Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

Gaules avant Arioviste , n'étoient pas Germains. La force avec laquelle les vraisGermains, Sous la conduite d'Arioviste , fe Sont établis dans les Gaules , fit que les peuples d'au-delà du Rhin qui avoient déja pasé, ou passerent depuis ce fleuve prirent le nom de Germains. Avant l'entrée d'Arioviste dans les Gaules , les peuples d'audelà du Rhin n'étoient connus que sous le nom de Suéves. Différentes entrées des peuples d'audelà du Rhin dans les Gaules.

p. 151 CHAPITRE VII. Les premiers Grecs qui ont péné

tré en Espagne , étoient les Rhodiens. C'est le commerce feul, qui les y a attirés. Les longs vaiseaux font de l'invention de Danais,

p. 156

CHAPITRE VIII. Les Phocéens font venus plusieurs

fois dans les Gaules. L'année d'après leur premiere arrivée, qui est la cent cinquante-quatriéme de Rome , 'ils bâtirent Marseille. Erreur des anciens e des modernes sur ce sujet.

p. 159 CHAPITRE IX. Si c'est la parție Septentrionale ou

Occidentale de l'Europe qui a été la premiere habitée. Les Celtes seuls passent pour avoir person plé POccident.

p. 163 CHAPITRE X.. Les Teutons ne font connus que de

puis l'an 640. de Rome. Près de cinq cens ans auparavant les Celtes des Gaules avoient été ocsuper & remplir le païs même

les Teutons se retirerent depuis. Ce païs étoit celui Pon pêchoit Lambre. Il n'étoit point connu du tems d'Herodote. Il Pa été seulement l'an 768.ou 769. de Rome.

p. 169 CHAPITRE XI. Des GERMAIN S. f. I. Sçavans qui ont connu que les Germains étoient originaires

p. 174 §. II. Fausse idée qu'on s'eft formée des Perses. Peinture

fidelle de leurs mæurs et de leur gouvernement. Leur maxime à l'égard de ceux qui exerçoient sagriculture.

P: 175 S. III. En quoi confiftoit la nation

entiere des Perses. Peuples d'audelà du Rhin, qui avoient passé dans les Gaules avant la guerre des Cimbres. Les soldats qu' Asjoviste introduisit dans les Gau

de Perfe.

les , sont les premiers Germains connus de PEurope. Leur nombre revient d celui leur Tribu pouvoit monter en Perse.

p. 183

p. 187

$. IV. Germains transplantés de

Perfe aux environs du marais Meotide. Route que ces derniers ont tenuë delà jusques sur

les rives du Rhin dans les Gaules. En quelle année ils ont pasé le

Rhin. $. V. Ce n'est que dans les Gaules

qu'il faut chercher les véritables Germains. Vrai sens d'unpassagede Tacite , qui n'a point été entendu. Lepasage des Germains dans les Gaules eft Pépoque de la connoissance qu'on a euë de ca

peuple en Europe. §. VI. Meprises de presque tous les

Ecrivains d'Allemagne. Vérité
qu'ils
sont obligés de reconnoître.

p. 190

S. VII. Les vrais Germains aïant

tous fondu dans tes Gaules , les Auteurs n'ont parlé sous ce nom, que des peuples qui avoient rité d'un nom, qui ne leur appartenoit pas. Les Germains de Perse n'étoient , ni ne pouvoient être les Carmani des anciens.

p. 196

CHAPITRE XII. Regles qu'il faut suivre en cherchant les

les antiquités des peuples & des nations. Préjugé mal fondé, l'on est généralement contre PHistoire des Gaules & des Gaulois. Avantages immenfes qu'on retireroit d'une si belle Histoire. Plan d peu près qu'il

faudroit suivre en la faifant.

p. 200

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »