Imágenes de páginas
PDF
EPUB

ou afalioûqë ; je me meurs d'ina: journée pour le travail de la terá nition, je tombe en défaillance.

re, dit Mr. Ménard. Afalioûqë ; j'étrangle de Cela peut être vrai pour l'afae foif: & dans le ft. fam. je suis nador , qui en ce cas ne sera tout débitfé. Afaliouca dérive pas synonyme , d'afënador qui peur-être du verbe falia qui fe paroît être l'ancien nom d'un sapproche du verbe faillie , ou hôrelier qui l'ogeoit les chevaux défaillir.

& les mulers : d'autané mieux AFAMA , Terme d'agriculture; qu'on appelle, afënadou les peéventé : le dit des racines des plan- tites hôtelleries des Cevenes qui tes arrachées , pour être tranf- doivent être principalement fourplantées , & qu'on a laissé trop nies de foin. Ce tens paroît inlong-temps à l'air : elles repren- diqué par l'analogie entre, afëna, nent difficilement,

afenador & le terme ; ou AFANA ; Affairé , empressé. foin. S'afana ; s'empreller, s'agiter , AFËNASSA ; mettre un champ Se fariguer , être en affaire.

en pré, le semer en pré. Autre AFANA ; hors d'haleine,

terme dérivé de , . Évitez de AFARA ; Effaré , animé

prononcer , prè. effarouché, qui a l'air étonné , AFERAJHA ; mettre un chele visage sombre.

val au fourrage vetr. AFARAJHA ; Affourer , don- AFËRLËCĂT, ou afistoulat ; ner du fourrage aux bultiaux , éveillé. du lat. Far, faris.

AFËSSIOU; 'Ardeur , empresAFASCA, ou afasia; rafsafié sément , bonne volonté. Gra pa jusqu'au dégoût. Et dans le ft. bon'afëliou ; il n'a pas le cour b. regoulé.

porté à cet ouvrage. AFASCOUS, ou aboundivou ; AFIALANDA , afialandado ; Ralsafiant , tel que le mets ap- En train de fiter. pellé, callole.

AFICAL, ou arënadou , Terme AFASTA , ou afastiga dée de bâtier ; un arenoir : espece goûter , ou ôter l'appécit. = de bouton attaché au haut & Raffalier.

fur le devant d'un bâc de mulet, AFATIGA ; Empreffé , ës afa- pour y accrocher les rênes du riga goum'un pâour'âme coûlo bridon , ou la longe du licou. fa irëmpo ; il y va du cul & de

AFIDAR. V. l. Prêter ferment "tête, comme une corneille qui de fidélité. abbac des noix. = Excédé , ou AFILATA; Mettre un oiseau épuisé par les dépenses.

fous le filet. I Déniaiser » AFATRASSI, ou afarouni ; leurer. Mou , lâchc , usé, avachi AFILHAMËNS. v. 1. Adope qui a perdu fon luftre , la soi- tion. deur: 'on le dic au propre d'un AFINCHA ; Attentif, applivieux linge assoupli par l'ulage. qué: qui a les yeux fixés fuc

AFAZENDÂ , coucha , ou afa- quelque objet de travail. S'afinma; affairé , pressé par quelque cha į s'appliquer , tâcher. affaire.

iafinchâvë pa ; je n'y tâchois pas. AFËJHI. Pan afëhi ; pain AFINFA , ou afinfourla ; Paré, applari.

ajusté avec affectation. AFENA ; Afourer : donner du

AFIROULA ; Maigre ; exté. foin à un cheval à la taxe & nué. Afiroula ou afizoulat ; fans péser, mettre un cheval à éveillé. une auberge à la taxe.

AFISCA ; Animer', exciter AFËNADOR, ou afanador. Actiter , enjoler. S'afifea We be. Quvrier qu'on doue à la s'affeâionner. S'opiniâtrec

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

guelque chose. = Afisca; ef- parens un don mutuel de les fronté.

biens par testament. AFLAC į À foison.

