Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][merged small]

DES ENDROITS DE L'ECRITURE

sainte expliqués dans ce Volumc.

[ocr errors]

208

11.

[ocr errors]

12.

13. 16.

OB, chap. 24. verf. 1.

page 256 PSEAU ME I. verf. 1. 30. 21.

353 57.

273 ECCLESIASTE , chap. 1. verf. 1. Qgo fuir. 213 12. & suiv.

214 ECCLÈS I AST I QU , chap. 2. Vo . 4.

327

53 JER E MIE , ch. 14. 18.

337 LAMENTATIONS , 2. 13• OS X’E, chap. 4. 15.

273 S. Luc, chap. 19. 42.

258

243 $. J LAN, 19.

176 EPITRE anx Romains , ch. 8. verf. 6.

13. 1. Er, aux Corinthiens", ch, 6. verf. 4.

165 j. E . de Saint Jean , ch. 3. verl, 21.

210

23. 28.

[ocr errors]

327 276

[ocr errors]

TABLE DES MATIERES CONTENUES

dans le sixiéme Tome.

A

A BEMEENTEON n'eft pas la seule condition de la

pénitence. Art.ons , quelle doit être leur fin 11.12. Neceflité d'en faire de bonnes. 14. O juiv. Regle des acions qui regardent Dieu, 36. De celles qui regar

dent le prochain. lord Il n'elt jamais permis d'agic émerairement & sans intelligence , 5o. Uné aion peut être bonne par rapport à un objet , & mauvaise dans les circonstances , 8o. La grande regle de toures nos actions est de nous conformer au ju. gement que Dieu en porte , 102. Il est dangereux de décider qu'une action eft peché mortel lorique la

verité ne nous est pas tout-à-fait connue, 103. On ne considere que celles des Grans. 136.Il y a plus à s'inItruire dans celles des petits , ibid. 'Tout ce que font les hommes est grand & important., 137. Leurs actions sont éternelles , ibid. Adions necessaires, actions volontaires, leur regle. 154. Differentes regles des actions. 232. voyez Charité,

Affe&tion , à qui elle est due ,
Ajustemens, regle qu'ily faut suivre. 191 suiv.

Allegories, on ne peut les condanner 283 « suiv. Autoriiées par les Peres , 284. Il y en a beaucoup dans l'Ecriture sainte, 285. employées par J. C. ibid. Regle à y observer , 287. Avantage qu'elles ont, 288

Ambitieux. Comparaison des ambitieux à ceux qui voient un cercle où ils ne parviennent jamais , 247 suiv,

Ame. C'est une grande affaire que d'être chargé de son ame.

304 Amis, Ceque l'on peut faire pour eux , 149.

19

La cabale

94 ܐ ܝ

210

III

Amitiés. Il y a peu d'amitiés qui ne tiennent de

Amis que l'on ne choisit pas. 304 Amour. Il approche les objets.

Amour-propre. Nourriture d'amour propre dûe aux foibles ; 187. & suiv. Son adresle à le déguiser les défauts.

Apprendre. Nous n'apprenons rien que de Dieu, c'est-à-dire , de la verité,

234 Appuis. Chacun en a besoin,

23 Arbitres. Voyez le 2. Ecrit du 9. Traité de puis la page 161. La charité est leur vertu, 161. ego fuiv. Evêques autrefois Arbitres des Chrétiens , & pour quoi : 161. Fonction d’Arbitre est en quelque Torte Episcopale , 162. But que doit avoir leur cha. risé , 163. Deux sortes de differens qui peuvent être mis en arbitrage ,164 suiv. Grand rapport entre un Arbitre & un Confesleur , 167. Application qu'ils doivent apporter , 168. eu suiv. Egards qu'ils doivent avoir pour les loix , 170 @ suiv. Quand on peut le relâcher en quelque chose , 173. c fuiv. ils doivent réduire les formes au fond.

18i Artifices. Toute conduite artificieuse est scandaJeuse.

Avertisemens. Il y a peu de vertu à les souffiir quand ils Tont donnés de bonne grace ; 231. Disposition des hommes à l'égard des avertiflemens. 299 Aumône eft neceffaire.

17 Avocats s'accoutument à ne connoître qu'une justice légale , 152. Abus qu'ils en font , ibid. Doivent distinguer les Offices necessaires des Offices li. bres & volontaires,

153 e suiv.

92

B

B

E AVT E.'Celles de la nature plus estimables scul défaut suffit pour rendre malheureux , 254. LS
Religion Chrétienne en rend Ceule raison.

que celles de l'art , 220. fuiv, Celle des créa. tures vieut de Dieu.

