Imágenes de páginas
PDF
EPUB

Semble avoir un motif, qui devroit me Aater,

Mais j'évite vộtre presence ,
Pour ne rien voir qui m'en fasse douter.

[ocr errors][merged small]

Pour l'inviter à paroître en Public en habit

d'Epouse , avant le jour de son Mariage.

O DE

En Vers irregulsers.

Hafez-vous de répondre à nôtre impatience, Iris, dès maintenant paroissez à nos yeux

તે
Dans toute la magnificence ,
Qui doit environner votre hymen glorieux.

Pourquoi differer davantage
Venez , venez montrer le plus parfait ouvrage,

Que le Ciel ait jamais formé ;
Venez par vos attraits confirmer ses miracles,
Et soiez desormais le plus beau des spectacles ,
Qu'il puisse offrir aux yeux de l'Univers charmé.

95 quelle surprise nouvelle Causeront tant d'attraits montrez dans tout leur

jour !
Aux yeux de vôtre Epoux que vous paroîtrez belle !
Quels éloges par tout accroîtront son amour !
Mais autant que ce jour doit signaler vos charmes,
Qu'aux plus fieres Beautez il prepare d'allarmes !
Pour elles quels affronts s'offrent à prevenir !
Déja pour relever l'éclat de leur visage,

On voit leurs mains mettre en usage
Tout ce que l'art leur peut fournir.

Toute dispute entre elles ceffc,
Pour les Amans, pour les appas.

Leur peril calme leurs debats.
Vous seule êtes l'objet du chagrin qui les presse.
On remarque déja leur soin à menager
Tous ceux que leur orgueil se plaisoit d'affliger,

s'assører d'eux, se montrer moins cruelles. Elles tremblent de voir par leur foule augmenté

Le nombre des voix , qui contre elles Decideront pour vous du prix de la Beauté.

Et pour

5 Mais que , pour parer cette injure, Leur orgueil à ces soins veuille se ravaler ;

Que leur art pretende égaler Vôtre teint , dont l'éclat n'est dû qu'à la nature ; N'ont-elles à combattre en vous que la beauté a Vôtre esprit avant l'âge en fa maturité, Cet esprit où le Ciel versa tant de lumiere, Vos sublimes vertus, témoins de vos Ayeux , Sont-elles à leur crainte une moindre matiere ? Ont-elles pour les cæurs moins d'attraits que vos

yeux? 35

[ocr errors][subsumed]

TRADUCTION

Du Pseaume 2.
Quare fremuerunt gentes.

C'est le Roi qui parle.

Q

Uel sujet de couroux, quelle nouvelle injure
De tant de Nations excite le murmure ?
Que prétend leur fureur ? quel frivole dessein
A mis à tant de Rois les armes à la main ?

tout soit

[ocr errors]

Rebelles au vrai Dieu , corrupteurs témeraires
De la Loi , que son Verbe a transmise à leurs Peres,
Ou jaloux que

le Ciel
par

mon appui, S'attaquent-ils à moi, pour se vanger de lui Sauvons-nous , disent-ils, des fers qu'on nous ap

prête, A la honte du joug derobons nôtre tête. Détruisons un bonheur, qui nous blesse les yeux.

Mais le Maître Eternel de la Terre & des Cieux, Rira des vains projets que leur bouche m'annonce , Et ses foudres feront entendre la réponse, La discorde & l'effroi troubleront leur Conseil. Je verrai de leur haine avorter l'appareil. C'est moi, c'est moi qui suis , par son ordre sublime, Dela sainte Sion le Prince legitime ; C'est moi qui publirai , qui deffendrai fes Lois.

Je trouve un fils en toi, m'a dit ce Roi des Rois, Aujourdhui dans ton Dieu tu vas trouver un Pere, Veux-tu des nations confondre la colere? Veux-tu de leur depouille enrichir tes Etats, Ou voir tout l'Univers affervi

par ton bras ? Parle , ton bras soudain armé de mon tonnerre Brisera res jaloux, comme on brise le verre : D'un opprobre éternel tv les verras couverts, -Ramper servilement sous le poids de tes fers.

[ocr errors]

?

Vous donc , à qui ma gloire est un mortel outrage; Du Dieu , qui me protege, entendez le langage ; Fiers Monarques , souffrez qu'une fainte terreur Tourne en amour pour lui vôtre noire fureur; Venez mettre l'orgueil , qui vous sût trop seduire, Aux pieds de ces autels , que vous vouliez détruire Quand il fait dans les airs tonner son fier courroux, Heurcux, qui tour à lui n'en peut craindre les

coups.

DISCOURS ITALIEN,

Que je prononçai à Florence dans Academie des Apatistes sur un Problême qui y avoit

été proposé; sçavoir : Quels yeux sont les plus beaux, des

bleus ou des noirs.

Uando io frà mè considero, che i

Q del

à bello Itudio i denti neri , per non averli, dicono , simili à quei dei cani , e che nell

' Etiopia si dipingono neri gli Angeli , e'l Diavolo bianco, forza è ch'io rico nofca l'assoluto arbitrio de' sensi, i quali

« AnteriorContinuar »