Imágenes de páginas
PDF
EPUB

KE.

S. CLAR- aucun changement. Ce qui produi fit une nouvelle difpute fort échauffée, où l'on vit paroître plufieurs Brochures de part & d'autre, où M. Whifton fut un des principaux

tenans.

&

Ce fut vers ce tems-là,que Mylord Lechmere, Chancelier du Duché de Laxncaftre, donna à Clarke la place de Maître de l'Hôpital de Wigston à Leicester, capitale de ce Duché qu'il accepta avec plaifir, parce que cela ne l'obligeoit à aucune fignature, ni à aucun fervice, qui fût oppofé à fes fentimens.

[ocr errors]

L'année fuivante 1719. plufieurs fçavans Ariens, ou demi Ariens, à la tête defquels étoit M.Whiston,réfofurent de préfenter une Requête aut Parlement, pour demander l'abolition des fignatures, & une tolerance abfolue pour tous les Proteftans, de quelque fecte, & de quelque opi nion qu'ils fuffent, pourvû qu'ils prétaffent le ferment du Teft, & qu'ils foufcriviffent au Symbole des Apoftres, ou à une déclaration, qui porteroit qu'on croit la Religion Chrétienne, tel qu'elle eft contenue

dans l'Ecriture Sainte. Ils confulte- S. CLAR rent là-deffus Clarke, qui approuva KE. fort leur deffein, & leur fouhaita un heureux fuccès. Mais ils rencontrerent de fi grandes oppofitions, que le projet tomba bientôt.

Clarke prenant un grand foin de fa fanté, & n'ayant jamais eu d'autre maladie que la petite verole dès fa jeuneffe, fe promettoit une longue vie: Mais étant allé prêcher le Dimanche 11. May 1729. devant les Juges du Royaume dans leur Chapelle, il fut faifi tout d'un coup d'un mal de côté, qui le mit hors d'état de faire fa fonction, & le conduifit en peu de temps au tom

beau.

Il mourut le 17. May de cette année 1729. âgé de 54. ans.

Il avoit époufé Catherine Lookwood, fille d'un Curé du petit Maffingham, dans le Comté de Norfolk, avec laquelle il a toujours vécu dans une grande union. Il en a eu fept enfans, dont deux font morts avant · lui.

C'eftoit un de ces genies fuperieurs, qui font capables de fe dif

[ocr errors]

S. CLAR- tinguer dans toutes les fciences. Il

KE.

en eft peu, qu'il ne connût fuffifamment pour s'en faire honneur. A un Jugement folide il joignoit une memoire des plus heureuses, & une grande fagacité pour débrouiller les matieres les plus difficiles.Obfédé de gens qui venoient le confulter fur toutes fortes de fujets, il les recevoir à toute heure avec beaucoup de bonté & d'affabilité. Il s'étoit même d'abord mis fur le pied de répondre à tous ceux qui lui écrivoient pour fçavoir fon fentiment fur les matieres les plus épineufes mais quand il vit qu'on abusoit de fa com. plaifance, en faifant imprimer fes lettres, il réfolut de changer de methode,& de ne s'expliquer que de vive voix. Sa converfation étoit également agréable & inftructive; il s'exprimoit avec tant de facilité & d'une maniere fi claire & fi naturelle, qu'on ne fe laffoit point de l'entendre, & que les efprits les plus bornés pouvoient profiter de ce qu'il difoit fur les fujets les plus relevés. Cependant il fe prévaloit fi peu de cet avantage, qu'il n'étoit

jamais le premier à parler de matie-S. KLARres fçavantes; il falloit que la con-KE. verfation tournât de ce côté-là, où qu'on l'y engageât par des questions aufquelles la politeffe vouloit qu'il répondît.

Les qualités de fon cœur répondoient à celles de fon efprit; fes ennemis même lui ont toujours rendu juftice fur ce fujet.Tout ce qu'on a à lui reprocher, eft fon livre fur la Trinité & la conduite qu'il tint à cet égard.

Catalogue de fes Ouvrages.

1. Jacobi Robaulti Phyfica. Latine vertit, recenfuit, Annotationibus ex Ill. Ifaaci Newtoni Philofophia maximam partem hauftis, amplificavit S. Clarke. Cantabrigia. 1697. in 8°. It. Accedunt in hac editione nova, aliquot tabula ari incife. Londini 1702. in 8°. It. Editio tertia, in qua Annotationes funt dimidia parte auctiores, additaque otto tabula ari incifa Londini. 1701. in-8°. It. Editio quarta auctior. 1718. in-8°. Cette traduction eft beaucoup plus exacte & plus élegante, que celle qui avoit paru auparavant; & l'on en a été fi content en Angleter;

KE.

$. KLAR re, qu'on s'en eft toujours fervi depuis avec fuccès dans les leçons publiques & particulieres. Jean Clarke а traduit en Anglois les Remarques de Samuel Clarke dans l'Edition Angloife qu'il a publiée de cet ouvrage. à Londres en 1723. in 8°.

A

2. Trois effais pratiques fur le Baptême, la Confirmation & la Penitence, contenansd'amples inftructions pour mener une vie fainte, avec de preffantes exhortations, adreffées fur tout aux jeunes gens, & tirées de la feverité dé la difcipline de l'Eglife primitive. ( en Anglois) Londres 1699. in 8°. II s'eft fait quatre éditions de ce livre.

3. Reflexions fur un livre intitulé Amyntor, en ce qui regarde les écrits des Peres de la primitive Eglife & le Canon du Nouveau Teftament (en Anglois Londres 1699. in-80. fans nom d'Auteur. On a depuis joint ce petit Traité à la Lettre de Clarke à Dodwel, imprimée en 1706.

4. Paraphrafe fur les quatre Evangiles; où pour une plus grande intelligence de l'Hiftoire Sainte, on a mis lę texte fur une colomne,& la Paraphrafe fur une autre vis-à-vis, avec des

notes

« AnteriorContinuar »