Imágenes de páginas
PDF
EPUB

» taire étant une fois abolie, le soldat » n'obéira plus au Centurion, le Centurion » au Tribun , le Tribun au Lieutenant, le v Lieutenant au Consul , le Maître de la » Cavalerie au Dictateur; lorsqu'on ne ref» pectera plus les hommes ni les Dieux; que » les ordres des Généraux & les auspices » ne seront plus observés ; que les soldats » sans congé se répandront de côté & v d'autre où il leur plaira ; qu'oubliant la » religion du serment, & n'ayant pour » guide que la licence , ils se dégageront » du service à leur gré ; qu'on ne se » trouvera plus sous le drapeau , qu'on ne » s’assemblera plus à l'ordre ; qu'on ne » distinguera plus ii c'est de jour ou de » nuit, dans un lieu favorable ou con» traire, par l'ordre ou sans l'ordre du » Général qu'il faut combattre ; qu'on ne » sera plus attentif à suivre son drapeau , » ni à garder ses rangs ; en un mot , que » la milice, au lieu d'être gouvernée » comme elle l'a toujours été, par le ser» ment & par des usages inviolables , de» viendra un aveugle brigandage, sans re» gle & sans loi: Tribuns du peuple , ren» dez-vous responsables de ces désordres » à tous les siecles à venir ; chargez vos » têtes de l'horreur de tous ces crimes » pour soutenit Fabius dans sa désobéif» fance ».

Hist. Rom. tom. III, pag. 167 & 168.

Jeunes Officiers , Plutarque vous présente enfin dans le tableau du jeune Marcellus le plus beau modele que vous puissiez vous proposer ; le voici :

« Marcus Claudius , celui qui fut cinq » fois Consul à Rome , étoit fils d'un » autre Marcus; mais il fut le premier de » sa maison surnommé Marcellus , qui » vaut autant à dire comme martial & bel

liqueux, ainsi comme écrit Posidonius , » pour ce qu'il étoit adroit aux armes, » expérimenté au fait de la guerre , fort » & dispos de la personne , prompt à la » main , & aimant de sa nature à com» battre : mais il ne montroit cette apreté

[ocr errors]

1

[ocr errors]

و

» & ardeur de combattre , qu'à la guerre » contre l'ennemi seulement; car au de» meurant les mæurs étoient fort douces » & fort atrempées. Il aima les disciplines » & lettres grecques, jusqu'à honorer & » estimer seulement ceux qui en savoient : » car au reste les affaires l'en garderent » d'y pouvoir vaquer, & de s'y exerciter » autant comme il eût bien désiré, pour ce » que s'il

у
eût

onques hommes ausquels » Dieu , ainsi que dit Homere, fit

» User en guerre & en sanglans estours

» Leurs jeunes ans jusqu'à leurs vieux jours; » ce furent les Nobles & les principaux » hommes Romains de ce siécle-là , qui » en leur jeunesse eurent à combattre con» tre les Carthaginois , en la Sicile ; en » leur fleur d'âge, contre les Gaulois ; & » en leur vieillesse, contre Hannibal

Hom. Plut, in Marcello , pag. 297.

».

CHAPITRE V I.

Des honneurs qu'on rendoit chez différens

peuples aux soldats parvenus , lors de leur éle&tion.

[blocks in formation]

LORSQU'UN

ORSQU'UN soldat , après avoir obtenu diverses récompenses, méritoit d'être élevé au grade d'Officier , on assembloit l'armée, on menoit le candidat dans le lieu vexillaire ( au centre des drapeaux, des étendarts & des signes , qui étoit le milieu & le vuide intérieur de la phalange): là on le dépouilloit d'une robe ou tunique , & d'une couronne blanche ou verte , qui étoit le premier habit de reception ; on le révêtoit ensuite de l'habit de soldat & fucceffivement de tous les habits des différens grades qu'il avoit obtenus ; enfin on lui mettoit à la main gauche un dra

peau ,

s'il étoit fantassin, ou un étendart ou un signe , s'il étoit cavalier , en lui faisant lever la tête & la main droite vers le ciel. Alors il.prononçoit à haute voix, il renouvelloit ses væux militaires & le ferment patriotique. Les voux & le ferment proférés, le Commandant lui inposoit & lui ceignoit lui-même les différentes marques d'Officier , lui en revêtoit le grand habit & l'arme principale, l'embrassoit, le faisoit élever sur un bouclier, le montroit, le nommoit , & l'annonçoit à toute l'armée, avec toutes les actions de valeur & de vertu que la patrie venoit de couronner.

Inter vexilla , jusjurando fa&o & elato, fuper clypeum exercitui integro monstrabatur , nominabatur, proclamabatur promotus & decoratus miles.

C H E Z LES ROMA IN S.

Le foldat élu étoit conduit au champ de Mars , ou par toute la centurie ou par la turme entiere dont il étoit, Un Tribun

و

« AnteriorContinuar »