Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[blocks in formation]
[ocr errors]

AFAMA, Terme d'agriculture; éventé: fe dit des racines des plantes arrachées, pour être tranfplantées, & qu'on a laiffé trop long-temps à l'air: elles reprennent difficilement.

AFANA; Affairé, empreffé. S'afana; s'empreffer, s'agiter, fe fatiguer, être en affaire.

AFANA; hors d'haleine. AFARA; Effaré, animé effarouché, qui a l'air étonné, le vifage fombre.

AFARAJHA ; Affourer, donner du fourrage aux beltiaux, du lat. Far, faris.

AFASCA, ou afafta; raffafié jufqu'au dégoût. Et dans le ft. b. regoulé.

AFASCOUS, ou aboundîvou; Raffafiant, tel que le mets appellé, caffole.

[ocr errors][merged small]

AFASTA déou afaftiga <goûter, ou ôter l'appétit. = Raffafier.

AFATIGA; Empreffé, es afariga coum'un pâour'ôme që coûlo fa trempo; il y va du cul & de tête, comme une corneille qui abbat des noix. Excédé, ou -épuisé par les dépenses.

[merged small][ocr errors]

AFATRASSI, ou afatouni; lâche, ufé avachi qui a perdu fon luftre, fa roideur: on le die au propre d'un vieux linge affoupli par l'ufage. AFAZENDA, coucha, ou afaa; affairé, preffé par quelque

affaire.

AFËJHI. Pan afëjhi; pain applati.

AFENA; Afourer : donner du foin à un cheval à la taxe & fans péfer, mettre un cheval à une auberge à la taxe.

AFENADOR, ou afanador. . I. Quvrier qu'on loue à la

journée pour le travail de la ter dit Mr. Ménard.

re,

[ocr errors]

Cela peut être vrai pour l'afanador, qui en cè cas ne fera pas fynonyme d'afënador qui paroît être l'ancien nom d'un hôtelier qui logeoit les chevaux & les mulets: d'autant mieux qu'on appelle, afënadou les petites hôtelleries des Cevenes qui doivent être principalement fournies de foin. Ce fens paroît indiqué par l'analogie entre, afëna, afënador & le terme fë; ou foin.

AFËNASSA; mettre un champ en pré, le femer en pré. Autre terme dérivé de, fë. Évitez de prononcer, prè.

AFERAJHA; mettre un cheval au fourrage vert.

AFERLECAT, ou afiftoulat ;

éveillé.

AFËSSIOU; Ardeur, empreffément, bonne volonté. Gra pa bon' afeffiou; il n'a pas le cœur porté à cet ouvrage.

AFIALANDA, afialandâdo ; En train de filer.

AFICAL, ou arënadou, Terme de bâtier; un arenoir: espece de bouton attaché au haut & fur le devant d'un bât de mulet, pour y accrocher les rênes du bridon, ou la longe du licou.

AFIDAR. v. 1. Prêter ferment de fidélité.

AFILATA; Mettre un oiseau fous le filet. Déniaifer leurer.

AFILHAMËNS. v. 1. Adop

tion.

AFINCHA; Attentif, appliqué: qui a les yeux fixés fur quelque objet de travail. S'afincha; s'appliquer, tâcher. Më iafinchâvë pa; je n'y tâchois pas.

AFINFA, ou afinfourla; Paré, ajusté avec affectation.

AFIROULA; Maigre, exténué. Afiroula ou afizoulat; éveillé. excite

AFISCA; Animer Attirer, enjolet. S'afifca s'affectionner. S'opiniâtrer

2

quelque chofe. Afifca; ef- parens un don mutuel de fes

fronté.

AFLAC ; À foifon.

AFLAQEIRI, aflaca, ou aflaqi; Mou, lâche, affoibli. S'aflaqi; s'affoiblir, devenir lâche. AFLAT; Cavité, enfoncement fous un rocher, dans un gouffre, ou hors de l'eau.

AFLATA, s'aflata ; s'appro cher.