234 Bien. Rien de plus contraire à la charité que d'empêcher de le pratiquer , 42.0 suiv. C'est s'opposer à Dieu , ibid. Bien mal acquis, combien dangereux, 163. fuiv. Ne pas dispołer légerement de son bien, 199.0 suiv, Biens neceflaires , pourquoi nous font donnés, 200. Tentations attachées au manquement des biens temporels , ibid. Biens sont des réalisés chimeriques , 248, wsuiv, Leur amas avec une

277
Bizarrerie. En quoi elle confifte, 290. Dangereux
d'en avoir la réputation , 289. Moyen de l'éviter,
291

Blimer. Ne pas blâmer les autres pour s'attirer
des louanges.

Bonbeur. N'est sensible que par la délivrance du
mal

209

320

[ocr errors]

C С

ARES ME. Pourquoi institué. 345
Ceremonics. Leur origine.

204
Chagrin. Ne doit pas être la mesure du divertir-
sement, 318. Le louł ir comme un autre mal, 319.
à moins qu'il ne soit invincible.

ibid
Charité. Obligation de satisfaire aux cuvres de
chrité, » 14. 15. Quelles elles sont , is En

quoi un
homme de bien doit faire confifter sa charité; 3.7. A
quoi elle nous oblige, 42. De l'humilité qui doit
accompagner les a&ions exrerieures de chari e. Voger
le 4. T aité dejiusis la p. 61. Charité interieure in-
Téparable de l'humilité , 60 Pourquoi , ibid. Humi.
lité souvent separée de la charité exterieure, ib. eo fa
Danger à craindre dans les actions exterieures de
charité, 62.0 suiv. On peut faire les plus écla-
tantes sans charité interieure, 63. est la vertu des
arbitres , 161.0 suiv. Son bue.

163
Chaffe. Pourquoi on laime.
Ceur. En quoi consiste la pureté.

18
Communauté. Quiconque y veut être mal, on le
laisse faire. 295. Il y a toujours des gens qui s'y ac-
commodent aux dépens des autres.

ibid
Concours, Comment Saint Charles donnoit les Bé.
nefices par le concours,

172
Condescendance. Besoin que l'on en a. 198

Conditions. Ce qui nous trompe en en comparant
les avantages.

Conduire. Dieu a deux fortes de conduite interieu.
te sur les ames-'

76
Conduites extraordinaires. Voyez le 5. Traité de.
puis la page 75. Ce n'est pas par ces conduites qu'il
Faut juger de la solidité de la vertu , 76. Elles ont
été rares dans les Saints , ibid, Lcurs dangers. 770
fuiva

Confleurs

217

222

298

14

Confeßleurs. Comment ils doivent absoudre , 166.
juiv. Un mauvais Confelleur le danne ea dannant-
les autres , 297, est un monde d'iniquité , ibid. le
charge des pechés des autres, itid. est ministre de la
justice de Dieu.

Confeffion. A'est pas !a seule condition de la pé.
nitence , 9. On doit être toujours prêt d'aller à con-
felle.

255
Confiance. Fondemens de la confiance Chrétienne,
voyez le 1. Traité , depuis la page 1. Dicu commande
de faire ce qu'on peut pour l'avoir 2.Il y a un état oil
l'on peut en avoir une juste , 4. Fause confiance ,
fon effet , 6. Il faut beaucoup s'examiner sur la con-
fiance que l'on prend en certaines personnes. 304.

Conseils. Leur pratique n'est pas de necellité, mais il
eft de necessité de n'en pas détourner , 50. fuiv.
sont quelquefois de necessité 52. refuser de les obser-
ver , c'elt ne pas connoître le don de Dieu.

Contrarietés. Combica l'homme chelt capabic,
252

Conversation. Avec combien de précaution on doit
converser avec les autres , 53. Scandales qui s'y trou,
Vent sans que l'on y pense.

Conversion. Ce que c'est.
Convišion. Devoir de convi&ion. 147 14)
Crainte néceflaire à l'humilité,

75
Crédit, si c'est usure à un Marchand de vendre
plus cher à crédit , voyez le 8. Traité depuis la page
103. On ne voit point que les Papes l'ayent coa.
danné 106.

ni les Decretales, 107. & suiv.
Mais il y a peché à vendre beaucoup plus cher , 108.
& suiv. 110. ea suiv. Réponse à une obje&ion tirée
de S. Thomas 113.&

fuiv. Ce seroit ruiner le trafic
que de les obliger de vendre également à crédit com.
me argent comptant.

!23: e fuiv.
Crimes. La grace leur est quelquefois due
quand.

244
D
ANGER. Dans tous les états & dans tout
tes les conduites , 75. Pourquoi.

16.id.
Décisif. L'air décisif elt scandaleux, 94. Ses mau.
Vaises quites.

Défaut, Qu'on n'a jamais sujet de se plaindre de
ceux qui nous accusent de quelque défaui , Voyez le
7. Traité depuis la p. 86. Nous ac devons pas nous

Imus ri,

D

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »