Imágenes de páginas
PDF
EPUB

vie de trois autres, dont l'une traitera des fausses Médailles, des differentes manieres de les contrefaire ; & de la façon d'en découvrir aisément la fausferé. L'autre, de certains principes qui passent pour constans parmi les Curieux ; & facilitent beaucoup la Science des Médailles. Et la derniere, de la conduite que doit tenir celui qui se met à l'étude des Médailles , & qui veut faire un Cabinet.

1

[blocks in formation]

les ,

E ne prétens point j faire ici l'Eloge de la Science des Medail. ni exagerer

les grands avantages que l'on en peut tirer. Ce ne seroit qu'une répetition des louanges, que tant d’Auteurs, même du pre

mier ordre , luy ont donné dans leurs ouvrages. Je dirai seulement qu'elle ne mérite pas moins l'estime & l'appliCation des gens d'esprit, que l'Histoire ; laquelle n'a point de monument plus solide que la Medaille, pour justifier la veriré de fes évenemens. Elle luy en fournit encore quanti. té de crés-singuliers, dont la memoire ne se trouve poing conservée dans les livres. Cette étude inême a un touc-au. tre agrément. Mille choses y attirent la curiosité, & rien ne rebure l'esprit. Ce n'est point à un objet particulier qu'elle s'arrêre, qui demande une application fatiguante : elle ne se trouve point limitée à de certaines bornes qui nous concraignent : elle n'est point fi

[ocr errors]

longue , que la vie de l'hom- . me soit trop courte pour s'y rendre trés. habile. On apprend fans beaucoup de peine : on n'y trouve point ces épines qui rendent sur tout les commencemens toûjours trés facheux. Tout est agréable dans la science des Médailles: son étenduë eft trés-val. te : les objets de coures les fciences , & de tous les arts font de fon ressort. Elle est courte cependant, parce qu'el. le ne prend que le fin des cho. fes, que ce qu'il y a de plus remarquable dans l'histoire, & de plus rare dans les Aus teurs. On y fait tous les jours mille nouvelles découvertes, qui éguayent & qui satisfone l'esprit. Elle réduit pour ainsi parler en petit volume , les

[ocr errors][ocr errors]

fciences & les livres. Elle est courte encore

, parce qu'elle inftruit en un moment. Il ne faut que des

yeux pour apprendre ; enfin, c'est moins une érude qu’un divertissement. Tout ce quientre dans la composition de la Médaille y contribuë : les figures réjouissent la vuë par leur beauté : les Inscriptions éveillent l'esprit , le furprennent & le touchent. Ce sont des ta... bleaux qui parlent aux yeux, & qui font de grands discours en un mot, capables d'inf. truire toutes sortes de personnes , même les Princes, de ce qu'il y a de plus heroïque dans l'histoire, & de plus cu.. rieux dans la nature.

Mais cette science si agréable, ne laisse pas d'avoir ses:

« AnteriorContinuar »