AFLOUROUNCA ; Couler, paffer. On le dit des fleurs. Mais on dit, défleurir pour les arbres, quand ils viennent à perdre leurs fleurs, quand la vigne vient à défleurir. La gelée a défleuri les abricots, &c.

AFLOUROUNCAT; Étendu de fon long. S'aflourounca; s'éflanquer, ou fe placer en quelque lieu avec l'incommodité d'au

trui.

[blocks in formation]

AFOURTI; Affurer, foutenir, affirmer. N'ou afourtiriêi pa; je n'en jurerois pas, ou afcurtif fié; il le foutenoit opiniâtrement. On foutient opiniâtrement une opinion hazardée. On affirme une chofe qu'on croit vraie, 'quoique contestée.

AFOURTUNA. Diou m'afourtûnë; Dieu veuille répandre fur moi fes graces, fes bénédictions,

me donner une bonne réuffite, une heureuse rencontre. Ce n'est le plus fouvent dans la bouche du peuple qu'une exclamation expletive qui ne fignifie rien.

AFRADASSO, ( Sënt); St. Afrodife, premier Évêque de

[blocks in formation]

biens par teftament.

AFRANKI uno boûto; Aviner un tonneau. Boûto afrankîdo ;

tonneau aviné.

AFRËJHOULI, frëjhoulu, frë dëluc, ou agrâonmouli ; Frilleux, tranfi de froid, fenfible au froid. Pr. frileux fans mouiller les ll.

AFRES; Le faîtage d'une mai

fon.

A FRET; Abonnement. = Afrëta; abonner. = Frêter un bâteau.

[ocr errors]

AFREVOLITS afrëvomlits, ou afrënolits; v. 1. Affoibli, No ës afrënolits dë fë; non infirmatus eft fide.

AFRI; Avide, ardent, acharné, âpre à la curée.

AFRISCA. Voy. Adraia. AFROUNTA; Envisager. AFUSTA; (s' ) v. 1. S'ajufter, ajufter fes paroles, faire belle parade.

AFUSTA; (s) Vifer, mirer, regarder au but. Se préparer. AGACHA; Voir devant foi. En grec, agao, & dans le pâtois de Paris, aga, voi.

AGACHOUN, ou ghidoun; Témoin de borne.

[merged small][merged small][ocr errors]

AGAIRA, aghêira, acâira aqira, ou gairejha ; poursuivre å coups de pierre.

AGAIT; v. 1. Embûches. AGÂITÁR. v. 1. Tendre des piéges, en vouloir à quelqu'un. = Regarder.

AGALANCIÉ; un Églantier: rofier fauvage dont le fruit eft appellé, grate-cu, fert à faire la conferve de cynorhodon. Les fleurs de l'églantier font appel le églantines. Une églantine

d'or eft le premier prix des jeux floraux de Touloufe la plus ancienne des Académies litté.

[blocks in formation]

attraper.

AGANTA; Saifir, empoigner, prendre au collet.

AGAOU. v. 1. quagoual;Canal, conduite d'eau. En lat. Aqualis, five aquarium; Voy. bezdou. AGAOUSSES, ou algalouffes; L'arrête-bœuf: plante épineufe des terres à bled, à fleur pour. prée légumineufe. Bon apéritif employé pour les maladies du foie.

AGAOUTA; Coucher en joue. AGARA; Voir, regarder. Ce verbe n'eft ufité qu'à la feconde & à la troisieme perfonne de l'impératif agaro; vois agaras Voyez. Agaro që..... Prends garde que. Agaro lou, terme de mépris; voyez le beau

merle!

AGARI; Agacer. AGARUS. Voy. Jharugas. = Agarufi, Abougri.

AGAS; L'érable: arbre dont le bois fert pour le charronnage: il y en a une efpece qu'on emploie pour les ouvrages de marqueterie.

AGASSI, ou agaffin; Un cor; & non, cor au pied: calus ou

durillon aux doigts des pieds dans l'endroit le plus preffe par le foulier. Ceux qui vont nu pieds une partie de l'année n'y font pas fujets.

