Imágenes de páginas
PDF
EPUB

exploit qu'il fit à la bataille de Chéronée, ibid. Sa querelle avec Attalus, & ce qu'il lui dit, 19. Sa querelle avec fon pere à un feftin, & raillerie amere qu'il fait de lui, 20. Hlemméne fa mere Olympias en Epire, ibid. Il dépêche en Carie leComédien Theffalus,& pour. quoi, 21. Soupçonné avec fa mere d'avoir eû part au meurtre de Philippe, & fur quoi, 22. Ce qu'il dit à Paufanias, en appliquant un paffage d'Euripide, ibid. Il parvient à l'Empire à l'âge de 20. ans, 23. Confeils que lui donnoient le Macédoniens, & qu'il re fase, ibid. 24. Il tire fon falut de fon audace & de fa magnanimité, ibid. Défait Syrmus Roi des Triballes, ibid. Punition qu'il fait des Thébains révoltez, & ce qu'il dit, 24. Défait les Thébains, prend leur ville & la détruit, & le prétexte qu'il donne à cette exécution, 25. Il conferve la liberté aux Prêtres & aux defcendans de Pindare, 26. Il pardonne aux Athéniens, 27. Son repentir fur ce qu'il avoit fait à Thébeş, 28. Elû général des Grecs pour l'expédition d'Afie, ibid. Il va voir Diogène, l'état où il le trouva, ibid. La réponse qu'il en reçut, 29. Son admiration pour cePhilofophe, ibid. Il va à Delphes confulter l'oracle, ib. Il méne par force la Prêtreffe dans le temple, 30. Il convertit en oracle ce qu'elle lui dit fur cette violence, ibid. Signes que les Dieux lui envoyérent avant fon départ pour l'Afie, ibid. Le nombre de fes troupes, & fes fonds, quand il partit pour l'Afie, 31. Avant fon départ, il donne à fes amis tout fon Domaine, ibid. Beau mot de lui à Perdiccas, & ce que Perdiccas lui

répondit, ibid. Il defcend à Ilion, & ce qu'il y fait, 32. Deux bonheurs qu'il envioit à Achille, ibid. Il méprise la Lyre de Paris, & feroit curieux de voir celle d'Achille, ibid. Se mocque de la fuperftition fur les mois heureux ou malheureux, 33. Son paffage du Granique, ibid. Son combat avec deux Lieutenans de Darius, 34H refuse quartier aux troupes : Grecques qui fervoient dans l'armée de Darius, 35. Il fait ériger

des ftatues de bronze de la main
de Lyfippe à 34 Officiers qui a-
voient été tuez, 36. Ce qu'il fit
du butin pris à cette bataille, ibid.
Changement que le gain de cette
bataille produifit dans fes affaires,
ibid. Infcription ambitieufe qu'il
mit à fes dépouilles, ib. Il prend
d'affaut Milet & Halicarnaffe,
ib.Faux miracles inventez en fa fa-
veur par les Hiftoriens, 37. Hon-
neurs qu'il fait à la ftatuë de Théo-
dectes, 36. Ne pouvant délier le
nœud Gordien, il le coupe, 40. II
foumet la Paphlagonie & la Cap-
padoce après la Pifidie & la Phry-
gie, ibid. Grande maladie qu'il'
eut en Cilicie, & fa caufe, 41.
Averti que fonMédecin veut l'em-
poifonner, 42. Sa merveilleufe ré-
folution, & la confiance qu'il lui
témoigne,43. Sa victoire due à fon
bel ordre de bataille, 45. Bleffé
à la cuiffe, ibid. Il fe retire dans
la tente de Darius, & fe met au
bain, & ce que lui dit un de fes
Courtifans,46. Mot qu'il dit fur la
magnificence de la tente deDarius.
47. On lui amène la mere, la fem-
me & les filles de Darius. Sa géné-
rofité, fon humanité, fa politeffe,
ibid. & 48. Son camp fut pour ces.
Princeffes comme un S. temple,ib,.

[ocr errors]

Belle maxime d'Alexandre & fa continence, 49. Mot de lui fur les belles Perfiennes, 50. Ce qu'il dit fur une propofition infame de Philoxéne. Son horreur pour l'amour des Garçons, ibid. Il ordonne qu'on faffe mourir deux Macédoniens qui avoient violé des femmes, 51. Lettre qu'il écrivit à Parménion, ibid.Les deux chofes aufquelles il fe reconnoiffoit mortel, ibid. Fort tempérant fur fa bouche, ibid. Rétablit la Reine Ada dans fes Etats, 52. Ce qu'il lui répondit fur des cuifiniers qu'elle lui envoyoit, ibid. Aimoit la table moins pour boire que pour difcourir, ibid. Sa vie, quelle, 53. 11 avoit fait un journal de fa vie, ibid. Dînoit affis & foupoit couché 53, 54. Les charmes de fon comibid. Son unique défaut merce, fes vanteries, & fon abandon aux flatteurs, ibid. Se baignoit encore après fouper, & dormoit jusqu'à midi, & quelquefois tout le jour, 55. Magnificence de fa table, & la dépenfe de chaque fouper à quoi réglée, ib. Il prend à Damas tout l'argent, les équipages, les femmes & les enfans des Perfes, ibid. Il affiége Tyr, & la durée de ce fiége, 56. Songe qu'il cut à ce fié

"

ibid. Autre fonge, & l'explige, cation que les Devins lui donnérent, 57. Pendant le fiége il va faire une course en Arabie, ibid. Danger auquel l'expofa le foin qu'il eut de fon Précepteur, 58. Action de courage qu'il fit en cette occafion, ibid. Prédiction que lui fait le Devin Ariftandre, & le moyen dont il s'avifa pour aider à cette prédiction, 59. Il prend Tyr d'affaut, 60. Il affiége Gaza, ce qui lui arriva à ce fiége, ibid.

Prodigieufe quantité d'encens & de myrrhe, qu'il envoye à Léonidas, & pourquoi, ib. A quoi il deftina la caffete magnifique de Darius, 61. Vision merveilleufe qu'il eut, ibid. Il va confulter l'oracle de Jupiter Ammon, 64. Les dangers de ce vovage, ibid. Sa fermeté & fon opiniâtreté dans tout ce qu'il avoit réfolu, 65. Miracles que Dieu fit en fa faveur pendant fa marche, ib. Son entretien avec le Prophéte de Jupiter Ammon, 66. Sa converfation avec le Philofophe Pfammon, 67. Lettre qu'ik écrivit aux Athéniens, ibid. Mot qu'il dit à fes amis fur le fang qui couloit d'une bleffure qu'il avoit reçûë, 68. Ce qu'il répondit à une raillerie piquante d'Anaxarque, ibid. Il ne croyoit pas ce qu'il difoit de fa naiffance divine, & à quel deffein il parloit ainfi, 69. A fon retour d'Egypte, il donne des chœurs de danfe & de mufique, ibid. Ce qu'il dit fur le Comédien Theffalus, & ce qu'il fit pour le Comédien Athénodore, 70. Il communique à fon Confeil une lettre de Darius, 71. La réponse qu'il lui fait, ibid. Il eft fort affligé de la mort de Statira, & lui fait des funerailles magnifiques, ibid. Plaifant combat des valets de l'armée d'Alexandre partagés en deux bandes, 75. Il fait combattre les deux Chefs de ces bandes, en arme lui-même un, & lui donne fon nom. Celui-ci eft vainqueur, don qu'Alexandre lui fait, ibid. Il fait des facrifices à la Peur, 77. Ses amis lui confeillent de combattre Darius pendant la nuit, leur raifon,ib. Belle réponse qu'il leur fait, & fa grande raifon, 78. Son fom-meil tranquille la veille de la ba

taille, 79. Réponse qu'il fait à Parménion étonné de fon long fommeil, ibid. Son affûrance, & fon grand jugement en cette occafion, ib. Belle réponse qu'il fait à Parménion qui lui envoye demander du fecours, 8o. Son armure le jour de ce combat, ibid. Son épée, préfent du Roi des Citiens, 81. L'agraffe de fa cotte d'armes, préfent de la ville de Rhodes, ib. il harangue fes troupes, la prière qu'il fait, ibid. & 82.Aigle qui vole au-deffus de fa tête le jour de la bataille, ibid. Gagne la bataille d'Arbelles, 84. Eft reconnu Roi de toute l'Afie, 85. Il récompenfe magnifiquement fes amis, & abolit toutes les Tyrannies en Gréce; ibid. Fait rebâtir la ville de Platées, & pourquoi, ibid. Bel éloge de lui, 86. Se rend maître de Sufe, richeffes qu'il y trouva, 91. Guide qu'il eut pour entrer en Perfe, 92. Ordre très - cruel qu'il donne en entrant en Perfe, 93. Il adreffe la parole à une ftatue de Xerxes qui étoit renversée; ibid. Il s'abandonne à une grande débauche à un feftin, 94. Il met le feu au Palais de Perfepolis, 95. Son inclination bienfaifante, ibid. Mot gracieux qu'il dit à Ariston, 96, Sa générofité pour un Muletier qui conduifoit un âne chargé d'or, ibid. Met fon cachet fur la bouche d'Epheftion, 98. Préfent qu'il veut faire au fils de Mazée, ibid. Celui qu'il fait à Ephestion, 99. Il ne vouloit pas que fa mere fe mêlât du Gouvernement, ibid. Beau mot de lui à Antipater, ibid. Sages remontrances qu'il fait à fes Courtifans fur leur luxe, 100. Belle maxime, ibid. Il terraffe un furicux Lion à la chaffe, & ce

qu'un Ambaffadeur de Lacédémone lui dit fur cela,ib. Murmures de fes Courtifans corrompus par les délices, 101.Beau mot de lui,ib, Grandes marques d'affection qu'il donne à fes amis, ibid. & 102. Une de ces Lettres à Peuceftas, ibid. L'attention qu'il avoit pour fes amis jufques dans les plus petites chofes, 104. Son refpect pour les afyles, ibid. Ce qu'il faifoit quand il jugeoit des procès criminels, ib, Son naturel aigri enfin par le grand nombre d'accufations, ibid. Cruel & inexorable pour ceux qui avoient mal parlé de lui, ibid. I renvoye les Theffaliens, préfent qu'il leur fait, 105. Grande diligence qu'il fit en onze jours, ibid. Confumé par la foif & par la chaleur, il refufe de l'eau qu'on lui préfente, & ce qu'il dit, 106. Il arrive près de Darius qui expiroit, & ce qu'il fit, 107. Supplice dont il punit Beffus, ibid. L'honneur qu'il rend au corps de Darius, 108. Il paffe en Hircanie, & voit la mer Cafpienne, ce qu'il penfoit de cette mer, ibid. Combien affligé de la perte de Bucéphale qui avoit été pris, & ce qu'il fit pour le ravoir, 109. Prend la robe Barbare, & fes vûës en cela, ibid. Il fait un mêlange de la mode des Medes & de celle des Perfes, 110. Bleffures qu'il reçut, ibid, La Reine des Âmazones vient le trouver, III. Harangue qu'il fait à fes Soldats avant que de paffer en Hyrcanie, 113. Mêlange qu'il fait des mœurs Barbares & des mœurs Macédoniennes, 114. Sa politique, ibid. Fait mourir Philotas, & envoye tuer Parménion en Médie, 121. Il tuë Clitus, ce meurtre comment excufé par Plutarque, 122, Vision

étrange qu'il eut en fonge, 123. Son emportement contre un Trompette, 125. Il cite à Callifthéne un paffage d'Euripide, 132. En partant pour les Indes, il fait brûler tous les bagages de l'armée, & commence par les fiens, 137. Actions inhumaines qu'il fait,ibid. & 138. Prodige qui lui arrive, 138. 11 fe fait expier, ibid. Ravi de ce qu'on avoit trouvé une fource d'huile, 139. Explication que les Devins donnérent à ce figne, ibid. Il force Sifimethres à lui rendre la roche qu'il défendoit, 140. Ce qu'il dit à un jeune homme qui s'appelloit Alexandre, ibid. Trèsfâché de ne fçavoir pas nager, 141. Comment il reçoit Taxile feur entrevûë & les préfens qu'ils fe font, 143. Sa déloyauté juftement blâmée, 144. Il fait pendre plufieurs Philofophes Indiens, ib. Sa bataille contre Porus, ibid. & 145. Mot de lui qui marque combien il étoit avide de loüanges, 145. Don qu'il fait à Porus, après l'avoir vaincu & pris, 148. Ce qu'il fait en l'honneur de fon cheval Bucéphale, & de fon chien appellé Pérites, ibid. Ses Macedoniens refufent de paffer le Gange, 149. Le défefpoir où le jette ce refus, 150. Il renonce à paffer ce fleuve, 151. Sa vanité ridicule, & ce qu'il imagine pour tromper la poftérité, ibid. If a la curiofité d'aller voir la Mer Océane 152. Ce qu'il fit au fiége de la ville des Malliens, ibid. & 153. Il prend dix Philofophes Indiens, les queftions qu'il leur fait, & les réponfes qu'il en reçoit, 154. 155. 156. 157.Illes comble de préfens, 157. Il envoye prier les Indiens les plus célébres de venir le trouver, 158.

