Imágenes de páginas
PDF
EPUB

debamus panem in faturitate? Cur eduxiftis Bos in defertum iftud, ut occideretis omnem multitudinem fame?

4. Dixit autem Dominus ad Moyfen: Ecce, ego pluam vobis panes de calo: egrediatur populus, & colisgat que fufficiunt per fingulos dies: ut tentem eum utrùm ambulet in lege

mea, an non.
5. Die autem fexto
parent quod inferant:
fit duplum quàm
colligere folebant per fin-
gulos dies.

6. Dixeruntque Moyfes Aaron ad omnes filios Ifrael: Vefperè fcietis quòd Dominus eduxerit vos de terra Ægypti;

7. & manè videbitis gloriam Domini: audivit enim murmur veftrumcontra Dominum; nos verò quid fumus, quia muffitaftis contra

nos?

8. Et ait Moyfes: Dabit vobis Dominus vefperè carnes edere, & manè panes in faturi

du pain tant que nous voulions! Pourquoy nous avezvous amenez dans ce defert pour y faire mourir de faim tout le peuple?

4. Alors le Seigneur dit à Moïfe Je vais vous faire pleuvoir des pains du ciel : que le peuple aille en amaffer ce qui luy fuffira pour chaque jour, afin que j'éprouve s'il marche, ou non, dans ma loy.

5. Qu'ils en remassent le fixième jour pour le garder chez eux, & qu'ils en recueillent deux fois autant qu'en un autre jour.

6. Alors Moïfe & Aa ron dirent à tous les enfans d'Ifraël: Vous fçaurez ce foir que c'est le Seigneur qui vous a tirez de Ï'Egypte ;

7. & vous verrez demain matin éclater la gloire du Seigneur, parce qu'il a entendu vos murmures contre luy. Mais qui fommes-nous nous autres, pour que yous murmuriez contre nous ?

8. Moife ajoûta: Le Seigneur vous donnera ce foir de la chair à manger, & au matin il vous raffafiera

dc

de pains; parce qu'il a entendu les paroles de mur mure que vous avez fait éclater contre luy. Car pour nous qui fommes-nous? Ce n'eft point nous que vos murmures attaquent, c'eft le Seigneur.

9. Moïfe dit aussi à Aaron: Dites à toute l'affenblée des enfans d'Ifraël: Approchez-vous devant le Seigneur; car il a entendu

Vos murmures.

10. Et lorfqu'Aaron parloit encore à toute l'aflemblée des enfans d'Ifraël, ils regarderent du côté du de fert; & la gloire du Sei gneur" parut tout d'un coup fur la nuée.

11. Alors le Seigneur parla à Moife, & luy dit:

12. J'ay entendu les murmures des enfans d'Ifraël; dites-leur: Vous mangerez ce foir de la chair, & au matin vous ferez raffaficz de pains, & vous fçaurez que je fuis le Seigneur votre Dieu.

13. Il vint donc le foir un grand nombre de cail

tate: eò quòd audierie murmurationes veftras, quibus murmurati eftis contra eum : Nos enim quid fumus? Nec contra nos eft murmur veftrum, fed contra Do

[blocks in formation]

. 10. Expl. Un éclat & une fplendeur qui étoit com me une preuve de la prefence de la Majefté divine.

les qui couvrirent tout le camp; & le matin il fe trouva auffi en bas une rofée tout autour du camp.

Coturnix, cooperuit cafra: manè quoque ros jacuit per circuitum Caftrorum. 14. Cùmque operuiffet fuperficiem terra, apparuit in folitudine minutum, & quafi pilo tufum in fimilitudinem pruina fuper ter

ram.

15. Quod cùm vidiffent filii Ifrael, dixe runt ad invicem: Manbu? Quod fignificat: Quid eft hoc? ignora bant enim quid effet. Quibus ait Moyfes Ifte eft panis, quem Dominus dedit vobis ad Defcendum.

16. Hic eft fermo, quem pracipit Domi nus: Colligat unufquifque ex eo quantum fufficit ad vefcendum: gomor per fingula capita, juxta numerum animarum veftrarum que habitant in tabernaculo, fic tolletis.

17. Feceruntque it a filii Ifrael: collegerunt, alius plus, alius

minus.

18. Et meni funt

14. Et la furface de la ter te en étant couverte, on vit paroître dans le defert quelque chose de menu & comme pilé au mortier, qui reflembloit à ces petits grains de gelée blanche qui pendant Phyver tombent fur la

terre.

