Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

ر

- 3

déraisonnables,

256 72. On connoit d'autant plus Dieu, qu’on eft

plus convaincu qu'on ignore sa conduite, ibid. 73. Vifite de Dieu,

258 74. Multiplication de ce qui est dit par l'Esprit de Dieu,

ibid. 75. Esprit bumain étroit do injuste, 254 76. Sechereffe,

260 77. Souffrir les personnes seches, 263 78. De l'entretien,

264 79. Il eft utile de s'afiiger des maux qu'on ata tend,

270 80. Imprudens font quelquefois plus prudens

que ceux qui n'ont point fait de fautes dimprudence,

271 81. s'édifier des mauvais exemples , 272 82. Seints , quoique peu instruits , font plus de fruit que les favans qui ne sont pas faints,

274 33. La Religion Chrétienne attache fans erreur la justice à la force ,

274 84. La Religion Chrétienne rend seule raison des biens dos des maux,

277 85. Nulle Religion n'a pris soin des meurs que la Chrétienne,

278 86.Fefus-Christ Do&teur unique de la science du falut.

ibid. 87. Orgueil de l'homme lui rend l'humilité nece faire,

279 88. Etat de l'ame d'un grand pecheur , 89. Excufe des soldats qui tuent dans une guer. Te douteuse,

ibid. 90, Allegories ,

283 91. Ceux qui n'ont pas les défauts ont je ne sai quoi qui en donne l'idée.

289 92. Bizarreries,

ibid. á iiij

274,

ری

41

53 di

280

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

93. Conversation des femmes ,

290 94. Opter, ou se résoudre à demeurer feul,

293 95. Confesseur,

197 96. Ceux

que

Dieu secourt immédiatement lui font plus obligés,

298 97. Disposition des hommes à l'égard des avertissemens ,

299 98. On n'est pas mieux dans la solitude que

dans le monde quandony eft vuide de Dieu,

30L. 99. Royaume interieur dont l'amour-propre ditribue les charges ,

302 100. C'est une grande affaire que d'être charde son ame;

304 101. Le repos chrétien a ses oecupations, 305 JOL. Maux paffés ne font rien. Or tout pase ,

307 103. Etendue de la reconno iffance ,

ibid. 104. Prudence necessaire pour ne pas legerement

communiquer aux autres certaines idées qu'on se fait ,

311. 105. Adresse de l'amour propre à se dissimuler fes défauts,

ibid. 106. Commencement de la vocation fouvent forble,

314 107. S'il eft bon de conferer souvent avec for Directeur ,

316 108. Chagrin , divertissement, 109 Blåmer pour être loué,

320 Panegyrique de Saint François de Paule,

318

Fin de la Table

APPROBATION.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

'AY lu par ordre de Monseigneur

le Chancelier ces Efais de Morale par feu Monsieur Nicole ; l'Auteur est connu, chacun fait que ses Eftais ne font rien moins que des essais , mais des coups d'un excellent maître des plus habiles dans la Morale. Ainsi il y a lieu d'esperer que l'ouvrage fera bien reçu, dans lequel je n'ai rien trouvé qui bleilãe la foi ou les mcours. Fait à Paris ce quatriéme Novembre mil lept cens weize , Signé, BIGRE S.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

L a

OUIS par la grace de Dieu , Roi de

fcaux Conseillers les Gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ordi, naires de notre Hôtel, Grand-Conseil, Prévôt de Paris, Baillifs , Sénechaux , leurs Lieutenans Civils , & autres nos Justiciers qu'il appartiendra , SALUT. Notre bienamé GUILLAUME DISPRL 2., l'un de nos Imprimeurs ordinaires & Libraires à Paris, Nous ayant fait remontrer qu'il de fireroit faire imprimer un livre intitulé Efais de Morale par le sieur Nicole , & dona ner au public, s'il nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilege sur ce necessaires à Nous avons permis & permettons par ces Presentes audic Desprez d'imprimer ou faire imprimer ledit Livre en telle forme, marge, caractere conjointement ou separément, & autant de fois que bon lui semblera , & de le vendre , faire vendre & débiter par tout notre Royaume pendant le temps de fix années consecutives , à compter du jour de la dacte desdites Presentes. Faisons défenses à toutes sortes de personnes , de quelque qualité & condition qu'elles soient d'en introduire d'impression étrangere dans aucun licu de notre obéissance, tous Imprimcurs, Libraires & autres d'imprimer, faire imprimer, vendre, faire vendre, debiter ni contrefaire ledit livre en tout ni en partic, ni d'en faire aucuns extraits fans

& à

le consentement par écrit dudit Expofant ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des Exemplaires contrefairs, de quinze cens livres d'amende contre chacun des contrevenaos, dont un tiers à Nous, ua riers à l'Hôtel Dieu de Paris , l'autre tiers à l'Exposant , & de tous dépens , dommages & interêts ; à la charge que ces PreImtes seront enregistrées tout-au-long lyr le Registre de la Communauté des Imprineurs Libraires de Paris , & ce dans trois mois de la date d'icelles ; que l'impression dud.Livre sera faite dans rotre Royaume & non ailleurs,en beau papier & en bors caracteres conformément aux Reglemens de la Librairie, & qu'avant de l'exposer en vente il cu sera mis deux Exemplaires dans notre Bibliotheque publique, un dans celle de notre Château du Louvre , & un dans celle de DOEIC très-cher & féal Chevalier Chancem ljer de France lc Sieur Phelypeaux Comes de Pontchartrain y Commandeur de nos Ordres , le tout à peine de nullité des PreLenses : Du contenu desquelles Vous mandons & enjoignons de faire jouir l'Expofant ou ses ayans cause pleinemenc & paisible. ment, Cans souffiir qu'il leur soit fait aucun trouble ou empêchement. Voulons que la copic desdites Presentes , qui sera imprimée au commencement ou à la fin dudit livre, soit tenue pour duement fignifice, & qu'aux copies collationnées

par

l'un de nos ames & fcaux Conseillers & Secretaires foi loir ajourée comme à l'original. Commandons au premier notre Huillier ou Sergent de Faire pour l'execution d'icelles cous actes

« AnteriorContinuar »