Leçons de mythologie

Portada
Mme. Veuve Maire-Nyon, 1862 - 296 páginas

Dentro del libro

Comentarios de la gente - Escribir un comentario

No encontramos ningún comentario en los lugares habituales.

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 248 - ... les arbres, était une fête nationale. Prêtres et peuple se répandaient dans la forêt pour le chercher : l'avait-on trouvé, on éclatait en cris de joie, on chantait des cantiques. Le chef des druides, personnage considérable dans la nation, approchait respectueusement de l'arbre , détachait le gui avec une serpette d'or, et le laissait tomber sur une nappe neuve de lin , qui ne servait plus a aucun autre usage.
Página 220 - Oliris s'y étant mis à fon tour, les conjurés fe levèrent de table , fermèrent le coffre, & le jetterent dansle Ni1.
Página 167 - Vénus en aigle, et, prenant la figure d'un cygne poursuivi par cet aigle, alla se jeter entre les bras de Léda, laquelle, au bout de neuf mois, accoucha de deux œufs. De l'un sortirent Pollux et Hélène, et de l'autre Castor et Clytemnestre. Les deux premiers furent regardés comme les enfants de Jupiter, et les deux autres comme ceux de Tyndare.
Página 22 - ... plusieurs pratiques superstitieuses , on l'immolait, on le brûlait , et on jetait ses cendres dans la mer. Les purifications particulières ordinaires étaient extrêmement communes; elles ne consistaient qu'à se laver les mains avant quelque acte de religion, avec de l'eau commune, quand cet acte se faisait en particulier , ou avec de l'eau lustrale à l'entrtie des temples, et avant les sacrifices.
Página 19 - ... chefs de l'armée : un aigle fondit sur sa lance, l'enleva, puis la laissa tomber dans un endroit où elle se changea en laurier. Le lendemain, la terre s'entr'ouvrit sous le prince, et il fut abîmé avec ses chevaux.
Página 34 - Jupiter, s'étant emparé du trône de sou père , se vit maître , en peu d« temps , du ciel et de la terre. Ce fut alors qu'il épousa Junon sa sœur , et qu'il partagea la succession de son père avec ses frères. Il se réserva le ciel , donna l'empire des eaux à Neptune , et celui des enfers à Plulon.
Página 162 - Jupiter, en prit la toison, qui était d'or, la pendit à un arbre dans une forêt consacrée au dieu Mars , et la fit garder par un dragon qui dévorait tous ceux qui se présentaient pour l'enlever.
Página 239 - Héla on la mort fera reléguée dans les demeures inférieures où elle a le gouvernement de neuf mondes dont elle fait le partage entre ceux qui lui font envoyés. On trouve encore ça & là dans...
Página 248 - La plante desséchée était mise en poudre, et distribuée aux dévols comme un antidote sûr contre les maladies et les maléfices. La cérémonie était annoncée par cette formule : Au gui l'an neuf, qui était criée solennellement; ce qui fait croire que la fête était destinée a annoncer le commencement de l'année : époque qui a toujours été accompagnée d'allégresse chez tous les peuples.
Página 118 - Némésées l , et les Romains lui élevèrent dans le Capitole un autel sur lequel ils déposoient un glaive avant de partir pour la guerre , en conjurant l'équitable déité de protéger la justice de leurs armes. C'est sur l'autel de Némésis que la jeune amante délaissée vient, les yeux gonflés de larmes, et le cœur gros de soupirs, déposer en tremblant son offrande , et former contre un ingrat des vœux dont elle n'est pas bien assurée. Que si la déesse équitable , Sensible...

Información bibliográfica