispositions des Celtes à l'égard des Grecs.

p. 74 $. XVII. Pythagore a reçu des

Druïdes le dogme de l'immortalité de l'ame , & la défiguré. Injustice des anciens sur ce su

jet d l'égard des Druides. p. 76 s. XVIII. Ravages que le vent de Borée faisoit

dans la véritable Celtique. Les Gaulois donnoient à ce vent le nom de Cir. cius. Auguste lui fit ériger un temple. La Colchide n'étoit point la région que les Hyperboréens occupoient. Il y avoit deux fortes d’Hyperboréens. Les monts Riphées étoient voisins de la mer glaciale.

p. 79 CHAPITRE III. De toute antiquité les Gaules n'ont eu qu'un seul & même nom.

[ocr errors]

CHAPITRE I V. De L'ORIGINE des GAULOIS, §. I. Vraie idée qu'on doit se for

mer des découvertes que Timagéne a faites sur l'origine des Gaulois.

p. 94 S. II. Ni les Aborigenes d'Italie ,

ni les Aborigenes des Gaules n'étoient Liguriens d'origine. Notion exacte du terme Abori

géne.
§. III. Les Liguriens se disoient

Ambrons d'origine, & non pas
Ombriens. Vraie étymologie du

mot Ombrien.
$. IV. Absurdités avancées tou-
chant les Liguriens.

p. 104 $. V. Etenduë exacte du païs , que

les Liguriens ont occupé dans les Gaules. Ils y ont toujours été re

gardés comme étrangers. p. 106 S. VI. Paradoxe inoii sur la fa

gnification du mot Ibere. Les

p. 98

P: 101

Liguriens se sont bien établis en Espagne , mais non pas dans les les Volces des Gau sc

p. 110

p. 112

les occupoient. S. VII. Quel cas il faut faire du

Periple de Scylax. Pourquoi la partie de la Celtique renfermée entre le Rhône e les Pyrenées étoit appellée Iberie. Ce que Scylax entend par les Liguriens & les Iberes mêlés

ensemble. §. VIII. Vrai sens d'un Passa

ge de Plutarque. Pourquoi les Phocéens de Marseille ont été quelquefois appellés Liguriens.

P: 123 §. IX. Les Liguriens étoient aussi

différens des Volces d'Italie, que le païs même qu'ils occupoient.

p. 125 $. X. Les habitans de la Gaule

Aquitanique se donnoient une ørigine Grecque.

p. 127

P. 128

S. XI. Les myfteres que les femmes

des Amnites des Gaules célébroient, étoient étrangers à la Religion des Gaulois. Différence esentielle entre les Ämnites

og les Druïdes. $. XII. Les Druïdes, par la consti

tution fondamentale de leur état, étoient de devoient être répandus dans toutes les Gaules. Leurs fonctions , leurs emplois , leurs prérogatives, &c.

p. 130 $. XIII. La langue des Celtes n'a

voit aucun rapport avec l'Hébrea.

P: 137 $. XIV. Si les Aquitains les

Espagnols descendent les uns des autres, il est plus vraisemblable que les Espagnols descendent des Aquitains , que les Aquitains

des Espagnols. 9. XV. Scylax n'a parler des Aquitains.

p. 141

P: 138

b

« AnteriorContinuar »