AFRANKI uno boûto ; Aviner AFLAQẾIRI , aflaca, ou afla- un tonneau. Bollco afrankido ; qi ; Mou, lâche , affoibli. S'a- tonneau aviné. flaqi; s'affoiblic, devenir lâche. AFRËJHOULI, frëjhoulu, frë.

AFLAT; Cavicé, enfoncement dëluc , ou agraonmouli ; Frilleux, sous un rocher, dans un gouffre, tranfi de froid , sensible au froid. ou hors de l'eau.

Pr. frileux sans mouiller les ll. AFLATA, s'aflara ; s'appro- AFRES; Le faîtage d'une mai. cher.

fon. AFLOUROUNCA ; Couler A FRËT; Abonnement. = passer. On le dit des fleurs. Afrëta ; abonner. = Frêcer un Mais on dit , défleurir pour les bâteau. arbres , quand ils viennent à

per

AFREVOLITS afrëvomlits , dre leurs fleurs , quand la vigne ou afrënolits ; v. 1. Affoibli, vient à défleurir. La gelée a dé. No ës afrënolits ; non infleuri les abricots, &c.

firmatus est fide. AFLOUROUNCAT ; Étendu AFRI; Avide, ardent , achar. de son long. S'aflourounca; s'é- né, âpre à la curée. fanquer , ou se placer en quel- AFRISCA. Voy. Adraia. que lieu avec l'incomprodité d'au- AFROUNTA ; Envisager. trui.

AFUSTA; (5") v. l. s'ajus. i AFOLLAMËN. v. 1. Détriment, tet, ajuster les paroles , faire dommage, préjudice.

belle parade. AFOUGA ; Actif , ardent, em. AFUSTA; (5) Viser , mirer, pressé.

regarder au but. = Se préparer. AFOUGA; Embraser', mettre AGACHA ; Voir devant soi. en feu, embrasé.

En grec, agao, & dans le pâcois AFOULA ; (3) Se gâcer ,

voi. s'abâtardir. = - Empirer, čmouf.

AGACHOUN, ou ghidoun ; fer, reboucher. = Faire une Témoin de borne. fausse-couche.

AGAFA ; Prendre de bond AFOURȚI; Assurer , soutenir, prendre de volée. Recevoir dans affirmer. N'ou afourririệi pa ; je son chapeau , ou dans la main n'en jurerois pas , ou afcurrifo ce qu'on jette. = Haper , fié ; il le soutenoit opiniâtre- mordre , fe dir des chiens. Ce ment. On soutient opiniâtrement barber hape bien ce qu'on lui une opinion hazardée. On affir. jette. Le gous t'agafara ; le me une chose qu'on croit vraie , chien te mordra. quoique conteltée.

A GA FA ; S'accrocher fc AFOURTUNA. Diou m'afour prendre à quelque chose. tûnë; Dieu veuille répandre fur AGÂIRĀ , aghêira , acâira moi les graces , les bénédi&ions , aqira , ou gàirëjha ; poursuiyre å me donner une bonne réussite , coups de pierre. une heureuse rencontre. Ce n'est AGẬIT ; v. I. Embûches. le plus souvent dans la bouche AGÂITAR. v. l. Tendre des du peuple qu'une exclamation piéges, en vouloir à quelqu'un. 'expletive qui ne signifie rien. Regarder.

'AFRADÂSSO , ( Sënt ); Sr. AGÅLANCIÉ ; un Églantier : "Afrodise , premier Évêque de rosier sauvage dont le fruit est Beziers.

appellé , grate-cu , sert à faire la AFRÂIRA; Associé. S'afrâira; conserve de cynorhodon. Les s'allocier , faire une sociéré de Acurs de l'églantier sont appel, kraternité į faire catre le églantincs. Une églantine

de Paris , aga ,

[ocr errors]
[ocr errors]

1

[ocr errors][merged small]

J

d'or est le premier prix des jeux durillon aux doigts des pieds floraux de Toulouse la plus dans l'endroit le plus preflé par le ancienne des Académies litté. soulier. Ceux qui vont nu pieds faires.

une partie de l'année n'y sont AGALAVARDI ; Afriander, pas sujets. afriandé.

