Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Pein de leurs jeux divers l'agreable caprice. ) J'ai vû cous ces jeux exprimez dans les Bacchantes d'Euripide , & dans des tableaux des plus excellens Peintres.

Les douces loix" gu'il a prescrites, &c.] J'ai suivi la correction de Mr le Fevre, qui a mis vórs FIVÉ VTWY, les loix des B7. veurs, & non pas vous préutwo, les loix des Amans. J'avouë pourtant que pineTV y trouveroit bien son sens , puis que l'Amour s'accommode bien avec Bacchus.

[ocr errors][merged small]

O

!

Τον ώ πότος άτειρώ,

Nέον από τους απαρξη και
Καλόν εν πόπος χορευτω
Τελέων θιος κατήλθε.
Απαλόν βροτοίσι φίλτρων,
Πότον άξονων κομίζων,
Γόνον αμπίλα και οίνον,
Πεπιδημιο ον οπώρας
Ε'πι κλημάτων φυλάττειν.
Ι", όταν τίμωσι βότρω,
Ανοσοι μύωσι πωπς,
Ανοσοι δέμας θτητον,
Ανοσοι γλυκώ το θυμον,
Ε'σέτες φωένθος άλε.

[ocr errors][merged small][merged small]

CE

E Dieu qui soûtient la jeunesse
Infatigable dans le vin ,

Ce Dieu qui dance & rit sans cesse, Kevienr , & nous apporte 'un breuvage divin,

Une liqueur douce & vermeille, Qui dans ses grains encore est penduë à la

treille, Dans la cuve bientôt nous la verrons couler.

Nous en boirons à caffe pleine,
Nos corps en reprendront une vigeur soudaine,
Et libres des soucis qui nous peuvent troubler,

Chanrant le Dieu qui nous la donne,
Nous attendrons un autre automne.

REMARQUES

SUR L'O DE L.

Ette Ode, comme dit Mr le Feyre,

[ocr errors]

Bacchus, avant les Vendanges :

Une liqueur douce ego vermeille ,
Qui dans ses grains encor eft penduë à la

treille.
C'est ainsi que j'entens :

Τόνον αμπέλα και δινον

πεπεδωμένων οπώραις. Les Vignes des anciens Grecs étoient sans doute comme celles qu'on voit en quelques-unes de nos Provinces, & dans l'Italie , plantées en espece de berceaux & de treilles, sous lesquelles on peut se pro

Anacréon parle des raisins qui n'étant point encore coupés, se conservent sur leurs sarmans, jusques au cems de la Vendange. C'est ce que signifie eri aanuatav punktle. Ainsi, contre l'opinion de Mr le Fevre , ce passage est trèsintelligible, & n'a pas besoin d'être corrigé. La construction de rouis wv Quad 71s10 ne doit point embarrasser ; on en voit souvent de pareilles dans les Poëtes Grecs,

mener.

La Poësie latine les a empruntéos d'eux,
En voici un exemple dans Horace :

Mufis amicus triftitiam & metus
Tradam protervis in mare Creticum

Portare ventis,
Portare , est pris-là pour portandos. Ainsi
Virgile dans le Livre cinquiéme de son
Eneïde dir :

Lericam quam Demoleo detraxerat ipse
Vi&tor apud rapidum Simoënta sub Ilio alto

Donat habere viro.
Habere , est mis en cet endroit pour baise
bendam.

Tout de même en cette Ode, quaáslevy fervare est mis pour quaeexonobuevov, Serg vandum , qui se rapporto à tòy oivov,

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »