Imágenes de páginas
PDF
EPUB
[ocr errors]

lans dégradation & sans Le Roi a de ce Peintre perspective , le décréditoit le portrait du Grand-Maître dans l'esprit des Connoil- de Vignacourt, la mort de seurs.

la Vierge, une Bohémienne : Tous les Peintres se li- qui dit la bonne-avanture, guerent contre le Caravage; & un S. Jean-Baptiste. On ils lui reprochoient qu'il n'a' trouve dans la collection du voit ni genie , ni grace, ni Palais Royal , le sacrifice intelligence, ni choix : ses d'Isaac , une Trans figures en effet n'ont point tion, le songe du Caravage, de noblesse & font des & un jeune homme qui joue serviles représentations des de la flûte. Şon Promethée portefạix qui lui fervoient est dans l'Abbaye de Saint de modeles, dont il ne pou- Germain-des-Prés. voit se passer, ce qui lui fai- Ses desseins sont heurtés soit dire que chaque coup d'une grande maniere , qui de pinceau qu'il donnoit, rend bien la couleur. On y étoit dû à la nature & non yoit par - tout fon goût bià lui.

farre , des contours irréguIl n'est pas surprenant que liers, & des draperies mal la maniere du Caravage soit jettées. dure & outrée; son carac- Il eut pour Disciples Bartere brusque & emporté s'y thelemi Manfredi de Man manifeste par-tout. Il ne fe touë , Joseph Ribera dit fit jamais un véritable ami, l'Efpagnolet, Gerard Honparce qu'il se faisoit des af- short & quelques autres. faires avec tout le monde, GUIDO RENI, connu Il vécut toujours misérable, sous le nom du Guide , na& mourut enfin sans secours quit à Bologne en 1575, fur un grand chemin , en & apprit les premiers prin1609.

cipes de fon art de Denis On vante comme un trèsa Calvart, bon Peintre Flabeau tableau, un Cupidon mand. A l'âge de vingt ans, du Caravage, & son incré- il se mit sous la discipline dulité de S. Thomas, On d'Annibal Carrache, où il ne peut guéres regarder fonfit des progrès fi surprenans, Promethee attaché au ro

qu'Annibal jaloux de son .cher, fans ressentir une mérite, vouloit le détourner impression approchante de de la Peinture. celle que l'objet réel auroit Le Guide suivit quelque pû produire.

Niv

tems la maniere du Cara.. faisoit très-fouvent des peran vage, qu'il quitta pour en tes qui le mettoient dans prendre une plus claire, l'indigence , & qu'il répaplus vague, & qui lui acquit roit néanmoins, par fa facilité une très-grande réputation, prodigieuse à manier le pinqu'il s'est toujours conser- ceau. La seule proposition vée depuis, & qui fucomme cependant de faire un tascellée pour l’immortalité, bleau, le mettoit de maudès le moment qu'il eut vaise humeur, & il vint au peint le martyre de S. André point qu'il ne fe mettoit au dans l'Eglise de S. Gregoire travail, que pour gagner

de à Rome , & qu'il avoit fait l'argent , & payer ce qu'il en concurrence avec le Do- devoit ; il se mit même à miniquin.

peindre à la journée, & à Paul V. le choisit pour tant par

heure. peindre la chapelle fecrette Cette facilité qu'il avoit de Monte Cavallo ; l'Al- à peindre, fe manifesta bien bane & Lanfranc l'aiderent clairement dans une tête dans cet ouvrage , qui fut d'Hercule qu'il fit en deux applaudi de tout le monde. heures de tems, fi parfaiteLe Pape lui donna , pour ment devant le Prince Jeanpreuve de son estimę parti- Charles de Tofcane , pour culiere, un équipage & une qui il l'avoit peinte, qu'il lui forte pension, qui le mit en donna foixante pistoles dans état de vivre honorable- une boite d'argent, avec ment; fa pension ayant été une chaîne d'or. supprimée, il se retira à Bo- Malgré les sommes conlogne , pour y jouir dę fa fidérables qu'il touchoit, le patrie & de ses amis. jeu où il les perdoit aussi

Quelque tems après, la tôt, le mit toujours mal à passion du jeu le maîtrisa au fon aise. Enfin devenu vieux, point, qu'étant de retour à & poursuivi par l'indigence Rome , 'il perdit dans, une & par ses créanciers, le chanuit une forme considéra- grin s'empara de lui , & lui ble qu'il avoit reçue d'ațrhes causa la mort en 1642. de la Fabrique de S. Pierre , Le Guide n'aimoit que pour y peindre l'Histoire les avantages de son art, d'Attila. Cet événement lui & en foutenoit les prérogacausa beaucoup d'embarras, tives avec ardeur. Il ne capaais ne le corrigea pas; il choit rien à fes Eleves de

la no

tout ce qui pouvoit les renó en méditation , Hercule endre aufli habiles que lui; il levant Dejanire, Hercule Fetouchoit volontiers leurs sur le bucher, un S. Sebafa ouvrages.

tien , David tenant la tête La correction, la lége- de Goliath , & beaucoup reté de la touche ,

d'autres. blesse , la grandeur, la 1pie Dans la collection du ritualité & le coulant du Palais Royal, on trouve une pinceau , avec une grande Magdeleine portée sur un délicatesse, une riche com- nuage, Susanne prête à enposition, un coloris frais, trer dans le bain, une Vierge un grand goût de draperies, vêtue de bleu, une Sibylle des airs de têtes, des mains, avec un turban, Herodiade des pieds admirables, font de grandeur naturelle, Dace qui caractérise particu- vid & Abigail , la décolalierement les ouvrages de tion de S. Jean-Baptiste , ce grand Maître , qui eût l'Enfant Jesus couché sur la été l'objet d'une admiration croix , &c, générale, s'il eût mis un peu A l'Hôtel de Toulouse , plus de feu & un peu plus on voit David vainqueur de de vigueur de coloris dans Goliath , & l'enlevement fes tableaux.

d'Helene par Paris. Le Cou. Il travailloit également vent des Carmelites de la bien à fraisque & à l'huile , rue S. Jacques poffede aufli & fe délafloit en jouant du une Annonciation, tableau clavecin, en sculptant & en admirable de ce célebre Argravant à l'eau-forte.

tiste. Ses ouvrages les plus Ses desseins faits ordinai. considérables sont à Rome rement sur du papier bleu & à Bologne ; les autres à la pierre noire, relevés sont dispersés dans toute de blanc de craye , quelquel'Europe. On voit dans le fois à la plume lavés au bilcabinet du Roi de France, tre, ou à l'encre de la Chiune charité Romaine , un ne, font remarquables par Ecce Homo, Dalila & Sam- la légereté & la franchise fom, une Vierge & l'Enfant de la main, par un grand Jelus qui dort, Jesus-Christ goût de draperies, par la au jardin des Olives, une beauté des airs de têtes Vierge vêtue de rouge, ap- des pieds & des mains, & pellée la Coufęule, S. Jean par bien d'autres traits qui

[ocr errors]

و

[ocr errors]
[ocr errors]

les font rechercher avec lui fervit de modele, & il beaucoup de soin & de cu- la peignit, tantôt en Venus, riosité.

tantôt en Nymphe, tantôt Ceux de ses Eleves qui en Déesse, tantôt en Viera se sont le plus distingués, ge, en Magdeleine , enfin font Guido Cagnacci , Gio pour toutes les femmes qui Andrea $irani Simone Can- entroient dans la compofitarini da Pesaro, Francesco tion de ses tableaux. Ses Gelli, Le Guide employoit enfans furent les objets qu'il particulierement ce dernier innita, quand il eut à peindans fes grands ouvrages,

dre des Génies des Amours, AL BANE (François ) ou autres figures d'enfans : nâquit à Bologne en 1578, leur mere les tenoit dans ses & fut mis chez Denis Cal- brąs dans les attitudes convart , pour apprendre les venables à les sujets, ou les principes de la Peinture ; il suspendoit avec des bandey trouva le Guide, qui l'aida lettes; souvent elle les prede les conseils , & l'un & noit endormis. Elle conlenl'autre quitterent ce Maître, tit même qu'ils servissent de pour entrer chez les Carra- modele à l'Algarde & à ches; ils furert ensuite à François Flamant, fameux Rome, où l’Albane devint Sculpteurs, un des plus gracieux & des L'Albane étoit admirable plus sçavans Peintres du pour les carnations des femmonde.

mes & des enfans; les corps Il portoit toujours le Talle musclés des hommes n'éavec lui , ou quelqu'autre , toient pas si bien de son Poëte Italien, pour se for- goût, & l'on peut dire que mer le goût du fublime , & les sujets gracieux étoient fçavoit en faire usage à pro- plus de son relfart

que

les pas,

actions fieres & terribles. Sa vie réguliere le porta Il vouloit qu'un Peintre au mariage , & la naiflance rendît compte des moindres d'une fille le priva de fa chofes qu'il met dans ses femme au bout de l'an. Il tableaux: La nature, disoite prit un nouvel engagement il est très-finie, & l'on n'y avec une femme peu riche, voit point de toạche ni de mais d'une grande beauté.; maniere particuliere, & n’esil en eut douze enfans aufli timoit point les Peintres qui beaux que la mere. Elle n'avoient fait que relever

2

[ocr errors]

lgur peinture par des tou que M. de Piles, après avoir
ches, quoique légeres & admiré un tableau de l’Al-
{pirituelles. Il méprisoit ceux bane à Florence, s'écria qu'il
qui représentoient des sujets pouvoit dire les avoir tous
bas, tels que des tabagies, vûs , puisqu'ils fę ressem
& ceux qui trastoient des bloient tous,
sujets lascifs ; il s'étonngit Malgré tout ce qu'on peut
avec raison , que des mor- reprocher à l'Albane , ses
ceaux qu'on ne pouvoit ex- quvrages feront toujours les
poser en public, pussent délices des Connoisseurs ;
prouyer place dans les pa- on les recherche dans toute
lais des Grands, ou dans les l’Europe , & on les paye
cabinets des Particuliers. Il comme des pierres précieu-
congédią même un de ses ses. En effet, quel autre
Disciples qui avoit percé le Peintre a mis dans les liens
mur, pour regarder un mo- plus de moëlleux, plus de
dele de femme qu'il desfi- légereté, plus d'enjquement
noit : quffi étoit-il fi mo- & plus de grace?
deste, que lorsque fa propre

Ses defleins font extre-
femme fut hors d'âge de lui mement rares : on remar-
servir de modele , les fem- que dans ceux qui sont faits
mes qu'il employoit, n'é- au crayon rouge, ou à la
foient jamais nues dans les pierre noire , peu de faci-
endroits que la pudeur obli- lité, des figures lourdes &
ge de cacher; à l'exemple un crayon peiné , & ses
de Louis Carrache & du têtes toujours ressemblan-
Guide, il ne leur découvroit ţes, comme dans ses tae
que les bras, les jambes & bleaux.
la
gorge. It mourut de déa.

Ses Disciples furent ene faillance à Bologne en 1660, tr’autres Jean-Baptiste & âgé de 83 ans.

Pierre-François Mola, Ane On pourroit lui repro- dré Sacchi, le Cignani cher qu'il n'étoit pas tour

&c. jours correct, qu'il répétoit Le Roi possede un grand souvent le même sujet, & nombre de tableaux de l'Alque les têtes de vieillards þane , & l'on en voit neuf de femmes & d'enfans , font au Palais Royal ; les uns & prefque les mêmes dans tous les autres sont presque tous ses tableaux ; un Auteur Ita- petits tableaux de chevalet 2 lien rapporte à cette occasion peints fur cuivre,

2

« AnteriorContinuar »