Les oignons sont de larges calAGALOÛSSËS; L'arrête-bæuf: losités rouges & douloureuses plante le plus souvent épineuse. qui viennent sous la plante des Sa feuille est un tréfle avec un pieds, à côté & pire que les talon à sa bare.

cors. Au figuré agassin à lëskino; AGALOùSsës. Voy. Agrévou, une borse.

AGANCHA ; Recevoir , ga- A GÂSSO; La pie : oiseau gner.

connu par son babil. On disoit AGANDOUNI. Voj.' Agou. autrefois, agasse , au lieu de Pie. rini.

L'oiseau appellé , pie grivetée AGANI , ou anouri ; Retrait , a des tâches blanches sur un mal nourri. Le bled qui a été ver

fond noir. Ce n'est guere que par fé, ou celui que la chaleur a fait là qu'elle differe de la pie. En mûrir trop tôt, donne un grain b. br. Agac, retrait. Agani au figuré ; maigre, AGASSOU , agassat ; Le petit sec, exténué décharné. Soui de la pie. Tramblo coumo love agani ; je meurs de soif. kiou d'un agassou ; il tremble AGANSA ; Pincer , prendre

comme la feuille. adroitement. En Espgl. Alcançar; AGASSOU , ou agassoun; Une attraper.

guiole : marque qu'une toupie, a AGANTA ; Saisir , empoigner, fait sur une autre ça la frapprendre au collet.

pant. AGÃOU. v. l. ou agoual;Canal, AGATI ; Attirer, amadouer. conduite d'eau. En lar. Aqua

AGATIS ; Dégât dommage lis , siye aquarium ; Voy. bëpkou. causé dans un champ par le

AGÂOUSSËS, ou algaloúlës; bétail. L'arrête-bæuf: plante épineuse AGAVOUNS. Voy. Agalousdes terres à bled, à fleur pour. Sës. prée légumineuse. Bon apéritif AGHÊIRĄ. Voy. Acaira.. employé pour les maladies du AGHÉIRÂDO, Coinbar à la foie.

fronde , ou à coups de piccrc. AGÂOUTA ; Coucher en joue. AGHI ; Haïr.

AGARA; Voir , regarder. Ce AGHIAL. Voy. aghiệlas. verbe n'est usité qu'à la seconde AGHIÉ. Voy. aighieiro. & à la troisieme personne de AGH Í É LAS, aghiol, ou l'impératif agaro ; vois agaras; aghial; Le vent de Nord-Et, Voyez. Agaro .. ... Prends ou l'aquilon, un peu défiguré garde que.... Agâro lou , terme dans, aghielas. Le mot aquilon de mépris ; voyez le beau n’entre guere que dans le style merle !

sublime, ou poétique. AGARI; Agacer,

AGHINCHA ëmë mëssëion ; AGARUS. Voy. Jharugas. Tirer contre quelqu'un des noAgarussi ; Abougri.

yaux de cerises. Voy. Acaira. AGAS ; L'érable : arbre done AGLADI, ou dëglëzi .; Sc le bois sert pour le charronnage: fendre , s'entr'ouvrir. Les vail. il y en a une espece qu'on em- seaux de i fûtaille sont sujets à ploie pour les ouvrages de mar- s'entr'ouvrir, ou bâiller de sé. queterie.

cheresse. Les levres se gercent. AGASSI, ou agaffin ; Un cor; AGLAN, ou aglian ; le gland & non, cor au pied i calus ou du chêne-blanc. Lous aglan a la

[ocr errors]

pas ,

un aneau ,

couant.

