Imágenes de páginas
PDF
EPUB

1

AVERTISSEMENT.
yeux, il aura du moins le mérite des
Livres retouchés, revûs & corrigés ?
de la main même des Auteurs. De
plus, ils auront la fatisfaction de
servir le Public à point nommé,
sans être asservis à la difficulté du
transport, ou au caprice, ou aux len-
teurs d'un commissionnaire.
On
peut

bien présumer que les
Continuateurs font engagés plus que
jamais à redoubler leur attention &
leurs soins , pour remplir avec hon-
neur le plan qu'ils se font tracés d'un
Journal austi intéressant par le choix
& par la variété des sujets, que par
la manière de les traiter. ll seroit
inutile , & encore plus téméraire
d'ofer se répondre du fuccès ; c'elt
au Public de décider fur ces fortes
d'Ouvrages , & d'en apprécier la va-
leur. Ainli, fans faire parade des
divers talens qu'on a réunis en com-
mun pour donner à ces Mémoires
une forme plus parfaite, nous at-
tendrons avec docilité le jugement
des Lecteurs éclairés dont nous
nous ferons gloire de suivre les lu-
mieres.

L'esprit de partialité est un écueil 'dangereux où bien des Journalistes ont échoué. Le reproche qu'on fait encore à quelques-uns d'entr'eux de juger des Ouvrages d'autrui sur le rapport de la passion & des préjugés, n'est que trop bien fondé, ón

, On nous sçaura gré sans doute des précautions que nous sommes résolus de prendre pour ménager la délicatesle des Auteurs. Le devoir d'un Journaliste se borne à rendre un compte fidéle des Livres dont il est chargé de faire l'analyfe. S'il lui faut emprunter le secours de la critique , la politesse, la probité & la Relia gion lui prescrivent des regles dont il ne doit jamais se départir. Affecter les airs & le ton de censeur ou de

juge, c'est usurper un droit qui n'appartient qu'au public arbitre souverain de la réputation des Auteurs & du mérite de leurs OuVrages.

Il est une sorte d'Ecrits qui courent aujourd'hui le monde, & dont apparemment la source ne tarira pas 4-tôt. De ceux-là le public veut

[ocr errors]

tres, ils

bien nous tenir quittes. Comme ils n'ont rien de commun avec les Leta

ils ne font point compris dans la sphére d'un Journal de Littérafure & on ne doit les considérer que comme des hors-d'œuvres, qui derangeroient la symmétrie d'un ouvrage consacré à "Histoire des Sciences des beaux Arts. D'ailleurs, tous ces imprimés , qui paroissent fous la forme de brochures ou de feuilles volantes, n'ont pas besoin de notre plume pour être connus. D'autres, sans nous,

se réservent le soin de les produire & de les multiplier. Ainsi ce feroit en vain que nous leur donnerions place dans nos Mémoires. Le Journal n'y perdra rien. A la faveur des correspondances que nous avons établies dans les Pays Etrangers, peu des Ouvrages qui s'impriment hors de France,échapperont à nos recherches.

Dans la vûë d'enrichir ces moires, & pour l'intérêt des particuliers qui voudroient pressentir le jugement du public, nous leur offrons d'insérer à la suite de nos Ex

bien nous tenir quittes

. Comme ils p'ont rien de commun avec les Lettres, ils ne font point compris dans la sphére d’un Journal de Littéragure , & ön ne doit les considérer que comme des hors-d'auvres, qui

. dérangeroient la fymmétrie d'un Olua vrage consacré à l'Histoire des Scienres do des beaux Arts. D'ailleurs, tous ces imprimés , qui paroillent sous la forme de brochures ou de feuilles volantes, n'ont pas

besoin de notre plume pour

être connus. D'autres, fans nous, fe réservent le foin de les produire & de les multiplier. Ainfi ce feroit en vain gue nous leur donnerions place dans nos Mémoires. Le Journal n'y perdra rien. A la faveur des correspondan

AVERTISSEMENT. traits les. Ellais & les projets qui nous feront addresses de leur part en af franchissant le port. Nous faisons les mêmes offres à ceux qui souhaiteroiept de publier leurs découvertes en matiere de Physique, de Medecine, de Mathématiques, de Belles Lettres , d'Histoire, de Chronologic, &C

L'addresse eft au Pere Roüillé Jésuite, au Collége de Ložis le Grand, tuë saint Jacquese

[ocr errors]

ces que nous avons établies dans les Pays Etrangers, peu des Ouvrages qui s'impriment hors de France,échap. peront à nos recherches.

Dans la vúë d'enrichir ces moires, & pour l'intérêt des parciculiers qui voudroient pressentir le jugement du public, nous leur offrons d'insérer à la fuite de nos Ex

[ocr errors]

JA

*l

[ocr errors]

Ay Iů par ordre de Monseigneur le

Garde des Sceaux, le present Journal aïant pour

titre : Memoires pour l'Histoire des Sciences des des beaux Arts, dans lesquels je n'ai rien trouvé qui puisse en empêcher l'impression. A Paris ces Mars 1734

Signé, LE ROUGE

[ocr errors]
[blocks in formation]

NICOLAI CU SANI

Cardinalis de noviffimis diebus conjectura. C'est-à-dire , Conjecture du Cardinal de Cusa sur les derniers jours. Tom. II. p. 932. des Qeuvres Theolog. Philof. & Mathem. de ce Cardinal. Edit. de

Bafle , an. 1565.

BR.
Ous avons donné ( au mois

de Septembre 1733 article 69 po 1507) un extrait de la Vie du

A

Janvier 1734.

« AnteriorContinuar »