Imágenes de páginas
PDF
EPUB

cela dans le Dauphiné en 1621. & F. ŠPAN demeura pendant trois ans en quali- HEIM. té de Précepteur chez Jean de Bonne, Baron de Vitrolle, Gouverneur d'Anbrun.

Ce temps écoulé, il retourna å Geneve , & vint ensuite à Paris, où il trouva un de fes

parens, nommé Samuel Durant , qui étoit Ministre de Charenton, & qui lui conseilla de ne point accepter une chaire de Philosophie à Lausanne , qu'on lui offrit alors.

Au mois d'Avril 1625. il fit un voyage en Angleterre , & y apprit la langue Angloise. La peste l'ayant chasse d'Oxford âu bout de quatre mois, il revint à Paris, & il eut le chagrin d'y voir mourir Samuel Dwrant , qui lui laissa fa Bibliotheque.

Tout le temps qu'il passa à Paris, depuis son retour, für employé à apprendre les langues Chaldaïquc & Syriaque.

Ses amis l'ayant engagé à aller disputer à Geneve une chaire de Philosophie qui étoit vacante, il s'y rendit au mois de May 1627. & l'ob. tint.

F. SPAN- Il fe maria au mois de NovemHEIM.

bre de l'année suivante 1627. & épousa Charlotte du Port, fille de Pierre du Port, Conseiller du Roi & Commissaire des vivres dans les Armées de Sa Majesté , dont il laissa fept enfans, entre lesquels les deux aînés ont été illustres dans la République des Lettres; Ezechiel, & Frederic. J'ai parlé du premier dans le second volume de ces Mémoires p. 222. Je parlerai plus bas du second.

Quelque temps après il se fit recevoir Ministre , & prêcha depuis tous les dimanches en François dans le temple de 3, Gervais jusqu'à l'an 1631. que Benoît Turretin étant mort, il fut choisi pour remplir la chaire de Théologie qu'il laissoit vacante.

Il s'acquitta des fonctions de cec emploi avec une réputation, qui le fit rechercher par plusieurs Academies. Celles de Lausanne, de Groningue & d'Heidelberg se donnerent bien du mouvement pour l'avoir , mais il refifta à toutes leurs instan. ces. Celle de Leyde fut plus heureule, & il en accepta la vocation. On fit à Geneve tous les efforts imaginable pour le retenir , & lorsqu'on vit F. Srans que

la chose étoit impossible, on ne HEIM. le congedia qu'avec des marques fin, gulieres d’estime & d'affection.

Avant que de se rendre à Leyde , il alla se faire recevoir Docteur en Théologie à Base , pour se conformer aux usages du Pays où il alloit , & où ce degré est necessaire ; au lieu qu'à Geneve , & dans les Academies que les P. Reformez avoient en France , les Profeffcurs en Théologie ne le prenoient point, parce qu'il leur étoit inutile.

Il partit de Geneve en 1642. après y avoir professé la Théologie onze ans de suite , & y avoir été Recteur depuis 1633. jusqu'en 1637. temps auquel on celebra l'année feculaire de la P. Reforme; ce qui lui donna occasion de faire un discours sur cette matiere. Il arriva à Leyde le 3.

Octobre 1642. Il y foutint & y augmenta même la réputation , qu'il avoit euë jusques-là ; mais fes grands travaux abregerent sa vie. Les leçons & les disputes Academiques, les prédicacions, les livres qu'il composoit,

[ocr errors]

F. SPAN- beaucoup de soins domestiques,
HEIM. beaucoup de visites, ne l'empêche-

rent pas d'entretenir un grand com,
merce de Lettres.

Il mourut le 30. Ayril 1649. âgé
de 49. ans.

C'étoit un homme laborieux, pro pre aux affaires; ardent, facile à s'irriter, & dont la maxime étoit qu'il falloit se battre contre fes freres même dans les moindres choses qui interessoient la Religion.

Catalogue de ses Ouvrages.

1. Le Soldat Suedois, l'histoire de ce qui s'est passé en Allemagne des puis Pentrée du Roi de Suede en 1630. jusqu'à sa mort. Geneve 1633. in-8°, Spanheim composa cet ouvrage, auquel il n'a pas mis fon nom, à la priere de l'envoyé de Gustave , Roi de Suede, à Geneve,

2. Le Mercure Suisse , contenant les mouvemens de ces derniers temps , jufqu'en 1634. in-8°. 1634. Il n'a pas mis non plus son nom à cet Ouvrage.

3. Commentaire historique de la vie

de la mort de Christophe Vicomte da Dhona; Par F, S. (Frederic Spanheim)

Ĝeneve 1639. in-4".

F. SPAN4. Mémoires sur la vie de la mort heim. de Louise Juliane Electrice Palarine avec plusieurs evenemens notables de l'histoire des guerres dernieres d'Allemagne. Leyde 1645.-in-4°. Ce livre eft encore Anonyme.

5. Geneva restituta , five admiranda Reformationis Genevensis historia oratione saculari explicata à F. S. (Fred. Spanheim) Geneva 1635. in-4°. It. Dans le 29. vol. des Oeuvres de fon fils Frederic. C'est le discours qu'il prononça , lorfqu'on celebra à Geneve l'année feculaire de la P. Res forme.

6. Dubia Evangelica difcuffa 6 vindicata. Geneva 1634. in-4°. Pars fecunda oge tertia. Ibid. 1639. in-4°. It. Toutes les trois parties Geneva 1639. 1658. 1700. in-4°. deux tom, Cet ouvrage, où Spanheim réfoût plusieurs questions touchant les contradictions apparentes des Evangeliftes ; & explique plusieurs difficultez du Texte de l'Évangile , est fort bon. Abraham Calovius a cependant accusé l'Auteur, d'avoir mieux réussi à trouver des difficultez, qu'à les resoudre.

A iiij

« AnteriorContinuar »