Imágenes de páginas
PDF
EPUB

20

Elément fpongieux, léger & friable; & > cette définition explique parfaitement l'ef »fence, la nature, & les qualités propres »& particulieres de la Terre, à laquelle feule elles conviennent, & non aux autres » Elémens; & il eft vrai de dire qu'elle ne peut être pefante & folide, puifqu'elle eft rare, friable & pleine de porcs, dont on ne fçauroit être mieux convaincu qu'en remplifiant un verre de terre élémentaire, & verfant dans le même verre autant d'eau » qu'il en pourroit contenir quand il n'y auroit aucune chofe dedans. Alors on verra qu'il y entrera autant d'eau que s'il n'y avoit point de terre, ce qui eft une marque inconteftable de fa porofité & légereté.

30

>> Nous donnerons lè fecond rang à l'E»lément de l'Eau, comme à celui qui après la Terre nous eft le plus apparent. Les An>>ciens ont défni l'Elément de l'Eau, froid » & humide; & ils ont déclaré l'humidité fa qualité propre & naturelle, ce qui eft éloigné de la raifon. Car ce qui eft propre & naturel à chaque Elément, lui convient toujours à lui feul, mais l'humidité con-vient à l'air qu'ils mettent au rang des Elémens. Il eft donc vrai de dire que l'humidité n'eft pas la qualité propre & naturelle de l'Eau. Ainfi nous définirons l'Eau,

un corps élémentaire fimple & homogene, humide, qui fe coagule par le froid, & indifférent au chaud & au froid; mais fa pro-. pre & naturelle qualité eft la coagulation & congélation par le froid externe; car il n'y a pas d'autre Elément qui fe congele feul au froid, & c'est à lui feul que con» vient la congélation.

A l'égard du Feu & de l'Air, qu'on met au rang des Elémens, je vous dirai que le: Feu ni l'Air ne fe trouvant pas dans la compofition des mixtes, ne peuvent être mis au rang des Elémens : & comme le propre des Elémens eft d'entretenir & de nourrir toutes chofes, & que le feu, bien loin de les conferver,. les détruit, il nepeut être mis au rang des Elémens; outre que le feu matériel fe réfout en d'autres » fubftances; & le propre toutefois des Elémens, eft de ne pouvoir être réduits, ni naturellement, ni par art, en aucune subftance; de forte que le feu ne peut pas être un Elément, mais bien un mixte & un compofé, d'autant que tous les jours il s'en fait & produit par plufieurs voyes, foit par la 30 friction de deux corps durs, foit par divers >> miroirs qu'on appelle ardens ; & comme il >eft engendré journellement, il ne peut pas »être mis au rang des Elémens, qui ne peu>vent être engendrés ni produits.

»

[ocr errors]

3

30

*

Quant à l'Air, il ne peut pas non plus être mis au rang des Élémens, puifqu'il n'entre pas dans les corps des mixtes, » comme partie du compofé, & conftituant l'effence du mixte, mais feulement comme rempliffant les pores du mixte ; car fi l'Air étoit mis au rang des Elémens, il n'y au>roit pas d'Elément qui pût être réduit à fa fimplicité, parce que Fair par fa fubtilité rempliffant les pores des Elémens, il s'enfuivroit que les Elémens feroient compofés » d'autres Elémens, de forte que l'air n'eft pas un Elément conftituant l'effence des > mixtes, mais feulement rempliffant les po>res, afin que toute la nature foit jointe & unie en elle-même: & comme l'air externe n'eft pas de la composition des mixtes, l'air interne n'en fera pas non plus, →étant de la même nature. Ainfi de quatre Elémens reconnus par les Anciens, il ne » s'en trouve que deux ; mais comme on n'a pû reconnoître cette vérité que par l'analyfe des mixtes, on a trouvé qu'au lieu des » quatre prétendus Elémens il y en a cinq; fçavoir, la Terre & l'Eau dont je vous ai parlé, le Sel, l'Efprit & le Souphre, dont »je vais vous entretenir en peu de mots, » non pas comme d'une chofe nouvelle, mais comme d'une matiere rejettée par les uns, »& reçûë par les autres depuis long-tems.

B

30

[ocr errors]

30

»Le Sel eft un corps fimple élémentaire, chaud & humide dans fon intérieur, & » extérieurement froid & fec, qui fe réfout » à l'humide, & fe coagule au chaud. Il fe trouve le dernier dans la résolution des >> mixtes, joint avec la terre de laquelle on le fépare avec de l'eau, & on le réduit à la derniere pureté d'Elément.

30

>L'Efprit eft un corps fimple élémentaire, » qui entre dans la compofition des mixtes. Il est chaud & humide, & d'un goût acide. Si tous les Chimiftes connoiffoient bien cét Efprit, ils fçauroient ce que c'eft que le Mercure des Philofophes.

par

Le Souphre eft un corps fimple & élé»mentaire inflammable, qui fert de glu aux autres Elémens pour les joindre enfemble. L'inflammabilité eft fa qualité propre & naturelle, fans qu'il puiffe changer en au» cune autre fubftance; car quoiqu'il soit rarefié le feu, cela n'empêche pas que dans le recipient il ne fe remette en fouphre ou huile, comme il étoit auparavant. »Je ne vous ai entretenu fur les Elémens qui compofent les mixtes, que pour vous faire voir que je n'étois pas mal fondé, quand je vous ai dit que le corps humain n'eft pas compofé de quatre humeurs, 3 comme prétendent les Médecins, faisant quadrer leurs quatre prétendues humeurs,

R

[ocr errors]
[ocr errors]

aux quatre Elémens; car dans la compo»fition du corps humain il n'y a point d'autres Elémens que ceux qui fe trouvent dans » les autres mixtes, & on le peut éprouver en paffant un corps humain par le tamis chimique. C'eft ce que je vous ferai voir quand vous le fouhaiterez, & vos yeux yous feront avouer que c'eft une chimere que les quatre prétendues humeurs.

que

P

Ce commun fentiment qui n'eft fondé fur aucune raifon ni expérience, a fait "depuis tant de fiécles la Médecine n'a pû trouver aucun remede pour guérir la » moindre maladie avec quelque certitude; & je vous ferai connoître dans la fuite que tout ce qu'on a fait jufqu'ici pour la guérifon des maladies, eft oppofé à la raison & aux mouvemens de la Nature, & que ceux qui attribuent leur guérifon aux remedes ordinaires dont ils fe font fervis, fe trompent; car ils n'en font redevables » qu'à la bonté de leur nature qui a non feulement réfifté à la maladie, mais auffi à »la mauvaife qualité des remedes dont ils "ont ufé.

"

IS 913) 20

FOTOD 96. 510

[ocr errors]
[ocr errors]

Tous les Philofophes demeurent d'accord que les fubftances qui font les pre»mieres dans la compofition des mixtes, font les dernieres dans la réfolution, & que les dernieres dans la réfolution, fant les

01913 $1791 al 9b slow A

[ocr errors]
[ocr errors]

FORD

TAYL

« AnteriorContinuar »