15. Ce que les enfans d'Ifraël ayant vu, ils fe dirent l'un à l'autre : Manhu? C'eft-à-dire : Qu'eftce que celà? Car ils ne fçavoient ce que c'étoit. Moïfe leur dit : C'est là le pain que le Seigneur vous donne à manger.

16. Et voicy ce que le Seigneur ordonne: Que chacun en ramaffe ce qu'il lay en faut pour manger. Prenez-en un gomor pour chaque perfonne, felon le nombre de ceux qui demeurent dans chaque tente.

[blocks in formation]

la mefure du gomor, celuy qui en avoit plus amaffé n'en eut pas davantage, & celuy qui en avoit moins preparé n'en avoit pas moins; mais il fe trouva que chacun en avoit amaffé lelon qu'il en pouvoit manger.

19. Moïfe leur dit : Que perfonne n'en garde jufqu'au lendemain matin.

20. Mais ils ne l'écoute rent point; &quelques-uns en ayant gardé jufqu'au matin, ce qu'ils avoient refervé fe trouva plein de vers, & tout corrompu. Et Moïfe fe

mit en colere contr'eux.

21. Chacun donc en recueilloit le matin autant qu'il luy en falloit pour le nourrir; & lorfque la chaleur du foleil étoit venue, elle fe fondoit.

22. Le fixième jour ils en recueillirent une fois plus qu'à l'ordinaire, c'eft-à-dire, deux gomors pour chaque perfonne. Or tous les Princes du peuple en vinrent donner avis à Moïfe,

23. qui leur dit : C'est ce que le Seigneur a declaré I fera demain le

ad menfuram gomor : nec qui plus collegerat, babuit amplius ; nec qui minus paraverat, reperit minus: fed finguli juxta id quod ede re poterant, congregaverunt.

19. Dixitque Moyfes ad eos ; Nullus relinquat ex eo in ma

ne.

20. Qui non audierunt eum, fed dimiferunt quidam ex eis ufque manè, & fcatere cœpit vermibus atque computruit, & iratus eft contra eos Moyfes.

[ocr errors]

21. Colligebant autem manè finguli quantum fufficere poterat. ad vefcendum : cùmque incaluiffet fol, Liquefiebat.

22. In die autem fexta collegerunt cibos duplices, id eft duo gomor per fingulos homines venerunt autem omnes principes multitudinis, & narraverunt Moyfi,

23. qui ait eis : Hoc eft quod locutus eft Dominus : Requies fab

bati

ti fanctificata eft Domino cras. Quodcumque operandum eft, facite: qua coquenda funt coquite: quidquid autem reliquum fuerit, reponite ufque in ma

ne.

24. Feceruntque ita ut præceperat Moyfes, &non computruit, neque vermis inventus eft

An eo.

25. Dixitque Moyfes: Comedite illud hodiè quia fabbatum eft Domini: non invenietur hodiè in agro.

26. Sex diebus colligite: in die autem feprimo fabbatum eft Domini, idcircò non inve

nietur.

27. Venitque feptima dies egreffi de populo ut colligerent,

non invenerunt.

28. Dixit autem Dominus ad Moyfen:

jour du fabbat, dont le
repos eft confacré au Sei-
gneur. Faites donc aujour-
d'huy tout ce que vous
avez à faire. Faites cuire
tout ce que vous avez à
cuire, & gardez pour de-
main matin ce que vous

aurez refervé d'aujour

d'buy.

la manne

24. Et ayant fait ce
que Moïfe leur avoit
commandé,
ne fe corrompit point
& on n'y trouva aucun

ver.

>

25.
Moife leur dit
encore: Mangez aujour-
d'huy ce que vous avez
gardé; parce que c'eft le fab-
bat du Seigneur, & que vous
n'en trouverez point au-
jourd'huy dans les champs.

26. Recüeillez donc pen-
dant les fix jours la manne;
car le feptiéme jour c'eft le
fabbat du Seigneur : c'est
pourquoy vous n'y en trou-
verez point.

,

27. Le feptiéme jour étant venu quelquesuns du peuple allerent pour recueillir de la manne; & ils n'en trouverent point.

28. Alors le Seigneur dit à Moife: jufqu'à quand Ufquequò non vultis refuferez vous de garder

K

mes

1

« AnteriorContinuar »