Imágenes de páginas
PDF
EPUB

& qu'ils vivent plus long-tems que la plu part d'eux. Or, fi les hommes font fi nombreux aujourd'hui qu'ils ne vivent que foixante ou cent ans au plus, que feroit-il arrivé, fi leur vie étoit auffi longue que celle des anciens patriarches ? alors non feulement le nombre des génerations feroit allé en augmentant, mais la tige fubfiftant toujours, ils auroient par eux-mêmes augmenté le nombre des individus, enforte qu'ils n'auroient pû compter leurs defcendans, ni connoître les degrés de leur affinité avec eux. C'eft ainfi que fuivant la relation de Moyfe, le premier homme vit jufqu'à fa neuviéme géneration, c'est à dire juqu'à Lamech pere de Noé; que Mathufalem vêcut jufqu'au tems du deluge, & que Noé étoit le contemporain de tous les hommes depuis Enoch jufqu'à Abraham. Or un pere voyant un fi grand nombre de génerations, il falloit, malgré la mort de quelques-uns de fes defcendans, qu'il lui en reftât encore un très grand nombre. Une preuve de ce que j'avance, eft que fi la moitié des hommes du dernier fiécle vivoit encore, la terre feroit trop petite pour les contenir: au lieu qu'il eft très rare, depuis que la vie des hommes eft communément bornée à 70 ans, qu'ils voyent leur quatrième gé neration ou leur arriere petit fils; car les

[ocr errors]

hommes vivent à peine aujourd'hui ce que Mathufalem vêcut au delà de neuf cens ans; & il y a déja bien des fiécles qu'il en va de la forte.

Y

D'ailleurs, les livres faints nous apprennent bien que la vie des patriarches a été très longue, mais on ne fçauroit prouver par ces mêmes livres qu'elle ne s'étendît pas encore plus loin. Car, fans nous arrêter à l'opinion de quelques auteurs qui prétendent qu'Adam a plus vêcu que le refte des hommes, parce qu'on fuppofe qu'au tems de fa création il étoit comme un hom me parfait, ou comme ayant foixante ans; & qu'en ajoûtant ce nombre à celui de 930 qu'il vêcut en effet, il auroit vêcu vingt & un an plus qu'aucun de fes defcendans. Sans nous arrêter, dis-je à cette opinion, fommes-nous obligés de croire que Mathufalem eft celui de tous les patriarches qui a vêcu plus long-tems, quand Moyfe ne l'affure pas précisément? on doit pourtant avouer que cela eft vrai par rapport aux dix perfonnes dont Moyfe marque les âges; mais il ne paroît pas que cela fût également vrai des fept de la race de Cain, & de leurs defcendans. Il eft au contraire vraisemblable que plufieurs de cette race vêcurent plus long-tems que ceux de la race de Seth, puifque fept génerations du premier rempliffent un auffi

grand intervalle que les neuf du dernier. Pour ce que l'on dit communément que Dieu ne voulut pas permettre qu'aucun des hommes vêcut mille ans, afin qu'aucun, fuivant l'expreffion de David ne vêcut un jour devant Dieu, ce font des pieuses réflexions qui fuppofent le fait fans l'établir.

Nous comprendrons encore mieux combien la longue vie des hommes a dû contribuer à peupler la terre avant le deluge, fi nous entrons dans un plus grand détail, & que nous examinions combien d'hommes pouvoient fortir d'un feul qui auroit vêcu 700 ans, en fuppofant que le plus grand nombre de fes defcendans vivoit en même-tems. Et pour réuffir plus fure. ment, nous n'uferons pas de tous nos avantages; quoiqu'on compte 1600 ans depuis la création jufqu'au deluge, nous n'en pren drons que la moitié, nous ne commencerons pas même par le premier homme; mais nous fuppoferons qu'au fecond ou troifiéme fiécle de la création il y avoit fur la terre des femmes habiles à la géneration. Nous demandons feulement que l'on nous accorde qu'elles en étoient capables à l'âge de 60 ans, & qu'elles avoient 20 enfans à l'âge de cent, c'eft à dire un de deux en deux ans, ici nous ne tirerons point encore avantage de la vie de Mathufalem ni de celle des patriarches qui a été la plus

[ocr errors]

longue; nous choifirons ceux qui fuivant l'écriture ont vêcu le moins, excepté Enoch qui fut transferé dans le ciel après 365 ans de vie. Or nous trouverons que le pro duit d'une feule tige de 700 ans en multipliant toujours par 20 a dû monter à mille trois cent quarante-fept millions, trois cent foixante-huit mille quatre cent vingt perfonnes; en voici la preuve :

I 20

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

le produit 13 +7 368 420

Or fuivant ce calcul du P. Petau, la terre

fut plus peuplée avant le déluge, que në le font aujourd'hui l'Afie, l'Afrique & l'Europe; fur tout fi ce que dit Boterus eft vrai que Conftantinople la plus grande ville de l'Europe fans contredit, ne renferme que 700000 habitans. Et fi nous convenons de ce calcul, nous devons être plus tôt furpris que la terre ait pû contenir un fi grand nombre d'hommes, que croire qu'elle fût peu peuplée alors; il feroit même naturel de penfer que le deluge qui fut envoyé pour punir les hommes, étoit pref que devenu néceffaire, comme l'euffent été les fréquens raviffemens au ciel, fi le premier, homme avoit fçû conferver le privilege de l'immortalité,

Mais comme il y a des auteurs, qui pour concilier la vie des patriarches avec celle des hommes qui ont vêcu depuis, foutiennent que dans la narration de Moyfe il ne s'agit que d'années lunaires, nous répon dons que fi par ces années lunaires, ils entendent douze révolutions de la lune qui font 3 54 jours, la difference fera peu confiderable, & ne renverfera point notre hypothefe, puifque les années folaires n'excedent celles-ci que d'onze jours. Mais fi par une année lunaire ils n'entendent qu'une révolution de la lune, c'est à dire un mois; ils admettent en premier lieu une forte d'année dont les juifs ne se fer

« AnteriorContinuar »