Imágenes de páginas
PDF
EPUB

HORTENSE, à part.
Peut-on plus loin pousser l'audace & l'imposture ?

DAMIS.
Non, je ne vous ments point, c'est la verité

pure.
HORTENSE à part.
Le traitre !

[ocr errors][merged small]

Eh ! sur cela quel est votre souci 2
Pour parler d'elle enfin sommes-nous donc ici ?
Daignez , daignez plûtôt...

HORTENSE

Non, je ne sçaurois croire Qu'elle vous ait cedé cette entiere victoire.

DAMIS.

Je vous dis que j'en ai la preuve par

écrit.
HORTENSE.
Je n'en crois rien du tout.

D A MIS.

Vous m'outrez de dépit. HORTENSE.

Je veux voir par mes yeux.

DAMIS.

C'est trop me faire injure. Il lui donne la Lettre.

Tenez donc : vous pouvez connoître l'écriture.

HORTENS E, se démasquant.

Oülje la connois, traître ; & je connois ton caur.
J'ai réparé ma faute enfin , & mon bonheur
M'a rendu pour jamais le Portrait & la Lettre,
Qu'à ces indignes mains j'avois olé commettre.
Il est temps ; Trasimon , Clicandre, montrez-vous.

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Stjes

je ne vous suis point un objet de couroux,

Si vous m'aimez encor, à vos loix affirvie, Je vous offre ina main, ma fortuno , &ma vie.

CLITANDRE.
Ah ! Madame, à vos pieds un malheureux amant
Devroit mourir de joie & de saisissement.

TRASIMON, å Danis.
Je vous l'avois bien dit que je la rendrois sage.
C'est moi seul, Mons Damis,qui fais ce mariage.
Adieu , possedez mieux l'art de dissimuler.

D A MIS.
Juste Ciel ! désormais à qui peut-on parler ?

FI N.

APPROBATION.

JAY

PAY Iû par l'Ordre de Monseigneur le Garde des Sceaux, L'INDISCRET, Comedie, par M. de

. Voltaire : Cette Piece où regne un comiquc noble & épuré, qui instruit en amusant, m’a parû très-digne. de l’Impression. Ce 3. Septembre 1725.

SECOUSSE.

De l'Imprimerie de SE VESTRE, Pont S. Michel.

PRIVILEGE DU ROY.

OUIS, par la grace de Dieu, Roi de Fran. ce & de Navarre: à nos Amez & feaux Conseillers les Gens renans nos Cours de Parlem

ment , Maîtres des Requêtes ordinaires de nôtre Hôtel, Grand-Conseil , Prevôt de Paris, Bail. lifs , Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils , & autres nos Justiciers qu'il appartiendra ; SALUI: Nôtre bien amé le sieur A R OÜ ET DE VOLTA IRE, Nous aïant fait reniontrer qu'il souhaiteroit faire imprimer & donner au Public un Ouvrage de sa composition , & qui a pour tire L'Indiscrit , Comedie. Mais comme ces Ouvrages sont reçûs avec applaudisse. mens, & qu'il craint que quelques Personnes ne s'avi. fassent de vouloir les lui contrefaire , & jouir du fruit de fes travaux : il nous auroit en consequence fait fupplier de vouloir lui accorder nos Lettres de Privilege sur ce necellaires : offrant pour cet effet de le faire im. primer en bon Papier & en beaux Caracteres, suivant la feüille imprimée & attachée pour modele , sous le contre scel des Presentes. A CES CAUSES voulant trai. ter favorablement ledit Expolant : Nous lui avons permis & permettons par ces Presentes de faire impri. mer ledit Livre , cy.deilus specifié, en un ou plu. fieurs volumes , conjointement ou féparément & autant de fois que bon lui semblera , sur Papier & Caracteres conformes à ladite feuille impuniée & attachée

pour modele, sous le contre-icel deidres Presentes , & de le vendre , faire vendie & débiter par

tout nôrre Roïaume pendant le temps de S o x Années consecutives, à compter du jour de la date desdites Prelentes : FALSONS defenses à toures fortes de Personnes, de quelque qualité & condition qu'elles soient d'en introduire d'impreslion étrangere dans aucun lieu de notre obéissance: comme aussi à tous Imprimeurs, Libraires & autres, d'imprimer, faire imprimer, vendre , faire vendre , débiter, ni contrefaire ledit Livre en tout ni en partie , ni d'en faire aucuns extraits sous quelque pretexte que ce soir, d'augmentation, correction changement de Titre ou autrement, sans la permission expreile & par écrit dudit Exposant, ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des exemplaires contrefaits, de quinze cens livres d'amende contre chacun des Contrevenans, dont un tiers à Nous , un ciers à l'Hôrel. Dieu de Paris, l'autre tiers audit Exposant, & de tous dépens, dommages & interests: A la charge que ces Presentes seront enregîtrées tout au long sur le Regître de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris, & ce dans trois mois de la datte dicelle : Que l'impression dudit Livre sera faire dans nôtre Roïaume & non ailleurs, & que l'impétrant se conformera aux Reglemens de la Librairie, & notamment à celui du dix Avril mil sepe cens ringt cinq; & qu'avant que de l'exposer en vente, le Manuscrit ou imprimé qui allra servi de Copie à l'Impression dudit Livre , sera remis dans le même état où l’Approbation y aura été donnée ès mains de notre tres-cher & féal Chevalier, Garde des Sceaux de France le Sieur FIFURIA U D’AR MEN ONVILLE, Commandeur de ros Ordres ; & qu'il en sera ensuite remis deux Exemplaires dans pô. tre Bibliotheque publique, un dans celle de notre Cha.

« AnteriorContinuar »