>

Il employe fept mois à aller à l'Océan par les riviéres, 159. Priére ambiticufe qu'il fait aux Dieux, 160. La difette extrême où il fe trouve dans le pays des Orites, & les pertes qu'il y fait, ibid. Il arri ve fur les confins de la Gédrofi e, ibid. Bacchanale qu'il mène 6 en traverfant la Carmanie, 161. 1a 2. Il devient amoureux de Bagos, ibid. Action infame qu'il fait en plein Théatre, 163. Son def fein de s'embarquer fur l'Euphrate, & d'aller faire le tour par l'Océan méridional, ibid. IÎ tuë de fa main le fils d'un de fes Officiers, 164. Comment il reçoit l'Officier qui lui amenoit de l'argent au lieu des provifions qu'il lui avoit demandées, ibid. Il fait punir un Macédonien qui avoit fouillé le tombeau de Cyrus, 165. Il propofe un prix pour celui qui boiroit le mieux, 166. Il marie fes amis époufe Statira, & fait un grand feftin, 167. Dons qu'il fait aux conviez, ibid. Ses troupes jalouses des jeunes Perfes qu'il avoit fait élever, leurs murmures, 169. Ilconfie la garde de fa perfonne à ces Perfes, ibid. Le repentir des Macédoniens, Alexandre en eft attendri, 171. Il célébre des jeux & des fêtes à Ecbatane, ibid. Douleur qu'il eut de la mort d'Epheftion, & à quoi elle le porta, ibid. Il fait mourir le Médecin Glaucus, ibid. Oracle qu'il reçoit de facrifier à Ephestion comme à un Dieu, 172. Il passe au fil de l'épée les Cufféens, & nom qu'il donne à cette boucherie, ibid. Dépenfe qu'il fit pour les funérailles, ibid. Averti de ne pas entrer à Babylo ne, il méprife cet avis, 173. Il fe repent & campe autour de Baby

lone, ibid. Mauvais fignes qui
lui arrivérent, ibid. Homme trou-
vé affis fur fon thrône, & vêtu de
fes ornemens Royaux,
fa dépo-
fition, 174. Alexandre le fait mou-
rir, 175. Ses angoiffes & fes foup-
çons, ibid. Ses emportemens con-
tre Caffandre, & ce qu'il lui dit,
ibid. Traite Ariftote de Sophif-
te, ibid Sa grande fuperftition
176. Après un grand repas il

va faire la débauche chez Médius, & fent quelques mouvemens de fiévre, 177. Il but du vin en cet état, ce qui lui caufa un grand tranfport dont il mourut, ibid. Journal de fa vie où toute fa maladie eft détaillée, 177, 178, Perfonne ne foupçonna d'abord du poifon, ce foupçon ne vint que fix ans après, 179. Alexandre a plus donné à la fortune que Céfar, 338. Avantages d'Alexandre fur Céfar, 332, 333, 344, 348, 349, 354, 359. Alexandre adouci & changé par Phocion, 397. Il lie amitié avec lui, ibid. Il change les fufcriptions de fes Lettres par par vanité, ibid. Alexandre qui tenoit le château de Corinthe, emprisonné par Antigonus, VIII, 91. Alexandrie, fon plan tracé avec de la farine. Signe qui arriva & l'explication que les Devins lui donnérent, VI, 63. 64, Alexas de Laodicée, les fervices qu'il rendoit à Cléopatre, VII, 411. Envoyé à Hérode par Antoine, fon infidélité & fa punition, ibid.

Alexicrate, Chef des Echanfons de Pyrrhus, III, 540.

Allia, la journée d'Allia, où les Romains furent défaits par les GauJois, III, 122. Ce jour-là regardé

comme funefte tous les mois avec les deux jours fuivans, 126. Alliances, font juger des hommes; I, 20. Alycus, tué Théfée. I, 73. Amans des jeunes Spartiates, quels, I, 231. Participoient à leur bonne & à leur mauvaise réputation, 236.Punis des fautes de ceux qu'ils aimoient, 237.

par

[ocr errors]

Amant véritable, un ami infpiré par

un Dieu, III, 120. Amazones, leur histoire, I, 59.60. Pure fable, ibid. & VI, 111. Bataille des Amazones, I, 61. Leur cimetière à Mégare & à Scotufe, 73. Preuve de la fauffeté de leur hiftoire, V, 385. Le pays qu'elles habitoient, ibid. Ambassadeurs des Tarquins pour ga gner le peuple & le faire rétablir,I, 453.Autres pour redemander leur bien, 454. Leurs vûës, 455. Leurs pratiques à Rome, ib. Ceux qu'ils gagnérent, 455,456. Leur complot, comment découvert, 457. Ambaffadeurs, choifis pour porter à

Apollon l'offrande deCamillus, II, 105. Enlevés par les Lipariens, 106. Ambaffadeurs, que les Romains en

voyent aux Gaulois, qui affiégeoient Clufium, II, 117. Comment violent le droit des gens, ib. Condamnés par les Féciaux, 119. Injustice du peuple fur cela, 120. Ambaffadeurs de Velitres, arrivent

à Rome pour donner leur ville aux Romains, II, 489. Ambaffadeurs des Egeftains, & des

Léontins, arrivent à Athénes, & pourquoi, IV, 549. Ambiorix bat Cotta & Titurius Sabinus, VI, 234. Il va enfuite attaquer le quartier de Ciceron, ib. Ambiticux, différence qui eft entre ceux qui n'ont pour but que la

« AnteriorContinuar »