Imágenes de páginas
PDF
EPUB

MITE.

D. L'ER-tion de son voyage, depuis son ar

rivée à Pragué.

Etant depuis retourné en Italie, il mourut à Livourne l'an 1613. âgé d'environ 29. ans. Sweertius attribue fa mort à une maladie honteuse, qui étoit le fruit de ses débauches; ce qui rendroit croyable une partie du mal que Scioppius a dit de lui. D'autres ont mieux aimé dire qu'on l'empoisonna.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Panegyricus Cosme Medices, Ferdinandi Filio , Magno Hetrurie Principi, diétus , cum Maria Magdalena Auftriaca nuptiarum facris initiaretur. Florentiæ 1608. in-40.

2. Epitaphium , five laudatio in funere Ferdinandi Medices , Magni Hetruriæ Ducis , ad Divi Laurentii Jun ftitio ejus dicta Idibus Martiis 1609.

Je ne sçai si cette piece a été imprimée hors du Recueil de Grevius, dont je parlerai plus bas.

3. Iter Germanicum , five Epistola ad Equitem Camillum Guidum , Scripta de Legatione ad Rudolphum Casarem Auguftum, * aliquot Germania Principes. Lugd. Bat. 1637. in-16. Dans un Recueil intitulé : Status D. L'ERparticularis Regiminis S. Caf. Maje- MITE. ftatis Ferdinandi II, p. 299. Cette relation eft curieuse. On y trouve assez au long le caractere des Princes d'Allemagne de ce temps-là, qui n'y sont nullement flattez. On voir

par le commencement qu'il avoit écrit d'autres lettres sur le mêm me voyage, mais elles ne font

pas venues jusqu'à nous.

4. De Helvetiorum , Rhetorum , Sedunenfium , fitu, Republica , & moribus Epiftola ad D. Ferdinandum Gonzagam, Mantue Ducis filium. Lugd. Bat. Elzevir 1627. in - 24. Avec quelques autres Ouvrages sur le même pays, publiés fous le titre general de Respublica Helvetiorum.

s. Ad Janum Gruterum , cum antiguas Inscriptiones ederet , Carmen. Ce Poëme, qui est de plus de cent vers, a été inseré dans le 29. tome des Delitie Poëtarum Belgicorum de Gruter. P. 1134.

6. Aulice vitæ ac Civilis libri iv. Ejufdem Opuscula varia, Cura Joannis Georgii Grevii. Ultraje&ti 1701. in-8°, Cet ouvrage de l'Ermite , qui

MITE.

D. L'Er-n'avoit pas été encore imprimé, a

été communiqué par M. Magliabechi à Gravius , qui l'a donné au public avec les autres pieces de l'Ermite dont j'ai parlé ci-dessus.

H meritoit de paroître au jour, & on ne peut le lire qu'avec plaisir, soit à cause de la pureté & de l'élegance du stile , soit par rapport à la multitude des exemples toûjours bien choisis & rapportés à propos, foir enfin à cause des traits de Satyre qui y sont mêlés.

7. Epistola robilissimi & litteratissimi Viri Patavio ad Gasparem Scioppium Romam scripta 1610. in-4°. Cette Lettre est extrêmement rare, & Gravius n'a pû la recouvrer pour

la faire entrer dans son Recueil. L'Ermitely prend la défense de Joseph Scaliger contre Scioppius , qui le refuta à fa maniere accoûtumée, c'està-dire , en publiant mille contes diffamatoires de sa vie, dans ses Am. phorides , qui parurent l'année suivante 1611.

8. Anvertimenti Civili di Ascanio Piccolomini , estratti da i primi 6. libri degli Annali di Carnelio Tacito , dati

in luce da Daniele l'Heremita, In Fi- D. L'ERrenza 1609. in-4°.

MITE, V. Valerii Andrea Bibliotheca Belgica. Francisci. Sweertii Athena Belgica. La Préface que Grevius a mife à la tête de ses ouvres. Bayle Dictionnaire.

Cet article est tiré d'une Bibliotheque Manuscrite des voyageurs.

GEOFFROY VALLE'E.

EOFFROY Vallée , mal appel- G. VAL

de la Vallée par la Croix-du- LE’E. Maine , & par Bayle , & du Val par d'autres, naquit à Orleans de Geoffroy Vallée , sieur de Chenailles, Controlleur du Domaine dans cette ville, & de Girarde le Berruyer, fille de Pierre le Berruyer, Avocat Fiscal de la même ville, & porta le furnom de sieur de la Planchette.

René de la Barre, au commencer ment de ses notes sur Novatien de Trinitate , & Louis d'Orleans dans son Banquet du Comte d'Arête, l'appellent ausi bien que la Croix-du-Maine La beau Vallée, ce qui nous fait voir

G. Val-qu'il étoit connu par sa beauté & LE'E.

sa bonne mine.

Nous ne trouvons aucun Auteur, qui nous inftruise de ce qui le regarde , à l'exception de son impieté & de son fupplice, encore en parlentils d'une maniere fort peu exacte.

C'est lui que le P. Garaffe à voulu designer dans le second livre de fa Dočtrine Curieuse, où il s'exprime ainsi

p. 142. » L'an 1573. fous le regne de Char» les IX. il y eut dans Paris un mé

chant homme vagabond , lequel » ayant été pris sur le fait , dogmao tisant en secret pour l'Athéisme, so fut deferé au Parlement, & com, u me impie, condamné à une étroido te prison, jusques à ce que plus

pleinement on pût être informé » de fes déportemens & de sa vie : 30 & comme l'affaire alloit un peu » trop languissant, suivant la coû. w tume des bonnes actions, lesquelo les fe rallantissent sur leurs pro

grès, Sorbin Evêque de Nevers, » & Confeffeur du Roi, étant in> formé de l'affaire, eut le courage » de remontrer à fa Majesté le Jeu

« AnteriorContinuar »