Séances, recueillies par des sténographes, et revues par les professeurs. Débats, Volumen2

Portada

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 210 - Passé simple je fus tu fus il fut nous fûmes vous fûtes ils furent...
Página 135 - Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement , Et les mots pour le dire arrivent aisément.
Página 405 - Par quel ordre, ô soleil, viens-tu du sein de l'onde Nous rendre les rayons de ta clarté féconde? Tous les jours je t'attends, tu reviens tous les jours: Est-ce moi qui t'appelle, et qui règle ton cours?
Página 494 - Fendent les flots tremblants * sous un si noble poids. Louis, les animant du feu de son courage, Se plaint de sa grandeur qui l'attache au rivage. Par ses soins cependant trente légers vaisseaux...
Página 416 - Qu'aux accents de ma voix la terre se réveille : Rois , soyez attentifs ; peuples , ouvrez l'oreille : Que l'univers se taise , et m'écoute parler. Mes chants vont seconder les accords de ma lyre : L'esprit saint me pénètre; il m'échauffe, et m'inspire Les grandes vérités que je vais révéler. " L'homme en sa propre force a mis sa confiance ; Ivre de ses grandeurs et de son opulence , L'éclat de sa fortune enfle sa vanité.
Página 412 - Mais qu'il ne songe plus, Céphise, à nous venger : Nous lui laissons un maître, il le doit ménager. Qu'il ait de ses aïeux un souvenir modeste : II est du sang d'Hector, mais il en est le reste; Et pour ce reste enfin j'ai moi-même, en un jour, Sacrifié mon sang, ma haine, et mon amour.
Página 390 - Pauvre Didon , où t'a réduite De tes maris le triste sort ! L'un , en mourant , cause ta fuite ; L'autre , en fuyant , cause ta mort.
Página 407 - Mais il me reste un fils... Vous saurez quelque jour, Madame, pour un fils jusqu'où va notre amour; Mais vous ne saurez pas, du moins je le souhaite, En quel trouble mortel son intérêt nous jette , Lorsque, de tant de biens qui pouvaient nous flatter, C'est le seul qui nous reste, et qu'on veut nous l'ôter.
Página 215 - Forme j'eusse eu tu eusses eu il eût eu nous eussions eu vous eussiez eu ils eussent eu SUBJONCTIF Présent ou Futur que j'aie que tu aies qu'il ait que nous ayons que vous ayez qu'ils aient...
Página 323 - Comme on voit un torrent, du haut des Pyrénées, Menacer des vallons les nymphes consternées : Les digues qu'on oppose à ses flots orageux Soutiennent quelque temps son choc impétueux ; Mais bientôt, renversant sa barrière impuissante...

Información bibliográfica