Imágenes de páginas
PDF
EPUB

leur Sergent un autre de leurs camarades Comment les secourir ? Ils dépouillent, ils déchirent leurs chemises par lambeaux, ils y ajoutent leurs mouchoirs pour for : mer de leur mieux des appareils & des bandages, ils leur font boire le reste de leur eau-de-vie , les embrassent, les caressent, & raniment leurs corps & leur courage, en les consolant. Que ferontils pour

les retirer du champ de bataille, pour les transporter ? Ils rêvent , ils pensent , ils cherchent çà & là , ils trouvent enfin une petite charrette à deux roues, qu’on avoit detellée , & abandonnée pendant l'action, ils y placent leurs trois compagnons, s'y attellent eux-mêmes avea un gros chien, qui les avoit suivis, & la menent pendant 2 lieues jusqu'à un hameau, où ils s'arrêtent pour secourir plus particulièrement le Sergent qui va mourir ; un d'eux l'exhorte à la mort,

l'autre

par

ses soins tâche de prolonger sa vie ; le Sergent meurt, ils l'enterrent, & n'ayant point d'argent, ils donnent la dépouille au paysan qui leur avoit prêté le couvert & quelques autres petits secours , lui recommandant de faire prier Dieu pour son ame ; ils se remettent en marche avec le Capitaine & leur autre camarade, ils arrivent enfin au camp, portent le Capitaine à sa tente, le soldat à l'Hôpital , & conduisent la petite charrette chez le grand Prévột de l'armée , lui disant pourquoi ils l'ont prise, & l'endroit où ils l'ont trouvée , pour que le propriétaire puisse la reconnoître & la réclamer.

[ocr errors]

CHAPITRE VII I.

!

Discours aux Soldats sur la piété & sur

la religion. UN

N malhonnête homme ne craint point Dieu. Soldats, j'en appelle à vous-mêmes : Un malhonnête homme fut-il jamais un soldat? Soldats , les dons les plus précieux sont la religion, la vertu & l'honneur ; votre essence est de les posséder. Soldats, Dieu vous commande d'obéir au Roi ; le Roi vous ordonne de servir Dieu.

La piété, la sainteté d'un homme de guerre, consistent à remplir tous les devoirs d'un chrétien & d'un brave guerrier. Tant d'intrépides soldats, comme les saints Arcade, Marin , Alexandre , Emilien, Pacome, Donatien, Rogatien, Ferreole, tribun militaire, & un de ses soldats nommé Julien, Leon, Vietrice Leon , Victrice , Romain

« La

Ours, Vare, Martin & Victor , qui souffrit le martyre par

les ordres de l'Empereur Maximien présent, après la légion Thebéene, & qui pendant qu'on le tourmentoit, tenoit les yeux au ciel, demandant la patience à celui dont elle est le don ; Jesus - Christ lui apparut tenant fa croix entre les mains , & lui dit : » paix soit avec vous, Victor ; je suis » Jesus qui souffre dans mes Saints; prends » courage , je t'assiste dans le combat » : (Fleury, Hift. Ecclés. L.VIII, p. 401;) tant de braves soldats ne font honorés dans l'église, que parce qu'ils ont été bons chrétiens & bons soldats. Un homme de guerre ne sçauroit être bon chrétien, s'il n'est pas bon guerrier, & jamais il n'est meilleur guerrier, que lorsqu'il vit en bon chrétien. Le précurseur de Jesus-Christ ne disoit pas aux soldats d'abandonner leur profession, mais d'y vivre saintement. Il n'est point de vertu qu'un homme de guerre n'ait souvent occasion de pratiquer; des @uvres de paix & de zele, des ceuvres de

1

miséricorde & de religion , des œuvres de justice & de charité, des æuvres d'obéifsance & de modération, des æuvres de mortification & de pénitence ; comme il n'est point d'exemple qui porte avec soi plus d'édification que

celui d'un homme de guerre. Les meilleurs, les vrais soldats, qui pourroit en douter ? furent toujours les foldats de Jesus - Christ. Soldats, en fut-il parmi vous, qui remplissant ses devoirs de chrétien , ayent jamais manqué, hésité à remplir tous ceux d'un brave soldat !

Soldats, mes amis, mes compagnons , leur disoit Bertrand du Guesclin ! soldats, trois points ; le premier , la crainte de Dieu ; le second, le soin de votre honneur, plus que de votre vie; le troisieme, le service de votre Roi.

L'Empereur Marc - Aurelle rendoit compte lui - même au Sénat qu'il devoit fa délivrance & une mémorable victoire aux prieres , comme à l'intrépidité des foldats chrétiens.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »