Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors]

W. J. Willancs

CONTINUATION

DES ESSAIS

DE MORALE

TOME NEUVIEME,

CONTENANT DES REFLEXIONS
morales fur les Epitres & Evangiles, depuis le
premier Dimanche de l'Avent jusqu'au Mercre-
di des Cendres.

Nouvelle Edition, augmentée des Epitres &
Evangiles en leur entier, avec une Table
des Matieres.

ETANAN ABIDES

Chez

A PARIS,

GUILLAUME DESPREZ, Imprimeur
& Libraire ordinaire du Roi,

ET

EAN DE SESSA R T Z, rue saint Jacq'ie,
à S. Profper & aux trois Vertus.

M. DCC. XIV.

Avec Approbation & Privilege du Roi.

[ocr errors][ocr errors]

5419

AST

TILE.

AVERTISSEMENT.

OMME le monde a d'ordinaire de curiofité & peu peu

de créance pour tout ce que les Auteurs alleguent au commencement de leurs Ouvrages, afin de juftifier le deffein qu'ils ont pris de les compofer ou de les rendre publics: il eft fort inutile de l'entretenir de ces fortes de difcours dans des avertiffemens. Mais il n'en est pas de même de certains fcrupules & de certaines difficultés fur l'ouvrage même, dont le Lecteur fe fent fouvent fort incommodé, a moins que l'on n'ait foin de l'en éclaircir. C'eft une déference qu'il exige', & & il prend avec raifon pour un défaut de lumiere, fi l'on ne devine pas ces difficultés; ou pour une négligence blâmable, fi les devinant, on ne prend pas la peine de les prévenir.

On peut mettre de ce nombre les difficultés que l'on forme fur les titres. Il y en a à qui il fuffit pour fe rebuter d'un livre, que le titre leur en déplaife : & á iij.

fouvent le dégoût qu'ils en conçoivent n'eft pas tout à fait déraisonnable. Car il n'y a guére de lieu de rien attendre de bon d'un ouvrage dont l'Auteur n'a pu s'empêcher de faire paroître la bizarrerie de fon efprit dans le titre même de fon livre.

Mais il femble qu'on doit être plus indulgent, quand ce que l'on y trouve à redire ne confifte qu'en ce que le titre ne paroît pas affez jufte, & ne donne pas affez précisément l'idée de la matie re qui y eft traitée.

Or ce n'eft que de ce dernier genre qu'eft l'objection que quelques perfonnes ont faite contre celui de Continuation des Effais de Morale, qu'on a donné à ce petit ouvrage. Car elle n'eft fondée que fur ce qu'il leur femble que ces reflexions fur les Epîtres & les Evangiles de toute l'année n'ont pas affez de rapport avec des traités qui ont paru fous le nom d'Effais de Morale, pour porter le titre de Continua ion de ces Effais.

Quand cela feroit, le défaut ne feroit pas confiderable qu'il ne pût être compenfé par quelques avantages de ce titre, que l'on remarquera dans la fuite

« AnteriorContinuar »