Les oignons font de larges callofités rouges & douloureufes qui viennent fous la plante des pieds, ou à côté & pire que les cors. Au figuré agaffin à lëskino; une boffe.

AGASSO; La pie: oifeau connu par fon babil. On difoit autrefois, agaffe, au lieu de Pie. L'oifeau appellé, pie grivelée a des tâches blanches fur un fond noir. Ce n'eft guere que par là qu'elle differe de la pie. En b. br. Agac.

AGASSOU, agaffat; Le petit de la pie. Tramblo coumo lou kiou d'un agaffou; il tremble comme la feuille.

:

AGASSOU, ou agassoun; Une guiole marque qu'une toupie a fait fur une autre en la frappant.

[ocr errors]

AGATI; Attirer, amadouer. AGATIS; Dégât, dommage caufé dans un champ par le bétail.

fës.

AGAVOUNS. Voy. Agalouf

AGHEIRA. Voy. Acaira. AGHEIRADO, Combat à la fronde, ou à coups de pierre. AGHI; Haïrt.

AGHIAL. Voy. aghiélas. AGHIÉ. Voy. dighieiro. AGHIELAS, aghiol, ou aghial; Le vent de Nord-Eft, ou l'aquilon, un peu défiguré dans, aghielas. Le mot aquilon n'entre guere que dans le ftyle fublime, ou poétique.

AGHINCHA ëmë dë mëssëion; Tirer contre quelqu'un des noyaux de cétifes, Voy. Acâira.

AGLADI ou deglëzi; Se fendre, s'entr'ouvrir. Les vaiffeaux de fûtaille font fujets à s'entr'ouvrir, ou bâiller de féchereffe. Les levres fe gercent.

AGLAN, ou aglian; le gland du chêne-blanc. Lous aglan; la

[merged small][ocr errors]

glandée. Aouriei vougu aftre un'aglan, é q'un por m'aghés manjha ; j'aurois voulu être cent pieds par-deffous terre.

AGLATI; (s') S'abaiffer, s'incliner.

AGLAZIADOR. v. 1. Voleur d'efclaves. En lat. Plagiarius. AGLOUTOUNI. Voy. Agrou

mandi.

AGNEL; Un agneau. Faites fentir le, gn mouillé, & ne dites pas, un aneau, fous prétexte de prononcer d'une façon plus délicate. Aco's la canfou dë l'agnel blan; c'est la chanfon du ricochet: on le dit de celui qui ne fait qu'une note ou qui ne fait que rabacher.

.

AGNELA; Agnéler: ou mettre bas un agneau.

AGNÉLO, ou anielo; la nielle plante des bleds & du genre des Lychnis. Elle a une fleur pourpre & des femences noires. La nielle eft auffi une maladie du bled dont elle convertit le grain avant qu'il mûriffe en une pouffiere noire. Voy. Carbounel.

AGNUÉ, anêit, agnoch. Cette nuit cette nuit-ci. En v. fr. Anuit, ennuit.

AGNUÉCHA; (s') Se mettre à la nuit voyager de nuit, mieux que, s'anuiter.

AGÔOUSSES, garoûlio, abâlfës, ou avôouffes; Le petit chêne-vert épineux : arbrilleau des landes du Languedoc fur le quel fe nourrit un infecte connu depuis long-temps fous le nom de Kermès, où graine d'écarlate; & de nos jours, fous ce lui de galle-infecte que lui donna Mr. de Reaumur; en apprenant au monde favant d'après l'obfervation de M. Niffole, que ce qu'on regardoit auparavant comme une excroiflance de cet arbriffeau, étoit un vrai insecte. Voy. Vermiliou.

ÁGOURA; Tromper. râirë; trompeur, fourbe.

Agou

AGOURINI, abroudi, achini, ou agandouni; Acoquiner

[ocr errors]

acoquiné. Le feu acoquine; un chien de chaffe s'acoquine à la cuifine & de Céfar qu'il étoit, il devient bientôt Laridon. On dit auffi dans ce fens s'acagnarder auprès d'une femme s'acagarder dans fa maison, Dérivé de, gouri,

[ocr errors]

AGOURUDAT; Blotti, tapi en un coin, s'agouruda ; s'amonceler, s'acroupir. Voy. Amouchouna.