un

glandée. Aourići vougu istrč acoquiné. Le feu acoquine ; un un'aglan, é q'unpor m'aghés man. chien de challe s'acoquine à la jha ; j'aurois voulu être cent pieds cuisine & de César qu'il étoit, par-dessous terre.

il devient bientôt Laridon. On AGLATI ; (s') s'abaisser, dit aussi dans ce sens s'acas'incliner.

gnarder auprès d'une femme AGLAZIADOR. v. 1. Voleur s'acagarder dans la maison, d'esclaves. En lat. Plagiarius. Dérivé de, gouri,

AGLOUTOUNI. Voy. Agrou. AGOURUDAT; Blotti , tapi mandi.

en un coin , s'agouruda ; s'amonAGNEL ; Un agneau. Faites celer , s'acroupir. Voy. Amou. sentirle, gn mouillé, ne dites chouna.

( sous prétexte A GOUS TËN, avoustën; de prononcer d'une façon plus Agneau du mois d'Août. Dérivé délicate. Aco's la cansou l'a- d'agoufi ; Août. = Agouftën ; gnel blan ; c'est la chanson du aoûté , ou mûri. ricochet: on le dit de celui qui A GOUTA, égoutier. On ne fait qu'une note , ou qui ne égoutte une falade", en la sé. fait que rabacher.

'Agouta ; carir , épuiAGNÉLA ; Agnéler: ou mettre ser, mettre à sec. On met à rec bas un agneau.

un ballin

un reservoir , AGNÉLO, ou anielo ; la nielle étang en en lâchaut la bonde. plante des bleds & du genre des AGOÛTO; Une écope de bâ. Lychnis. Elle a une fleur pour- teau pour en vider l'eau. pre & des semences noires. La AGRADA ; Plaire , convenir. nielle eft ausli une maladie du Aco m'agrado; cela me fait plaibled dont elle convertit le grain fr. S'agrâdou ; ils s'aiment, ils avant qu'il mûritse en une pous- se conviennent l'un l'autre. Giere noire. Voy. Carbounel. AGRADABLË. y. l. reconnoil

AGNUÉ, anêit, agnoch. Cette sant. nuit cette nuit-ci. En y. fr. AGRADÊLO,

vineto ; L'é Anuit, ennuir.

pine-vinette' : arbrilleau dont les AGNUÉCHA; (5) Se mettre petites baies longuectes, aigreà la nuit, voyager de nuit, lerres , d'un beau rouge & qui s'anuiter.

viennent en petites grappes , ler. AGÔOUSSES , garoủlio, abál- vent à faire une conferverasës, ou avôous'ës ; Le petit fraîchi Tante & d'un goût agréable. chêne-vert épineux : arbrilleau AGRADIÉS ; Corvées qui condes landes du Languedoc sur le- fiftent en des journées de traquel se nourrit un insede connu vail qu’uu vallal fait pour son depuis long-temps sous le nom Seigneur. Agradiés dérive-c-il du de Kermès, ou graine d'écar- latin, gratus , ou de , agridies ; late ; & de nos jours , sous ce jour, ou journée des champs ; lui de galle-inseđe que lui donna il y a à parier pour le dernier ; Mr. de Reaumur ; en apprenant car ces journées n'ont rien d'aau monde savant d'après l'obser- gréable pour le paysan. vation de M. Nillole, que ce AGRÂIROUS; Cerceaux d'un qu'on regardoit auparavant com- tonncau, de fix sétiers. me une excroillance de cet ar- AGRÂOULO ou grâoulo ; brisseau, étoit un vrai insecte. Corneille. Voy. Courbatas. = Voy. Vërmiliou.

Agraoulat ; le petit d'une CorAGOURA ; Tromper. Agou- neille. râirë ; trompeur, fourbe.

AGRÃOUMILIA , ou aplâouti; AGOURINI, abroudi , achini , Blocti , accroupi. Voy. Amouou agandouni ; Acoquiner, chouna.

OU

mieux que ,

[ocr errors]

qux vers.

[ocr errors]

en un monceau

AGRÂOUTOUNI, ou rēgour AGRIOLO. Voy. aouriólo. tiliar ; Recroquevillé , ratatine. AGRIÒTO ; La griote : vaá = Agrâoutouni ; accroupi. riété de ce qu'on appelle à Paris AGRAS; Du verjus.

cérise, à laquelle la griote rerAGRASSOL; La groseille. = semble parfaitement au goût près : Agralloulié ; le groselier. les cérises sont douces & font

AGRAT, aco's à moun agrat ; un excellent manger : les griotes Cela me plaît.

font fort aigres : le nom de céAGRAVA; Couvrir de gra- rise est d'ailleurs un terme géé vier. = Sabler une allée. = nérique pour les différences erLester un navire. =s'en fabler; peces de ce fruit. Aco's vrát échouer sur le sable d'une ti.

coumo manjhan d'agriotos ; c'est viere.

vrai comme il neige boudins. ft. AGRËFIÉN ; grëfioun-durdou, fam. ou pëtarêou; Le bigareau : forte AGROUMANDI; Apâter , de cérise caffante fort sujette affriander , & dans le st. b. af

frioler. On affriande les enfans AGRÉIÂNSA.v. 1. Aigreur. = avec des dragées & autres paIrritation.

reils bonbons. Le gain l'a affrioA G,R Ë J HA. Voy. âigrëjha. lé , ou affriandé, & non , agour: AGRËOU. v. l. Grief, sujet de mandi, barbarisme , ni alléché, plainte.

qui vieillit. AGRËPËZI , ou agroumoulit ; AGROUMILIA , agroumouli; Engourdi.

Blori , amoncelé, accroupi. S'a. Å GRÈTO, ou ghirãou. groumilia; s'accroupir, se mettre Voy. âigrëro & ghirãou.

en un peloton AGRÉUJHÉR. v. 1. Être à AGROUMOULDIT ; Engourtharge.

di. AGRËVIAR. V. l: Supporter

AGROUTIÉ; Un griotier. avec peine. Fom agréviadi ; gra.

AGROUVA ; A croupetons: vati sumus.

Une femme à croupetons est assise A G R Ë VOU, grëfuélio , sur ses talons. grifoul , ou agalous ; Le Houx: AGRUMÉLA ; Pelotonner; arbre qui conserve toute l'an- mettre en peloton. Pro plotonnée la verdure & dont les feuil- ner, ploton. Voy. Ëscãoutound. les lisses, luisantes & d'un beau Voy. Grumel. = S'agrumela ;

rone bordées de piquans. s'accroupir.
Il porte des baies couleur d'é- AGRUNAS. Voy. Bollissou.
carlate. On fait la glu avec la AGRUNELIÉ agrunié
seconde écorce du Houx, qu’oń agrënié, Un prunelier , ou pru“
a fait macérer dans l'eau. On ap- nier sauvage.
pelle Houssaie un champ rem- AGRUNÊLOS , agrûnos , ou
pli de Houx. De là le n. pr. La agrënos, ou prunos bollisiou ;
Houllaie ; 'en espgl. Agrefolio, En Des prunelles, ou prunes sauva-
lat. Aquifolium.

ges, avec quoi on fait le vin de
A GʻR E VOU. n. pr. st. prunelles.
Agreve , évêque du Pui. En lat. ‘AGRUPIT, ou agrupëzit ; AC
Agripinus.

croupi.
AGRIMOULIÉ ; Le groseliet AGRUTA; Ravir, ôter. En
épineux, dont les baies appe- grec, agravo ; capio.
lées , agrimoúlios , font de

gros AGUISCOSIA. v. l. Artifice; grains de couleur du raisin blanc ; adresse. d'un goût douceâtre & qui vien- AGULIÂDO, guliado , toucabent un à un ; & non , en doüro ; L'aiguillon d'un labout grappe.

Le bout pointu fert à

piquer

vert

011

reur

« AnteriorContinuar »