AGOUSTEN, avouftën; Agneau du mois d'Août. Dérivé d'agouft; Août. = Agouftën ; aoûté, ou mûri.

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

fant.

AGRADELO, ou vinëto ; L'épine-vinette: arbriffeau dont les petites baies longuettes, aigrelettes, d'un beau rouge & qui viennent en petites grappes, fervent à faire une conferve rafraîchiffante & d'un goût agréable.

AGRADIES; Corvées qui confiftent en des journées de travail qu'un vaffal fait pour fon Seigneur. Agradiés dérive-t-il du latin, gratus, ou de, agridies; jour, ou journée des champs; il y a à parier pour le dernier car ces journées n'ont rien d'agréable pour le paysan.

AGRAIROUS; Cerceaux d'un tonneau de fix fétiers.

AGRAOULO, ou grâoulo; Corneille. Voy. Courbatas. = Agraoulat; le petit d'une Corneille.

AGRAOUMILIA, ou aplâouti; Blotti, accroupi. Voy. Amou chouna.

AGRÂOUTOUNI, ou regour tiliat; Recroquevillé, ratatiné. Agrâoutouni; accroupi. AGRAS; Du verjus. AGRASSOL; La grofeille. Agrafoulié; le grofelier. AGRAT, aco's à moun agrat ; Cela me plaît.

AGRAVA; Couvrir de gravier. Sabler une allée. Lester un navire. S'en fabler; échouer fur le fable d'une tiviere.

AGREFIEN; grëfioun-durâou, ou pëtarêou; Le bigareau: forte de cérife caffante fort fujette

aux vers.

AGREIANSA. v. 1. Aigreur. = Irritation.

A GREJ HA. Voy. digrejha. AGRËOU. v. 1. Grief, fujet de plainte.

AGRËPËZI, ou agroumoulit; Engourdi.

AGRETO, ou ghirâou. Voy. digreto, & ghirâou. AGREUJHER. v. 1. Être à charge.

AGREVIAR. v. 1. Supporter avec peine. Fom agréviadi; gravati fumus..

A GREVOU, grëfuêlio, grifoul, ou agalous; Le Houx: arbre qui conferve toute l'année fa verdure & dont les feuilles liffes, luifantes & d'un beau vert, font bordées de piquans. Il porte des baies couleur d'écarlate. On fait la glu avec la feconde écorce du Houx, qu'on a fait macérer dans l'eau. On appelle Houffaie un champ rempli de Houx. De là le n. pr. La Houflaie; en efpgl. Agrefolio. En lat. Aquifolium.

A GREVOU. n. pr. St. Agreve, évêque du Pui. En lat. Agripinus.

AGRIMOULIÉ; Le grofeliet épineux, dont les baies appelées, agrimoûlios, font de gros grains de couleur du raifin blanc, d'un goût douceâtre & qui viennent un à un ; & non, en grappe.

va

AGRIOLO. Voy. âouriôle. AGRIÔTO; La griote : riété de ce qu'on appelle à Paris cérife, à laquelle la griote reffemble parfaitement au goût près les cérifes font douces & font un excellent manger: les griotes font fort aigres: le nom de cérife eft d'ailleurs un terme gé nérique pour les différentes efpeces de ce fruit. Aco's vrát coumo manjhan d'agriotos; c'eft vrai comme il neige boudins. ft. fam.

AGROUMANDI; Apâter, affriander, & dans le ft. b. affrioler. On affriande les enfans avec des dragées & autres pareils bonbons. Le gain l'a affriolé, ou affriandé, & non, agourmandi, barbatisme, ni alléché, qui vieillit.

AGROUMILIA, agroumouli; Blori, amoncelé, accroupi. S'agroumilia; s'accroupir, fe mettre en un monceau, en un peloton. AGROUMOULDIT; Engour

di.

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

a

རྒྱུ

« AnteriorContinuar »